Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 17:02

Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui

Martin Luther King

*Compte rendu de la Commission Executive du 10 mai 2016*

La Commission Exécutive Départementale s'est réunie pour débattre sur le contexte de régression sociale et de répression syndicale actuel.

La loi El Khomri au centre des débats, le 49.3 pointant le bout de son nez à l'Assemblée Nationale donne encore plus raison à nos convictions. En effet, employer une mesure aussi extrême que de passer en force une loi prouve bien que le Gouvernement n'est pas tranquille, que les mobilisations nationales lui font peur. C'est une menace supplémentaire qui démontre que nous avons raison. Il faut que chacun prenne conscience des enjeux !

Il faut savoir perdre un peu pour gagner plus ! L'implication des militants doit être à la hauteur, il est inconcevable de se contenter d'un accompagnement du moindre mal dans nos différents services. La Poste devance déjà la loi travail sur certains terrains : par exemple à Plaisance PPDC, le service arrière se voit confier un travail supplémentaire l'après-midi (la distribution des colis non boxable). Il en résulte donc une distribution tardive. La CGT FAPT n'est pas contre l'idée d'une distribution en deuxième présentation l'après-midi mais en terme de service public de qualité et dans le respect de l'emploi et des conditions de travail. L'embauche est donc primordiale. Le rabâchage de la baisse du trafic courrier n'est pas une fatalité, il existe des solutions, la CGT en est porteuse.

Au niveau des directions, La Poste ne sait même pas où elle va. Dans les différentes audiences représentatives, il ressort un sentiment de "pétoche" côté hiérarchie.

Le rapport de force créé depuis déjà plus de deux mois a prouvé son efficacité et a déjà fait bougé les choses sur la loi travail. Quelques avancées sont constatées mais cette réforme n'est tout de même ni amendable ni négociable. Plus de 71 % des français sont choqués par le recours au 49.3 (on se souvient de la tentative pour le CPE en 2006, nous l'avons fait tomber !). Les différentes mobilisations des salariés ont payé et doivent continuer de s'organiser jusqu'au retrait de cette loi et au-delà.

Construire un rapport de force de masse et durable. Côté Comminges, de nouvelles adhésions sont recensées depuis l'année dernière (conflit de juin 2015). Cela prouve encore le besoin de faire parti d'une unité et de faire valoir ses droits au sein d'un collectif. Malgré les tentatives du Gouvernement de démobiliser les salariés en usant et abusant en bon Etat totalitariste des forces de l'ordre contre le peuple, il se produit l'effet inverse escompté. Il est important que les militants engagés dans les différents services sensibilisent et ouvre au débat sur la loi travail. C'est notre responsabilité en tant que convaincus d'expliquer en quoi cette loi aura des effets néfastes et ce que cela changera pour les agents.

L'organisation des syndiqués est donc primordiale. La CGT est très bien représentée sur la plaque Comminges, elle ne manque pas de bras, il est donc vital que chacun apporte un peu de son temps afin de s'organiser au mieux. Il est bon de rappeler que la vie professionnelle influence fortement la vie privée : vivre dignement passe par ce que l'on peut obtenir par la lutte. Pour cela il faut savoir faire le lien entre ce que l'on vit au quotidien et ce que l'on peut faire collectivement. L'individualisme est à proscrire si on veut aboutir sur nos revendications.

La Poste joue l'anticipation sur la loi travail. C'est un fait, La Poste a toujours su y faire pour tiré le plus de profit. Le problème est qu'elle contourne sa mission première en procédant de la sorte. Il faut recentrer non seulement l'humain au sein de la boîte mais aussi le service public. L'anticipation la plus flagrante se constate sur les heures supplémentaires où La Poste remet en cause la hiérarchie des normes. L'intensification du travail est à mettre en corrélation avec l'augmentation des arrêts maladie, le manque d'effectif etc... Il est essentiel de repartir du contenu et de la finalité de notre métier afin de donner plus de crédit à ce que l'on fait et l'image que l'on en donne. L'amélioration du service public peut passer par une deuxième présentation l'après-midi comme cité plus haut. Il est aussi de la responsabilité de l'employeur d'améliorer le quotidien de ses salariés et de ne pas le dégrader.

Les réorganisations perpétuelles abrutissent et vident les têtes des agents, le but de La Poste est de faire rentrer ce processus dans les esprits, comme quoi il est légitime. Il n'en est rien !

La CGt est porteuse de progrès social et propose déjà des alternatives comme par exemple un plan santé au travail sur lequel elle travaille depuis des années.

Ne pas oublier, savoir prendre exemple. Les batailles passées l'ont prouvé, les avancées ne se sont pas obtenues par un claquement de doigt ! La volonté et l'implication des salariés a fait que cela soit possible. Il faut se remémorer par nos propres moyens comment les ouvriers sont partis de rien et ont obtenu beaucoup. Nous avons le pouvoir : le nombre, il faut savoir le mettre à profit ! Les différents conflits de nos collègues postiers en Haute-Garonne doivent aussi nous inspirer. Dans certains services, des AG se tiennent tous les jours, le rapport de force leur permet d'obtenir des heures et un étalement du courrier après des jours de grève par exemple.

Nous avons perdu énormément depuis des années du point de vue social. Le brouillonage médiatique et la diabolisation du mouvement syndical a porté ses fruits. Pour citer Malcom X : "Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment". C'est exactement le cas actuel ! L'individualisme prôné pour la réussite sociale, la méritocratie, est une aberration dans notre société consistant à plus ou moins écraser toute différence ou opposition. "Non, les braves gens n'aiment pas que l'on suive une autre route qu'eux" chantait Brassens. Comment alors déclencher une prise de conscience ? Simplement en informant au plus large dans nos services, faire comprendre que cette loi n'apportera que désolation dans notre métier. Pour nous comme pour les usagers.

La Poste doit répondre en terme d'emploi et de service public !

Partager cet article

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Desman - Rohann - dans Compte rendu Communiqué CGT
commenter cet article

commentaires