Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • OB1Kenobii
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 09:35

Après 3 ans de silence sur cette page (prise de recul pour raisons personnelles), la section revient en force avec nombre de militants afin de collecter et diffuser au mieux ce qu'il se passe dans nos services.

Pour faire le point sur "l'aujourd'hui" :

La période de crise sanitaire ne facilite rien à la tâche, effaçant d'un revers de main les solidarités, les liens sociaux et les valeurs des français sous une pression médiatique et gouvernementale utilisant la stratégie de l'effroi à outrance (afin de garder un certain contrôle sur la population). Tout le monde en pâtit y compris nos enfants qui sont tout de même extrêmement malmenés et diabolisés depuis le début. Comment rester indifférents quand nous pouvons sortir sans masque et continuer à rire alors que nos gamins évoluent dans un scénario dystopique, ultra contraignant et sans âme ?

Il es temps de revenir aux choses simples, à ce qui a créé notre nation sur des fondamentaux de liberté, égalité et de fraternité. Nous le voyons tous à l'heure actuelle et plus que jamais, nous avons besoin de solidarité et nous avons surtout besoin des liens humains. Et la crise actuelle ne semble pas trouver de fin au bout de 2 ans déjà, ne serait-il pas plus humain d'y faire face et de vivre avec ? Nous le faisons bien pour d'autres choses... Et pourtant, c'est une belle opportunité pour ceux qui ne savent plus comment gérer la colère qui gronde depuis des années. Nous n'épiloguerons pas là dessus, chacun ses opinions.

Chacun est libre, aussi, de ses choix pourvu de les assumer mais il nous paraît inconcevable de remettre en question les libertés individuelles quelles qu'elles soient sous la menace continuelle faisant surgir discriminations et clivant davantage la population. Sommes nous devenus si pourris que cela ?

Le fait est que seule une poignée de profiteurs gagnent sur des millions d'autres. Normal ?

Ce n'est ni plus ni moins que la continuité des politiques subies depuis des années qui s'accélèrent profitant de cette crise sanitaire. Quelle aubaine ! Resterons-nous dans l'immobilisme perpétuellement ? Perdre un petit peu chaque jour est plus facile que de reconquérir, c'est peut-être même sans retour possible.

La Boétie disait ceci dans son Discours de la servitude volontaire :

 

Nous le constatons de jour en jour même sur nos lieux de travail, nos droits et libertés sont de plus en plus restreints ce qui a pour conséquence de créer toujours plus d'inégalités, de diviser les opinions au lieu de raisonner collectivement et de façon sereine. Il en est ressorti un individualisme ancré accompagné d'une peur "de l'ouvrir" parce que maintenant le "marche ou crève" est devenu le dogme sur le marché du travail : une des preuves flagrantes à la poste comme ailleurs en est l'utilisation abusive des contrats intérimaires devenus les nouveaux bouche-trous mobiles et flexibles.

"Il règne actuellement un certain mépris sur la classe ouvrière et travailleuse, beaucoup ont perdu toute combativité faute de soutien, de solidarité et ce fut mon cas personnel après notre dernière grève de 2017" (OB1Kenobii).

Mais on ne peut pas effacer comme ça nos convictions et ne pas réagir à ce qu'il se trame devant nos yeux faisant davantage de dommages collatéraux au sein de nos équipes.

C'est pourquoi il nous convient de reprendre ce qui est à nous ! De nous remettre au coeur de nos métiers et de nous réapproprier le collectif afin de gagner sur nos revendications communes.

Le syndicat comme le futur, c'est nous tous, ensemble, qui le faisons !

Reprenons nos droits et nos coeurs ! Ensemble, retroussons-nous les manches !

Partager cet article

Repost0

commentaires