Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • OB1Kenobii
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 20:47
*Vers un nouveau conflit à la poste de St Go ?*

Tout d'abord la section locale au nom du personnel gréviste souhaite remercier tous ceux qui ont apporté leur soutien soit par leur présence, leur motion de soutien, la signature de la pétition et leur soutien pécunier. Un bon mois après l'important mouvement social des postiers de Saint-Gaudens, le mécontentement gronde à nouveau dans le bureau.

- Nous avons rencontré l'Inspection du Travail ce mercredi afin de dénoncer la dégradation des conditions de travail du personnel à la Poste de Saint-Gaudens de par la mise en place d'une nouvelle réorganisation (17 juillet) et les divers dysfonctionnements rencontrés au niveau du CHSCT local.

- Le personnel a souhaité que nous demandions audience auprès de la direction pour répondre à certaines questions notamment sur le non respect du protocole de sortie de conflit. Le compte n'y est pas ! La Poste fait l'anguille et rabâche son discours bien appris qu'elle tenait lors des précédentes négociations.
Ce que nous constatons : au lieu des 20 Quartiers Lettres engagés, nous n'en comptons que 19... En plus de prédire l'avenir, La Poste joue aussi au magicien !
Lors de l'audience, beaucoup de tensions ont refait surface. La direction s'était pourtant engagée à tout faire pour faciliter la mise en place de la réorganisation mais comment faire alors que nous ne sommes techniquement pas prêts ? (étiquetage des nouveaux casiers, mise à jour des cahiers de tournée, aucune formation sur les tournées modifiées etc...). De plus, le jour de mise en place, tout l'encadrement n'a pas jugé bon de répondre présent à nos côtés malgré nous avoir assurer un accompagnement psychologique. Nous avons dû faire un rappel à l'ordre pour que la direction tienne ses engagements, nous l'avons fait en délégation de masse.

- En cette période de congés estivale, il n'était pas judicieux de réorganiser le bureau. Nous étions en sous effectif et n'avons pu nous mettre à jour dans la matinée pour beaucoup d'entre nous. Certains quartiers de Saint-Gaudens n'ont pas été desservis de ce fait. Nous avons fait notre possible par conscience professionnelle mais le stress engendré a fait débordé le vase. C'est la pire des réorganisations vécue par le personnel. Pour exemple : des cdd engagés sur les congés de collègues sont envoyés à l'aventure sur les nouvelles tournées créées. Les tournées scooter supprimées passées en 4 roues motrice récupèrent les colis et la pub le problème est que sans formation, comment voulez vous que des saisonniers assurent une fonction ? La Poste ne semble pas s'en soucier en tout cas ! Preuve, une fois de plus que le courrier n'est pas une priorité et que la satisfaction client passe au second plan.

- La mise en place de la réorg est datée au 17 juillet après signature de l'accord par l'organisation syndicale majoritaire sur la plaque. Le problème est que le basculement au TCD (Tri Complet Distribution en petit format) ne s'effectuera que le 21... avant cette date nous sommes obligés de perdre plus de temps au tri général que nous n'avons pas encore assimilé.

- Nous relevons aucune logique dans le découpage des tournées : il y a trop d'incohérences, plusieurs facteurs se croiseront tous les jours sur un même village, des rues ou des quartiers voire feront plusieurs centaines de mètres de haut le pied pour se rendre dans un quartier alors qu'un autre facteur passe à proximité, ce qui n'était pas (ou peu) le cas auparavant. Cette réorganisation se résume à compresser pour compresser : c'est à dire répondre aux objectifs fixés par la Direction Midi Pyrénées Sud pour des questions de productivité. L'expertise des facteurs n'est pas prise en compte à sa juste valeur. La Poste voit en nous des tricheurs, des râleurs et nous assène de "ça ne se passerait pas comme ça dans le privé !", sauf que, rappelons le, La Poste est devenu S.A. depuis plusieurs années. Il faut comprendre que celle-ci prend ce qui l'arrange du public comme du privé.

- On nous parle de qualité de service, qu'elle sera t-elle avec cette nouvelle réorganisation ? Moindre nous pouvons vous l'assurer ! Alors que beaucoup d'usagers se plaignent (à juste titre) de retard de courrier, d'erreurs récurrentes ou de non distribution pure, il faudra s'attendre à une dégradation plus importante. Les tournées sont surchargées, en tant qu'experts du terrain nous pouvons affirmer que nous ne pourrons assurer nos tournées dans les temps impartis. Ou alors cela passera par du bâclage en se dépêchant ou en mettant notre sécurité en danger. Quand on pose la question, la direction répond : "vous n'avez qu'à finir à l'heure et ramener ce qu'il vous reste..." allons, un peu de sérieux !

- Ce 17 juillet, beaucoup d'agents étaient particulièrement stressés, en colère, à bout et écoeurés. Nous avons le sentiment d'être envoyés au casse-pipe. Deux tournées n'ont pas été assurées entièrement, pour toutes les autres, ce sont plusieurs parties qui n'ont pas été desservies (les mises à jour par exemple). Nous n'avons trié que très peu de courrier le matin et pour beaucoup, l'heure de fin de service de 13h50 était largement dépassée, certains n'étant toujours pas rentrés vers les 16h sans avoir mangé.

- Ainsi nous avons décidé à l'unanimité de profiter du préavis national de SUD du samedi afin de faire valoir notre mécontentement. Nous nous mettrons au point à ce moment là pour la suite mais nous pouvons d'ores et déjà envisager une nouvelle mobilisation de masse.


Nous n'avons pas le coeur à rire, nous avons déjà perdu beaucoup pécuniairement mais quand il s'agit de faire respecter nos droits ou exiger de meilleures conditions de travail afin de rendre un réel service de qualité à l'usager, nous nous donnons la peine d'aller jusqu'au bout.
Nous sommes tout autant pénalisés, usagers comme postiers par de tels mouvements de grève (nous attendons aussi du courrier important qu'on se le dise) mais quand il le faut, nous en faisons une priorité, et ce, par conscience professionnelle.
Le travail actuel du facteur n'est en rien comparable à celui d'il y a une dizaine d'années. Nous devons préserver notre mission de service public afin de répondre aux attentes de tous, La Poste s'éloigne de ses engagements pour s'en mettre plus dans les poches.
C'est pourquoi,demain, nous nous tiendrons à nouveau devant le bureau de Saint-Gaudens dès la prise de service.

Partager cet article

Repost0

commentaires

E
C'est pour cette raison que peu de courrier et de colis arrivent depuis la semaine dernière ?<br /> Bon courage à tous
Répondre
O
Le fait de ne recevoir que peu de courrier résulte du changement de tri général : en fait comme les tournée supprimées sont réparties sur l'ensemble des autres et que la direction a fait un nouveau découpage de celles-ci, il nous est compliqué d'assimiler rapidement ce nouveau tri. De plus beaucoup d'agents sont en congés et rajoutez que techniquement nous rencontrons beaucoup de problèmes, donc nous ne sommes pas aux conditions optimales pour assurer convenablement notre mission. Il s'agit de l'affaire de quelques jours, dans tous les cas merci pour vos encouragements et à bientôt à votre boîte !