Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 17:33

Les comptages débutés en octobre-novembre l'année dernière (2013) ont amené des bilans de tournée catastrophiques pour l'ensemble des tournées du bureau. Dès début décembre, les facteurs ont fait part de leur désaccord en formulant des requêtes et en envoyant une lettre à la direction. Ces désaccords concernent d'un point de vu global les points suivants : les travaux intérieurs, les travaux extérieurs et la cabine.

Cependant, la Direction fait la sourde oreille, comme d'habitude puisqu'elle ne vise qu'à atteindre des objectifs (intenables) fixés par le groupe. Les postiers de Luchon qui ont pourtant  alerté de l'incohérence de cette nouvelle organisation par des jours de grève n'avaient le choix qu'entre quelques scénarios avec à chaque fois perte d'une ou plusieurs tournées.

Lors du vote des différents scénarios proposés par la Direction, une majorité des facteurs ne s'est pas exprimée (7 n'ont pas voté et 2 ont voté blanc sur 14).

Les scénarios proposés rallongent considérablement les tournées, suppriment un ou deux postes de travail, ou les jours de RTT. Autant choisir entre la peste ou le choléra ou pour être plus concret, à quelle sauce se faire manger.

Les facteurs ont estimé que les modes de calculs ne sont pas bons. L'encadrement s'obstine à refuser d'accompagner les facteurs ne serait-ce que pour se rendre compte de la réalité du terrain. La réponse : ils connaissent la réalité du terrain... Nous émettons un gros doute là dessus sachant que la plaque de distribution s'étend de Luchon à Aurignac. Il est impossible de connaître les spécificités de chaque tournée à moins d'un réel suivi.

Les facteurs sont conscients d'une légère baisse du courrier, mais pas dans les proportions qui leur sont présentées. Il faut passer partout de toute manière, surtout en milieu rural, les kilomètres sont toujours là, quelles que soient les différentes conditions météorologiques.

Comme partout, La Poste inverse la situation et rabâche aux salariés que les problèmes viennent d'eux, alors qu'ils sont la solution. Des facteurs qui ont le temps de bien faire leur travail améliorent la qualité du service rendu aux usagers face à la concurrence et par là même, peuvent faire augmenter le chiffre d'affaire de La Poste.

Aucun accord n'ayant été trouvé pour cette nouvelle réorganisation, aucune organisation syndicale n'ayant signé, la Direction a donc décidé de faire appliquer son organisation à 35 heures par semaine, avec une tournée supprimée et la disparition des RTT. Une petite tournée faisant les Imprimés Publicitaires (IP) dédiés est aussi supprimée et les IP sont par conséquent rajoutés aux tournées restantes. (Organisation mise en place à partir du 17 mai 2014).

Ainsi, on demande aux facteurs de finir plus tôt qu'avant (puisque la DHMO est passée à 35 heures), alors qu'on leur rallonge les tournées. Bien entendu, cela n'est pas possible.

Au mois de juillet, les facteurs ont alerté sur le fait qu'ils n'arrivent pas à finir à l'heure et depuis cette date, notent quotidiennement les heures de fin de service et transmettent à la Direction. Là encore, ça ne bouge pas.

Des révisions de tournée ont été demandées, on leur a répondu par des comptages au mois d'août et début septembre. Les facteurs ont peu d'espoir avec ces comptages, vu qu'ils n'ont rien donné de bon la fois précédente. Ils demandent des suivis concrets sur le terrain. L'hiver approchant, chacun redoute les difficultés liées au climat pour pouvoir réaliser correctement sa tournée, sans avoir à finir avec la nuit...

Les facteurs de Luchon sont toujours dans l'attente, La Poste fait l'autruche, gagne du temps et pendant ce temps le travail est fait. Cela fait cinq mois que la nouvelle organisation est mise en place et que de nombreuses heures supplémentaires non rémunérées sont effectuées.

 

Encore combien de temps? La colère, l'incompréhention et l'inquiétude ne cessent de monter au bureau de Bagnères de Luchon. Les agents ne se sentent pas inclus au coeur du projet, ils en subissent juste les décisions irréfléchies. Les comptages ne sont qu'un prétexte pour dire que La Poste nous écoute, et souhaite "être au plus près de la réalité !". La réalité, elle ne la vit pas, loin de tout, tout est planifié d'avance et sans l'écoute des professionnels du terrain.

A Luchon comme ailleurs, le combat est le même. Nous ne pouvons plus laisser faire tout et n'importe quoi à La Poste juste pour s'assurer de mettre plus de monnaie dans ses poches ! La solution reste le rapport de force, entendons nous !

Partager cet article

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Luchon
commenter cet article

commentaires