Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 17:08

Les élus CHSCT ont entamé les visites de bureau par ceux de Montréjeau et de Barbazan.

Les agents rencontrés nous ont fait part de leur mal être accentué par la dernière réorganisation d’avril 2014 et de la fin du « fini-parti ».

En effet, pour eux, la réorganisation a été bâclée, avec la fin du fini-parti les agents s’attendaient à ce que leurs tournées soient rééquilibrées. Il n’en est rien ! De ce fait certains agents sont dans l’impossibilité d’assurer leur tournée jusqu’au bout. Ils sont obligés soit de ramener du courrier soit de laisser les plis les moins urgents au bureau.

Nous avons listé les problèmes que rencontrent les facteurs et les factrices pendant leur vacation : au bureau comme en distribution.

Nous avons au préalable dressé une série de questions concernant leurs conditions de travail. Nous sommes allé les interroger un par un et ont tous répondu à nos questions. Il en ressort un mal être très prononcé

La Poste ferme les yeux sur les conditions de travail déplorables que vivent les postiers sur place comme ailleurs. Les agents de Montréjeau remarquent bien que l’ensemble des postiers du Comminges vivent la même situation. Cela ne peut plus durer, le malaise est présent partout chaque jour et les agents en souffrent.

Dépassements horaire, double journées, manque de moyens, d’effectifs, sentiment de ne pas être écoutés, autant de contraintes subies par les agents du site (là encore comme dans les autres bureaux commingeois). Colère, indignation, agressivité, « engueulades », le bureau est en feu, La Poste laisse faire et ne semble pas se soucier des restes de courrier s’accumulant chaque jour.

Les cadres sur place constatent ce malaise mais La Poste ne leur donne pas de réels moyens pour y remédier malgré des accompagnements en tournée et une réflexion sur le remaniement de tournées « constatées chargées ». Le dialogue reste tout de même tendu. Preuve qu’il n’y a pas d’avancée.

Les élus CHSCT sont motivés pour continuer leur travail au plus près des postiers. Nous interviendrons bientôt dans les bureaux de Saint-Béat (en pleine réorganisation) et de Luchon.

En attendant nous sommes toujours d’accord pour que la direction prenne en compte notre souhait de geler les réorganisations en cours. Nous l’avons notifié en réunion CHSCT. La réponse est catégorique, c’est non ! L'entêtement est de rigueur malgré nos différentes alertes sur les risques encourus liés à ces restructurations.

Il faut recentrer le débat sur les conditions de travail, sur l’humain. La Poste doit prendre en compte les revendications de ses agents. Cela passe par une réelle écoute de chacun, revoir les cadences imposées et combler le manque d’effectif. Les élus locaux ainsi que les usagers ont prouvé à plusieurs reprises qu'ils se soucient du devenir de leur cher service public et soutiennent nos actions.

Les élus CHSCT continueront à faire remonter les doléances de tous les agents de la plaque Comminges afin qu’un geste désespéré comme celui du 23 octobre ne se reproduise plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans CHSCT Locaux
commenter cet article

commentaires