Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 19:34

La raison n’est pas automatique. Elle ne peut conquérir ceux qui la nient.

Ayn Rand

*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*
*26 mai 2016, Saint-Gaudens, encore plus forts !*

Ce jeudi 26 mai a sans aucun doute marqué les esprits en Comminges.

Pas de manif à proprement parlé, mais un rassemblement de près de 350 personnes au rond point de la Sous-Préfecture. Une intervention de l'Union Locale CGT incisive et soutenue par l'ensemble des manifestants (voir article Loi Travail : mobilisation dans le Comminges).

Plus réceptifs et déterminés que jamais, les commingeois ont de nouveau exigé la Présidente de Région Carole Delga de porter leurs voix à la sourde oreille du Gouvernement.

Il est intéressant de constater que de nouvelles têtes se mêlent aux manifestants, si certains n'ont pu participé, d'autres rejoignent les troupes des mécontents.

Pourtant, nous n'arrêtons pas de le répéter, la contestation de la loi El Khomri est majoritaire au sein de nos différents services mais que ce soient les postiers ou autres salariés voire même étudiants, peu d'entre eux répondent à l'appel de manifester dans les rues. Il ne faut pas rentrer dans des raisonnements stériles prétextant que d'autres luttent pour le collectif ou bien qu'il y a bien mieux à faire que de manifester.

Si les militants et autres manifestants raisonnaient de la sorte, l'opposition serait inexistante et tous subiraient la loi. Il ne faut pas oublier qu'à partir de 1936 le monde ouvrier s'est mobilisé en masse et obtenait par la suite nombre de conquis sociaux qui, aujourd'hui, sont mis à mal par un Gouvernement complice du MEDEF assenant sa haine par la répression syndicale et à grand coup de battage médiatique.

Beaucoup d'incidents sont à déplorer, des militants ont été gravement blessés, des journalistes, des jeunes, des vieux. Personne ne doit rester insensible et c'est dans la rue qu'il faut que ça se passe ! Certains reprochent la gêne occasionnée par les blocages ou mobilisations de la CGT, la grève, ça n'est pas une partie de plaisir, c'est de l'organisation et de la privation. Nous profitons de conquêtes sociales obtenues par la lutte voire par le sang ne l'oublions pas. Il s'agit d'exercer un travail de réflexion, de dépasser les limites de l'individualisme inculqué par les classes dirigeantes depuis des générations pour laisser place à la solidarité, la fraternité pour atteindre la liberté réelle. La démocratie est l'apanage du peuple, son 49.3, c'est la lutte !

Le but des irresponsables d'en face est de façonner un peuple décérébré, docile, incapable de réagir, de raisonner et poussé à la sur-consommation afin de gonfler leurs bénéfices et se dorer au soleil sur le dos des travailleurs. Les véritables bandits sont en costard !

Le 2 juin, nous convions la population :

17h rassemblement place J. Jaurès dans le cadre de l’action nationale contre la loi travail tract à télécharger

18h parc des expo Villeneuve de rivière Débat sur les services publics télécharger le tract ICI tract inter syndical et association

A La Poste, les agents doivent se réunir prochainement pour décider d'une nouvelle action collective.

Appel à tous les postiers commingeois : le 2 juin soyons nombreux dans les rues, les réorganisations, il y en a marre ! Prenons nos affaires en main et frappons un grand coup ! Lors du débat public la section locale CGT FAPT interviendra pour dénoncer la dégradation du service public postal en milieu rural. Faîtes remonter vos remarques d'ici là et rendez-vous sur place.

Pour info : la décoration des boîtes jaune de relevage du courrier continue et s'amplifie. Si vous possédez un Facebook, vous pouvez vous rendre sur ce lien pour visionner les photos de cette action citoyenne.

Intervention de l'Union Locale CGT

Condensé vidéo de la mobilisation du 26 mai 2016

Contre la Loi Travail notre camarade, Camille Senon, ancienne membre de notre direction fédérale, rescapée d'Oradour sur Glane, refuse une distinction.
Ci-dessous la réponse faite au 1er ministre, accompagnée d’un petit mot qu’elle nous a envoyé :
« Face à la criminalisation de l’activité syndicale à l’heure où les camarades sont condamnés par des tribunaux, je ne pouvais faire autrement. Amitiés à toutes et à tous Camille »

" Objet ; réponse à v/lettre ci jointe

Monsieur le Premier Ministre,

Par lettre du 17 Mai 2016 vous m'informez , je cite " Vous venez d'être nommée directement sur ma proposition au grade de commandeur dans I'ordre national du Mérite. "
Or dans le contexte actuel il m'est impossible d'accepter de votre part cette distinction méritée, alors que je suis totalement solidaire des luttes menées depuis 2 mois par les salariés ; les jeunes, une majorité de députés et de français contre la loi tavail que vous venez d'imposer par le 49-3.
Ce serait renier toute ma vie de militante pour plus de justice, de solidarité, de liberté, de fraternité, de paix...
Je vous prie donc de bien vouloir prendre acte de mon refus.
Veuillez croire, Monsieur le Premier Ministre, à I'assurance de mes sentiments démocratique et républicain.
Camille Senon."

(lien article ici)

Partager cet article

Repost 0

commentaires