Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 21:25
Les superfacteurs arrivent à Toulouse

Publié le 25/01/2016 à 07:37

Société

Les facteurs voient leur champ de compétences multiplié par sept./Photo DDM archives

Depuis le début d'année, les facteurs voient leur champ de compétences multiplié par 7. Tous les jours, et sur demandes des clients, ils peuvent désormais réaliser plusieurs services qui vous facilitent la vie. Enquête

Avec leur costume bleu et jaune, ils volent à votre secours lorsque vous souhaitez installer votre nouvel équipement de la TNT, ils sont aussi capables de venir chercher votre courrier, vous livrer, relever votre compteur, récupérer vos déchets pour les recycler et peuvent même rendre visite à vos grands-parents… ce sont les super-facteurs de la Poste.

Depuis quelques mois, le champ de compétence des employés du Groupe La Poste s'est très élargi. Sept nouveaux services de proximité voient peu à peu le jour dans les centres de distribution hexagonaux et cela pourrait bien changer votre quotidien. «Les mouvements de société demandent de plus en plus de proximité avec le vieillissement de la population. Il faut aussi s'occuper de tout ce qui touche au volet énergétique, sans oublier, évidemment, le développement du numérique. Tout cela nous a amenés à tester des nouveaux services», explique Isabelle Courbin, la porte-parole de l'entreprise. Comme Anne-Marie Céron qui travaille sur la commune de Carbonne beaucoup de postiers vont devoir composer avec ces nouvelles prérogatives. Et cela ne fait pas l'unanimité. «Je suis très contente d'avoir accès à des nouvelles formations. J'ai l'impression d'être encore plus utile. Les démarches de recyclage envers les entreprises sont une très bonne idée», estime Anne-Marie.

Luc *, un facteur de l'Ouest toulousain est lui aussi heureux de l'évolution de son poste, mais espère bien gagner un peu plus d'argent. «Notre tournée n'est plus du tout la même. Elle dure plus longtemps. J'espère bien être augmenté en conséquence. Surtout si je ne peux plus respecter mes 35 heures», confie le garçon.

Des services à la demande

Qu'il se rassure, ces nouvelles options réalisées sur demande (de la clientèle particulière et professionnelle), n'augmenteront pas les charges de travail. «Elles ne feront que compenser le temps que l'on n'emploie plus à distribuer», ajoute Isabelle Courbin. Le facteur est présent 6 jours sur 7 devant le domicile de chaque habitant, ce qui facilite fortement la relation avec les clients. «Il est donc naturel que ce soit eux qui soient chargés d'améliorer le quotidien des Français. Les clients étaient demandeurs depuis un bon moment». Pour l'avenir, ce géant de la distribution espère proposer de plus en plus de services de proximité. «On doit se rapprocher des gens», conclut la porte-parole. Ce que l'avenir vous promet, La Poste vous l'apporte.

Les 7 familles de nouveaux services

1) Proxi Contact : le facteur, réalise une remise de colis commentés ( par exemple les catalogues)

2)Proxi Data : le facteur collecte des informations auprès des personnes ayant donné leur accord

3)Proxi Vigie, il met sa vigilance au service des clients

4)Proxi Diag : réalise pour le compte des clients des constats, relevés et diagnostics

5) Proxi Green; facilite les démarches de recyclage

6) Proxi équip : installe des équipements et facilite la prise en main

7)Proxi Course : le facteur vous livre les courses, y compris dans les foyers isolés

« Nous perdons peu à peu le marché historique de distribution du courrier et de la presse.

Entre 2008 et 2020, on prévoit de perdre 50 % de notre marché. Peut-être même plus ».

Isabelle Courbin, Directrice de la communication de La Poste

Le chiffre : 2016

année de Test> pour le système Domino.L'entreprise toulousaine Sigfox et le groupe La Poste testent un nouveau protocole qui permettra d'envoyer les colis de chez soi, avec l'aide de son smartphone.

MAIS DE QUI SE FOUT-ON ?

Alors que le trafic courrier stagne plus que ce que l'on veut nous faire croire, La Poste ne cesse de mettre en place des nouveaux services pour "occuper les facteurs".

La Poste veut à tout prix faire croire à l'opinion publique que le facteur n'a plus rien à faire... Il n'en est rien ! La multiplication des services nous coule de jour en jour, les réorganisations chargent un peu plus les tournées déjà trop conséquentes et assurer entièrement une tournée dans les temps relève du miracle.

Le témoignage du jeune postier interrogé, Luc, relève de l'utopie : il espère être augmenté parce que selon ses dires, il n'arrive plus à assurer sa mission dans les temps. Réveillez-vous, postiers, nous ne sommes pas "au pays des Bisounours". Ce que l'avenir vous promet, La Poste ne vous l'apportera pas car trop investie dans la recherche de capitaux pour ses propres profits et ceux des actionnaires.

C'est une évolution dans le mauvais sens, au service de ses poches que La Poste propose et impose à ses agents et "clients".

Personne n'est dupe, ou alors, comme le suggèrent ces témoignages de facteurs, certains vivent dans une réalité parallèle ou préfèrent se mentir... Il est impossible de ne pas remarquer que La Poste use de procédés qui nous font plus de mal que de bien.

Attention, nous ne nous opposons pas bêtement à toute évolution juste pour le plaisir de contester. Mais la meilleure des choses seraient que l'avenir de La Poste soit construit pour et avec les postiers, premiers concernés et que le service rendu réponde réellement aux besoins de tous. Cela implique que l'on nous écoute et prenne en compte nos revendications.

Les réorganisations incessantes l'ont prouvé au fil des années, les postiers n'ont pas leur mot à dire, les pseudos dialogues sociaux proposés au personnel permettent un peu plus à La Poste de diviser celui-ci en "résolvant" des problèmes individuels plutôt que de privilégier le collectif.

En effet, friande des petits soucis de ses agents, La Poste, plutôt que d'aller dans le gros du problème (effectifs, conditions de travail, souffrances etc...), préfère régler des histoires de vêtements troués... Le cas par cas c'est son dada !

Nous ne pouvons plus continuer à nous leurrer, postières et postiers ! Notre métier a bien changé et pour le même salaire il faudrait se tuer à la tâche. Nous vivons un recul social incroyable et nous laissons filer nos acquis, nos droits et nos libertés.

Que nous faut-il de plus pour agir ? Le contexte national montre bien que La Poste n'est pas seule concernée par ce phénomène. Suicides, licenciements de masse, suppression d'emplois, réorganisations illogiques et immorales, salaire indécent, souffrances, surmenage, heures sup non rémunérées, discriminations, atteintes à la dignité, aux droits et libertés, pressions et menaces, etc...

Qui peut aujourd'hui certifier qu'il se sent bien dans son travail dans notre pays ? Cela doit changer, et cela doit se passer dans nos rues ! Personne ne devrait aller au boulot à reculons.

Partager cet article

Repost 0

commentaires