Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 21:11

Nous avons déposé une audience auprès de la Directrice du Centre Courrier de Saint-Gaudens sur les points suivants :

- le respet du règlement intérieur

- les RTT

- le volant de remplacement et l'utilisation des agents

- la non prise en compte de points déjà abordés dans de précédentes audiences (poids de la PNA, les 3 fiches apport, etc...)

- l'affichage de la mise en concurrence des salariés

- l'infantilisation du personnel

- l'entretien des véhicules

- points divers

Nous reviendrons en détail sur tout cela dans le compte rendu de l'audience du 24 octobre.

 

Le contexte actuel de cette demande d'audience n'est pas anodin, il traduit un ras-le-bol du personnel grandissant.

Depuis déjà plusieurs mois, le personnel de Saint-Gaudens endure l'inertie d'après réorg de La Poste. On nous dit : "Une réorganisation pour être au plus près de la réalité, (...) parce qu'il y a eu beaucoup de demandes de révision de tournée...", on constate qu'il y a encore plus d'inégalités à chaque fois, le travail est bâclé et une fois que tout est passé, on ne voit plus personne... Comment peut-on assurer aux agents que la future réorg sera juste pour tous quand on la boucle en quelques heures ? Ne parlons pas des groupes de travail juste proposés pour montrer que l'on est à l'écoute des agents alors qu'il n'en est rien ! Et pour cause, rappelons la précédente réorg qui, en même pas quelques heures de débat en groupe de travail, avait été entièrement remaniée le lendemain sans tenir compte des propositions des agents... Alors comment avoir foi en la parole de La Poste alors qu'on se sent piégés et même pigeonnés ?

Aucun travail de préparation avec les rouleurs qui, rappelons le, sont les premiers à trimer sur le terrain. Changeant de tournée à la guise du planning, jonglant avec les absences du bureau et ne profitant que très peu de la RTT si durement gagnée (donnée ou pas selon les acalmies du planning). Les kleenex CDIsés mobiles pouvant parfois servir plusieurs sites selon les termes de leurs contrats... Le problème c'est qu'on ne leur facilite pas la tâche : indemnités kilométriques ? Véhicule de service ? Horaires ajustables ? Rien de tout cela, ils sont un personnel comme un autre même si pour une prise de service à Saint-Gaudens ils doivent partir très tôt de Saint-Béat, de Boulogne ou de Luchon (ou inversement). Et on nous parle de sécurité au travail ! Le problème étant que ce personnel sera amené à "rouler" sur les différents sites de la plaque. Ca commence doucement, mais c'est déjà le cas. On retrouve ainsi un personnel usé, inquiet du lendemain et se sentant surexploité puisque La Poste juge suffisant le volant de remplacement.

Les Facteurs Qualités ne sont pas de reste ! Bons à effectuer de plus en plus de tâches que se déleste l'encadrement, ils sont les (demi) chefs sous-qualifiés et sous-payés les plus présents sur place, les intermédiaires entre agents et cadres. Surexploités aussi avec des heures de travail non prises en compte ou un retard cumulé dans leurs tâches puisqu'ils servent aussi à combler les trous du planning. Pour parler plus familièrement, ils tiennent un rôle très éprouvant "le cul entre deux chaises".

Pour la part des titulaires, qu'ils soient fonctionnaires ou contractuels, la chose est la même. Encore une nouvelle réorg pour casser l'emploi ! On n'y croit plus, on sait que le bateau coule et nous emporte avec lui. Rien n'est fait pour redresser la barre, on nous façonne à l'image de Mac Gyver, le gars qui fait tout avec n'importe quoi, mais on oublie que c'est une fiction... On en est tous là ! On vient au bureau à reculon et sans conviction quant à la prochaine restructuration. La seule question qui persiste : qui va tomber ?

A la cabine comme à l'arrière c'est pareil. On se demande où on sera quand "Facteo" fera sa grande apparition en 2015, puisqu'il mettra fin au service arrière. Un bon moyen de se débarasser d'un surplus de personnel encore en parallèle avec des départs en retraite... Nous voyons que petit à petit certaines tâches disparaissent comme par exemple le traitement des réexpéditions sur place (maintenant à Plaisance). On se remémore ainsi la disparition du tri de l'après midi (le fameux tri de Saint-Gaudens pour Saint-Gaudens qui passe depuis déjà quelques années par Toulouse), on en devient nostalgique.

Mais quand il n'y aura plus d'agents "retraitables", qu'arrivera t-il au personnel ? Dans la continuité de sa logique d'économie, La Poste montrera sa vraie face à ce moment là ! Une entreprise comme une autre qui licencie du personnel pour des raisons économiques. La réalité la voilà, et tant que nous refuserons de l'affronter, La Poste continuera de nous faire avaler des couleuvres, en décorant son discours ou en culpabilisant ses employés comme elle sait si bien le faire !

Regardez autour de vous, postier(e)s, usager(e)s, la finance a tous les pouvoirs, tout pour elle, tout lui réussit ! La Poste veut rejoindre les grands de ce monde et se moque éperduement des conséquences pour y arriver. Pour nous postiers il ne restera qu'un chiffre de plus à ajouter à celui du chômage si nous ne faisons rien et pour les usagers, un autre service public détruit sans avoir mot à dire (exemple de La Poste Canada : La fin de la livraison de la poste à domicile contestée en cour).

Partager cet article

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Audiences
commenter cet article

commentaires