Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • OB1Kenobii
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 14:22

9ème jour de grève pour Aspet / 3ème pour Saint-Gaudens.

S'il est facile d'entendre dans les médias que la CGT "emmerde tout le monde avec ses blocages" et que si l'on prête attention à ce qu'a dit Mr le 1er Ministre Philippe lors de l'émission politique d'hier soir, "il est inadmissible de bloquer le pays", alors que peut-on penser de La Poste qui bloque net les négociations sans prendre en compte les revendications du personnel, la frustration occasionnée à la fois du côté des agents et des usagers ou encore le simple fait de rester buter sur un projet irréalisable ? Il est de quel côté le blocage ?

Blague à part, en ce nouveau jour de grève pour les postiers de Saint-Gaudens et Aspet, l'organisation et la solidarité continuent de se mettre en place.

Aujourd'hui les agents d'Aspet sont restés sur leur bureau afin de continuer à se faire entendre, tracter et obtenir de nouvelles signatures à leur pétition. Une délégation est allée à la rencontre de Mme la Maire d'Aspet après s'être entretenue avec le personnel non gréviste.

Sur Saint-Gaudens les négociations ont repris malgré une tension grimpante. Nous étions reçus à 10 heures et sommes resortis au bout de 40 minutes seulement puisque nous n'avons pas obtenu plus de réponse que la veille. Un tract a été distribué par la direction dans le bureau aux agents non gréviste afin de "les rasurer" sur les mesures prises pour "faciliter la mise en place de la future réorganisation", comme d'hab quoi... Il faut justifier que ça ne sert à rien de sortir avec les copains.

Le rabâchage intensif de la Direction sur le fait de garantir les 35h et que "l'organisation est construite et dimmensionnée pour écouler la charge de travail." Nombres d'affirmations fausses fusent comme par exemple le fait de garder le même nombre de trieurs... oui en diminuant le personnel présent dans le bureau, on aura bien évidemment le même nombre, cherchez l'erreur !

Deux facteurs qualité nous accompagnaient afin d'insister sur les nombreux dysfonctionnements que nous rencontrerons à la mise en place du projet. La Direction les houspilla en disant qu'il aurait fallu les signaler plus tôt, c'était pourtant fait...

Nous avons à nouveau lancé une alerte sanitaire sur la nocivité de ce projet s'il n'était pas revu dans son intégralité et surtout concerté avec le personnel que ce soit par l'augmentation des arrêts maladie ou l'accidentologie. Toujours bloquée sur le fond du problème (l'intégration des travaux intérieurs d'Aspet sur notre bureau), la Direction n'a pas souhaité ajourner le Comité Technique qui se tiendra lundi prochain. Avec un projet non ficelé, La Poste semble vraiment négliger ses agents qui prennent cela pour une agggression de leurs conditions de travail, leur métier.

Après le compte rendu, nous avons décidé collectivement de reconduire le mouvement et de programmer des actions dans la semaine.

A l'initiative de notre section, nous avons décidé collectivement d'appeler au rassemblement devant le bureau de poste d'Aspet mercredi 04 octobre 2017 à 10h00. Nos revendications étant liées, nous devons aboutir pour offrir le meilleur service possible.

Postiers, Usagers, Elus du territoire, tous ensemble, défendons un service public postal de qualité et de proximité.

 

TOUS UNIS POUR SANDRINE !

Dans la foulée nous apprenions qu'une collègue ayant obtenu sa certification en contrat pro se voyait attribuer une place à Toulouse Nord et non sur Saint-Gaudens comme nous l'avions déjà demandé en 2015. Cela a déjà été le cas avec un autre collègue qui a dû s'organiser et faire ses bagages pour Muret quelques mois auparavant.

Le hic est que ces agents ont travaillé sur notre bureau, connaissent plusieurs tournées, ont fait des heures sup pour au final devoir aller voir ailleurs et tout recommencer. Ils sont pris en CDI certes mais La Poste ne répond pas à leurs besoins ne serait-ce que du point de vue qualité de vie.

Deux nouveaux agents sont donc concernés. Sandrine, pour l'exemple, devra donc partir tous les jours sur Toulouse et sera coupée de son tissu social et familial si elle veut travailler. La Poste avec son grand discours "nous faisons tout pour concilier vie professionnelle et vie familiale" fauche net les espoirs de l'agent. Il est beau le grand plan social ! Une honte ! A l'inverse l'autre candidat est pris sur place. Comment La Poste a effectué le choix ? Mystère !

Nous avons donc demandé audience à la direction afin de remédier à la situation. Avec toutes les vacances d'emploi sur la plaque Comminges, comment cela se fait-il qu'on n'est pas proposé une place sur un de ces bureaux ? Nous avons aussi demandé sur quel critère la direction se basait pour recruter l'agent puisque Sandrine a plus d'ancienneté par exemple que l'autre candidat. Aucune réelle réponse à nos questions, "ça n'est pas moi qui décide !" pour refrain.

Nous avons donc exigé le recrutement des deux agents sur site en donnant jusqu'à lundi à la direction pour nous apporter une réponse.

Les agents formés sur nos bureaux connaissent les tournées, les usagers, les habitudes et les particularités locales. Pourquoi diable les envoyer ailleurs tout recommencer ? C'est stupide !

La Poste néglige encore une fois l'aspect humain de notre métier ainsi que nos besoins. La direction, pour seule solution, lui a proposé de l'accompagner dans une agence d'intérim afin de pouvoir lui proposer des missions. Est-ce vraiment comme cela qu'on améliore la qualité de vie d'un agent ? Est-ce comme cela qu'on le sort de la précarité ?

 

C'EST LE MOMENT !

La section CGT FAPT Comminges appelle l'ensemble des postiers de la plaque à participer d'une manière ou d'une autre à notre lutte. Il s'agit de stopper net ce qui tombera forcément un jour ou l'autre sur un autre bureau. NOUS SOMMES TOUS CONCERNES !

Nous appelons aussi nos collègues du bureau de Saint-Gaudens à prendre conscience des enjeux s'ils ne se joignent pas à la lutte qui, rappelons le est collective. Si nous étions tous dehors, il y aurait déjà beaucoup plus d'avancées. Ne vous contentez pas d'attendre passivement le dénouement du conflit ! Aidez-nous, nous avons plus que jamais besoin de votre appui ! Car ce qu'il se passe est trop grave pour ne rien faire.

Nous remercions nos camarades CDD pour le soutien qu'ils portent à notre mouvement, leurs petits gestes et nos dicussions. Nous pensons aussi à eux ! Nous remercions aussi nos collègues du Réseau pour leurs attentions. Les camarades de l'inter-pro et les retraités qui donnent de leur temps et de leur argent pour nous faire avancer. Merci les gens !

Nous vous donnons rendez-vous de plus en plus nombreux afin d'exiger un service public postal de qualité et de proximité à la hauteur des attentes de tous. La Poste pour cela doit répondre en terme d'emploi et prendre en compte nos revendications !

Nous continuerons jusqu'à obtenir satisfaction, merci pour votre soutien, vos gestes de solidarité et votre compréhension.

Partager cet article

Repost0

commentaires