Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • OB1Kenobii
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 19:39
*Le malaise perdure à La Poste de Saint-Gaudens*

Au mois de mars a lieu la vente des quartiers. Qu'est-ce-que c'est ?

La vente des quartiers permet aux postiers "d'acheter" une tournée selon son ancienneté dans le bureau. Bien sûr il ne l'achète pas réellement mais il peut prétendre à une position vacante (après un départ à la retraite par exemple).

Le hic, c'est qu'à Saint-Gaudens, personne ne veut vraiment venir ! Nous avons un nombre important de CDD récurrents qui comblent l'emploi comme vous le savez. Quelques postiers ont changé de bureau et d'autres ont eu vite pris la retraite. Depuis la vente des quartiers, 3 tournées n'ont pas trouvé preneur...

C'est donc l'anarchie au sein du bureau, niveau planning, les Moyens de Remplacement Permanent (MRP) sont utilisés à outrance, les cadres de proximité sont obligés de jongler comme ils le peuvent et avec le peu de moyen que leur donne la direction.

C'est un bricolage insensé au jour le jour. Il faut parvenir à gérer les congés, les maladies ou les postes vacants alors qu'il serait si simple de répondre en matière d'emploi afin de remédier à cette catastrophe. Les postiers subissent cette situation, les précaires jouent le rôle de titulaires, et les dépassements horaire sont quotidien pour certains.

D'autres CDD préfèrent fuir, n'y arrivant pas. Aujourd'hui le CDD embauché pour une tournée ville n'est pas venu... preuve que ça n'est pas donné à tout le monde ou que le métier ne répond pas aux aspirations de certains salariés.

Ce sont donc les quartiers de Valentine, Villeneuve-de-Rivière et une partie de la ville de Saint-Gaudens qui sont concernés par la "désertion postale".

De même, après cette vente de quartier, les agents ayant "acheté" un nouveau quartier n'ont pas eu droit à une doublure (un facteur apprend la tournée à un autre), là aussi, un stress de plus à gérer pour ce personnel alors qu'il était possible de le faire... allez comprendre !

La direction, depuis le temps qu'on l'interpelle, devrait se remettre en question et répondre sur la question de l'emploi.

Il faut parler du personnel précaire qui espère une finalité positive. La plupart étant installés, des crédits sur le dos, des enfants à charge ou autre, il serait bon de leur proposer un CDI, la direction en a les moyens !

Alors pourquoi faire traîner ? Pourquoi ne pas résoudre cette situation préoccupante et urgente qui perdure depuis le juin 2015 ? Les nerfs de tous les agents sont menés à rude épreuve mais l'indifférence règne, pire, la direction semble ne pas comprendre pourquoi.

Peut-être une manière de faire regretter au personnel d'avoir agi l'année dernière, une punition aux mauvais élèves, ou encore le fait de vouloir éradiquer toute opposition en fatigant le personnel ou bien juste une question de mauvaise gestion...

De notre côté, nous continuons à lutter, nous allons prochainement lancer une nouvelle opération destinée à élargir le débat sur le service public postal en Comminges.

Restez connectés, solidaires et mobilisés ! Préparons une forte offensive pour le 28 avril !

Partager cet article

Repost0

commentaires