Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 22:44

La Poste et son ancien PDG Jean-Paul Bailly sont cités à comparaître le 4 septembre devant le tribunal correctionnel de Paris pour harcèlement moral et discrimination d'une ancienne fonctionnaire, a annoncé aujourd'hui à l'AFP l'avocate de la plaignante, Me Christelle Mazza.

Agée de 43 ans, cette ancienne cadre a cité à comparaître La Poste, son ancien patron et cinq autres cadres dirigeants ou supérieurs hiérarchiques. Selon elle, ses ennuis ont débuté en 2002 quand elle s'était plainte de harcèlement moral et sexuel dont se serait rendu coupable son supérieur: aucune mission confiée, mise au placard, installation dans un "bureau minuscule situé à l'entresol isolé de tous donnant sur des toilettes", "propos humiliants et vexatoires"...

Cette situation "grave" était "parfaitement connue du président de La Poste, Jean-Paul Bailly, ainsi que de tous les dirigeants du groupe", affirme la plaignante. Elle accuse La Poste d'avoir mené une "politique de déni", dans un "contexte global et connu de harcèlement moral institutionnel". Si elle avait accepté en décembre 2012, avant d'y renoncer, une transaction financière lui octroyant quelque 300.000 euros en échange d'un départ de la fonction publique, c'était parce qu'elle était "sous pression" et voulait mettre un terme à ce long conflit, a expliqué Me Mazza. Selon l'avocate, une telle transaction est de toute façon "illégale" pour un fonctionnaire. Celle-ci n'a "rien touché", a insisté Me Mazza.

L'avocat de La Poste, Marc Bellanger, a souligné de son côté que la plaignante "a démissionné de La Poste en 2013". "La Poste conteste formellement les propos fantaisistes de cette ancienne collaboratrice, plusieurs fois déboutée en justice, qui ne représente qu'elle-même et qui tente de salir par tous moyens l'image de l'entreprise à des fins purement personnelles et financières", a-t-il affirmé. Il souligne que la plaignante utilise "la procédure de la citation directe pour précisément contourner les contraintes de l'instruction d'une plainte, le ministère public ayant déjà pour les mêmes faits qu'elle dénonce aujourd'hui, refusé de poursuivre les prévenus qu'elle met en cause".

"Cette nouvelle action est donc une nouvelle instrumentalisation de la justice pénale pour faire (venir) directement à la barre un certain nombre de dirigeants de La Poste et s'offrir une nouvelle tribune médiatique", a-t-il affirmé.

(lefigaro.fr 03/04/2014)

Partager cet article

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Actualité
commenter cet article

commentaires