Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 21:04

Nous l'avons vu depuis très longtemps, dans sa logique de cassage du service public au profit de la rentabilité, La Poste fait tout pour parvenir à ses fins !

Ainsi depuis cette rentrée de septembre 2014, après 12 semaines de sécabilité - autant dire de stress et de fatigue - La Poste continue à faire la sourde oreille à ses agents.

Il n'est nullement question d'embaucher du personnel (pas de contrat pro en vue ni de CDD) : les effectifs présents comblent tous les "trous" du service ! Il faut comprendre que les effectifs présents sont ceux calculés pour la restructuration de 2015.

Ce jour du 19 septembre, notre section a dû intervenir assez vivement pour faire comprendre qu'il est urgent d'embaucher sur place et ainsi de régulariser les CDD de longues dates. Ceux-ci sont envoyés à droite à gauche, d'une tournée à l'autre et d'un bureau à l'autre sans l'ombre d'une opportunité d'embauche. On leur fait comprendre qu'il n'ont qu'à passer un contrat pro, malheureusement nous savons bien que les chances d'êtres pris sur place sont très minces voire nulles.

Pour des précaires "kleenex" âgés de plus de 40 ans c'est pareil : "tentez le contrat pro, vous aurez du boulot !" oui, mais où ? Et à plus de 40 ans on n'a pas forcément envie de retourner à l'école...

Notre section exige l'embauche des précaires usuels afin de combler les postes vacants !

Car des postes vacants il y en a, mais La Poste préfère s'appuyer sur les effectifs présents pour jongler avec les positions à découvert... Le personnel grogne, les usagers sont une nouvelle fois trompés !

Certains d'entre nous sont réquisitionnés pour faire des heures supplémentaires ; couvrir par exemple la tournée sécable de l'équipe 2, comme ce fut le cas hier après midi, qui n'a pas été effectuée depuis deux jours. Coup bas pour les collègues qui exprimaient leur mécontentement du fait que La Poste refuse d'embaucher et qui ont choisi de ne pas prendre la tournée partagée. Une intervention à l'ensemble du personnel était nécessaire pour que cela ne se reproduise pas. C'est la porte ouverte à tout : pensez au droit de grève !

Pourquoi alors ne pas envoyer les agents qui le souhaitent, couvrir les RTT non rempacés ou les postes à 80% cela semblerait plus logique ? Ou tout simplement faire appel à un saisonnier pour combler les congès ? "Non, c'est impossible, on a dépassé le quotat !" nous dira t-on, soyons sérieux une minute !!!

Le rouleur attribué à l'équipe 2 est si "compétent" que la direction préfère qu'il assure la position cabine (remaniée depuis peu avec plus de tâches à accomplir) ou la distribution des colis... C'est en tout cas ce que constatent ses "co-équipiers" . Cette équipe souffre du manque de son rouleur, d'ailleurs le facteur d'équipe n'assure que rarement sa fonction, il sert de rouleur à outrance pour remplacer les agents. La direction fait fi de tout cela, en résulte un micmac illogique et incompréhensible pour le personnel.

L'annonce de la restructuration pour juillet 2015 a eu l'effet d'une bombe, les agents sont usés, la colère monte de jour en jour, les caprices du planning entrent aussi en ligne de compte puisque le cadre responsable doit se débrouiller avec ce que La Poste lui ordonne !

Depuis déjà plusieurs mois nous constatons avec peine que notre bureau s'enfonce dans la déchéance, et lorsque nous souhaitons obtenir des réponses, ou lorsque le ton monte dans le bureau, nous sommes tout simplement ignorés et laissés dans nos incertitudes.

La Poste s'est complètement déshumanisée à Saint-Gaudens, nous ne sommes bons qu'à obéir bêtement et sans moufter à des règles qui changent du jour au lendemain, à faire des dépassements horaire non rémunérés, à oublier toute logique ou à devenir l'as des as de la vente et de la compétitivité. Bref un être sans âme incapable de penser par lui-même et formaté au possible.

Alors que faire ?

La solution, notre section la rabâche à longueur de temps : unissons-nous, faisons des réunions ensemble et organisons notre défense. LE RAPPORT DE FORCE EST NOTRE SEULE ARME, utilisons le et ne restons pas isolés.

La mauvaise direction à prendre étant de penser que seul on a plus de chance de s'en sortir. NON, seul, on est tout simplement un pion de plus au service de La Poste, un brave petit soldat maléable à souhait. Et le problème avec cette démarche, malgré les meilleures intentions du monde, c'est qu'à tout moment on peut finir à la poubelle...

 

En lisant ces lignes, j'ai pu paraître amer et c'est le cas ! Je fais parti de ceux qui ont connu La Poste quand ses agents pouvaient évoluer de manière "humaine", il y avait toutefois des accrochages mais tous travaillaient pour un service public de qualité au service de l'usager, agents comme encadrants. Tous étaient imprégnés de valeurs et jouaient leur rôle pour ces valeurs. Il fallait passer un concours pour devenir postier. Aujourd'hui le statut de fonctionnaire n'existe plus et depuis le passage au privé en 2010, La Poste s'enfonce dans l'ultra libéralisme. 

Ce qui importe maintenant à La Poste c'est d'être côtée en bourse. Le "bien être au travail" comme cheval de bataille alors qu'elle pousse les agents au burn-out (2 pour le moment sur notre plaque) et tout ça pour bien passer devant les médias, de qui se fiche t-on ?

Enfin, le courrier ne fait plus parti de ses priorités vous l'aurez constaté puisque les tournées non couvertes se multiplient. La Poste ne sait que parler chiffre et, nous ne sommes que des chiffres mais des chiffres qui lui coûte trop cher !

Partager cet article

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Saint-Gaudens
commenter cet article

commentaires