Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 23:17

Une analyse qui représente bien la diabolisation de la CGT... tellement drôle !

Syndicat subissant de plus en plus d'attaques, qu'elles soient médiatiques (les médias sont tenus pour les plus puissants par des grands patrons ayant le petit doigt dans le MEDEF), par le patronat, par une population qui ne voit en nous que des emmerdeurs et qui, parfois ne comprend pas ou ne cherche pas à comprendre pourquoi il est essentiel de se battre. J'ai envie de dire à ces derniers de ce documenter au mieux avant de critiquer. Le savoir est la meilleure des armes. La CGT gêne par son implication, ses interventions c'est pour cela qu'elle est diabolisée. Le rouge fait peur, rappelle le sang mais montrons-nous humble justement par rapport à ceux qui ont versé leur sang pour que nous puissions vivre dignement.

Je rappelle donc que les plus grosses avancées sociales ont été obtenues par la lutte, durement, il a fallu du temps, des sacrifices notamment la perte de salaire par les grèves. Et oui, les grèves ça fait chier mais de tout temps en France, dans notre longue histoire, les conquêtes sociales sont passées par le "foulement" du pavé. La CGT était aussi présente dans la guerre, profondément engagée à défendre la liberté par la Résistance (rdv sur le site de l'Institut d'Histoire Sociale CGT pour plus d'infos).

A la Cgt nous nous battons pour tous, syndiqués ou pas, du privé ou du public, pour peu que les droits et libertés soient mises à mal. Je suis postier de métier, mon boulot devient n'importe quoi parce qu'on n'est pas encore assez en capacité de s'unir pour stopper les lubies de nos dirigeants qui ne servent que leurs propres intérêts. Comme partout, nous sommes mis à mal mais nous essayons, par le militantisme, de faire que les choses aillent dans le bon sens pour tous, usagers comme postiers. L'Union Locale reçoit quantité de gens ayant besoin de soutien ou de renseignements (licenciement, pressions, harcèlement, etc...) et organise la lutte en Comminges.

Le combat s'étend à la politique, oui, puisque le gouvernement ment continuellement et manipule l'opinion publique de diverses façons. Prenez cet exemple: "quand je serai président, je ferai en sorte de maintenir un service public en milieu rural..." mensonge ! Comme pour les Goodyear, ou toute autre entreprise, la finance mène le jeu, l'humain ne compte pas, nous sommes revenus à l'ère des cerfs, des kleenex en puissance, des pions sur un échiquier où seule une élite a tous les droits. Le capitalisme est le vrai ennemi du travailleur car le capital est la réserve égoïste des plus puissants et on le sait, plus ils en ont, plus ils en veulent.

Chômage, précarité, réveillez-vous, ce ne sont pas les militants Cgt les méchants, ma CGT je l'aime parce que ce sont mes collègues et moi qui la construisons au quotidien en nous investissant un temps soi peu. Parce qu'elle se range du côté du faible pour le rendre plus fort. Certes il y a des abus, mais à tout autre niveau, les pourris sont partout et nous font du mal.

Je finirais par vous inciter à regarder en arrière, les congés payés, les retraites, la sécurité sociale entre autre, le code du travail surtout, ce sont des luttes gagnantes, des droits dont vous profitez au quotidien. Maintenant, tout cela (syndicats, code du travail, manifestations, sécurité sociale, enseignement, santé, retraites, Conseil des Prud'Hommes etc), est la cible de nos dirigeants qui rêvent que d'une chose, asservir le monde du travail en lui supprimant ses libertés, ses droits pour ses propres profits. La lutte des classes est relancée !

Ne soyez plus des moutons ignorants, si on en est là c'est parce qu'à un moment, on n'a pas su rester sur le front, on a laissé échapper l'important à savoir la liberté, l'égalité, la fraternité voire la solidarité. Constatez par vous mêmes le nombre de suppressions d'emplois et pourtant du pognon il y en a, mais pas pour tous (plus de 180 milliards envolés dans les paradis fiscaux). Une autre répartition des richesses est possibles mais les plus gros doivent apprendre à faire des concessions, comme nous le faisons en permanence, à nous de leur imposer.

Malheureusement, nous sommes tous des égoïstes cachés derrière notre pseudo confort. Je suis militant Cgt et je veux faire évoluer les choses dans le bon sens. Parce que je ne tolère pas être discriminé, menacé, pris pour un imbécile, licencié, privé de vivre une vie tranquille, payé une misère... C'est ensemble que nous pouvons inverser la tendance et je suis convaincu qu'il reste un espoir pour que notre pays redevienne florissant, un pays au bon vivre ensemble.

A voir, intervention de P. Martinez au micro de France Bleu

Partager cet article

Repost 0

commentaires