Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • OB1Kenobii
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 15:20

Mickaël Cotteret, le facteur de Gouzeaucourt, va être licencié. Un vaste mouvement de soutien s'organise autour de lui. Depuis hier, la distribution du courrier est perturbée par un mouvement de grève.

 

VIDEO. Grève du courrier : la Poste aurait porté plainte

Mickaël Cotteret, facteur de Gouzeaucourt depuis 8 ans, est en cours de licenciement par la Poste. Depuis la réorganisation des distributions de courrier dans le secteur de Cambrai-sud autour d'un nouveau Cdis (centre de distribution), installé derrière le Cora de Proville en juillet 2010, le facteur se plaignait de l'impossibilité qu'il rencontrait de boucler ses distributions en temps et en heure. " Avant, j'avais environ 480 foyers à desservir sur Gouzeaucourt. On m'en a ajouté 120 dans cette commune, et uen centaine à Masnières, trois jours par semaine ", raconte le trentenaire, embauché comme cotnractuel à la Poste il y a 11 ans. Pour assumer cette surcharge de travail, il dit avoir travaillé "une à deux heures supplémentaires par jours" depuis juillet dernier. " Sans compensation."

La Poste a engagé contre lui une procédure de licenciement. " Au motif qu'il a raconté aux usagers qui recevaient leur courrier en retard que cela venait de la nouvelle organisation", expliquent les syndicats : " violation du secret professionnel et déloyauté vis-à-vis de la Poste" lui seraient reprochés.

Si la Poste assure de son côté que "tout est normal" dans la distribution du courrier à Masnières et Gouzeaucourt, Mickaël Cotteret a reçu de son employeur un coup de téléphone mardi après-midi. Seulement quelques heures après que L'Observateur a cherché à obtenir plus d'informations sur ce dossier auprès de l'entreprise. " Mon supérieur m'a annoncé par téléphone que ma lettre de licenciement était arrivée et que celui-ci prenait effet immédiatement, et que ce n'était pas la peine que je me présente au travail le lendemain (mercredi)".

Depuis mercredi, les collègues du facteur, avec l'appui de tous les syndicats représentés au Cdis de Cambrai, ont engagé un mouvement de grève. Celui-ci touche la distribution de courrier à Cambrai, dans le canton de Marcoing, à Iwuy, à Neuville-Saint-Rémy, Estourmel, Cantoing, Wambaix, Rumilly, Crèvecœur-sur-Escaut... Des habitants de Gouzeaucourt, les maires de Gouzeaucourt et de Masnières étaient mêlés ce matin (jeudi) aux grévistes, pour soutenir "leur facteur". Un deuxième postier, Dominique Haisnez, serait lui aussi concerné par une mesure de licenciement, pour d'autres motifs. Il n'est pas exclu que celui-ci dure jusqu'à la grève nationale annoncée pour mardi 29 mars.

 

Développement de jeudi 24 mars, 17 h

Le syndicat Sud, qui défend activement les deux postiers menacés de licenciement, annonce qu'une réunion entre la direction du centre de distribution de courrier de Cambrai et les représentants de Sud et de la CGT aura lieu demain vendredi, à 6 h du matin. La direction aurait accepté de rencontrer les syndicalistes et les représentants du personnel afin d'obtenir la reprise du travail des facteurs grévistes au plus vite. Frédéric Lanciaux, représentant départemental de Sud, annonce : " Nous voulons négocier pour une réorganisation du système de distribution du courrier, et sur les conditions de travail des agants. Surtout, la condition sine qua none pour la reprise du travail sera l'abandon de procédures de licenciement contre Mickaël et Dominique. "

Par ailleurs, d'après nos confrères de France bleu, la direction du Cdis aurait annoncé avoir porté plainte au commissariat de Cambrai contre les manifestants pour "entrave à la liberté de travail".

Il semble donc loin d'être acquis que les discussions se passent bien et que la distribution du courrier reprenne dès demain.

 

(source lobservateurducambresis.f)

 

Liens en rapport avec ce flash spécial :

 

Partager cet article

Repost0

commentaires