Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • OB1Kenobii
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 16:37

44730561Beaucoup de personnes ne savent pas vraiment ce que nous faisons au quotidien, les gens ont tendance à plutôt s'appuyer sur les oui-dires ou autres raisonnements de personnes méprisant les fonctonnaires, et bien souvent c'est de l'ignorance que naît le mépris.

Ainsi vraiment très peu connaissent le métier en lui même et ses derniers changements.

Certains croient encore que La Poste est financée par leurs impôts, ce n'est pas le cas puisqu'elle est autonome et paye ses agents grâce en particulier à la vente de timbres etc...

Le métier n'est pas aussi facile que l'on pourrait le croire, certains ont abandonné dès les premiers jours et vu que les heures supplémentaires ne sont pas payées d'autres ont vite déchanté, c'est toujours le cas actuellement.

Certes ce n'est pas non plus le plus dur métier qui soit mais comme tout autre, il a ses avantages (côté social, horaires,...) et ses inconvénients (temps, dépassements horaire, nous payons les timbres contrairement à l'idée reçue etc...).  

Le salaire de base des facteurs fonctionnaires ou contractuels (CDI) : dans les 1100 € net à temps complet.

Le kilométrage des tournées varie selon le véhicule (piéton, vélo, scooter, voiture), on peut établir une fourchette allant de 4 à plus de 80 kilomètres de trajet.

Dans le Comminges les tournées de plus de 100 kilomètres ne sont pas rares.

 

Voici un apperçu de notre travail au quotidien :

 

La prise de service est à 7h45, certains viennent plus tôt (bureau ouvert à 7h15 pour le déchargement du camion venu de Toulouse) pour se mettre dans "l'ambiance" et se boire un petit café, d'autres profitent du peu de temps restant avant la prise de service afin de se "mettre en case". On peut répartir le travail du facteur en 7 points.

 

  • LE TRI GENERAL (TG)


7h45 un des 6 chefs donnent le départ, c'est l'heure du tri général (TG). Chaque facteur se place devant son casier afin de trier le courrier du bureau (Saint-Gaudens / Aspet), les encadrants nous ravitaillent au fur et à mesure, les positions de tri ne doivent pas rester sans rien faire jusqu'à 8h15, heure de fin de TG.

A ce moment c'est le rush, on tri le courrier par tournée dans nos casiers, les boîtes postales et les fausses directions. Les cases sont numérotées de 1 à 24 pour les tournées de Saint-Gaudens, de 1 à 10 pour Aspet et nous avons des cases spécifiques réservées pour les boîtes postales, les fausses et l'appel.

Nous ne sommes pas encore équipés de casier "hybrides" modulaires (CHM), pour la plupart, les casiers se composent du casier central et de deux ailes.

La Poste cherche à automatiser à outrance le TG pour dégager des gains de productivité pour rallonger les tournées de distribution.

Pour la CGT ce nouveau tri devrait permettre au contraire d'améliorer les conditions de travail et par là même la qualité de service.

 

  • LE RELEVAGE

 

Une fois tout le courrier arrivé passé, on passe au relevage des tournées. Là chaque facteur va chercher le courrier de sa tournée dans chaque travée de casiers (sur chaque position) pendant que les FE s'occupent à trier les caissettes directes de lettres de petit format pour chaque tournée.

 

  • LA MISE EN CASE (DECOUPAGE)

Le relevage terminé, chaque facteur met sa tournée "en case". Chaque case du casier de tri correspondent à une ou plusieurs rues, un "client" important qui reçoit beaucoup de courrier (case directe), quelques numéros de rue, une entrée d'immeule (A,B,C,D...), un magasin, une entreprise etc... Il y a beaucoup trop d'éléments à citer donc j'en passe.

L'ordre des cases du casier (rues, immeubles etc...) correspond à l'itinéraire fixe du facteur qu'il assure chaque jour.

 

Une fois le courrier entièrement mis en case, le facteur fait ses fausses. Pendant le tri et vu les changements rapides d'organisation, certains facteurs se trompent de tournée (ne connaissant pas sur le bout des doigts le nouveau TG) et c'est donc à la fin de la mise en case qu'on rattrappe les erreurs de direction.

 

  • LE CLASSEMENT (PIQUAGE)

Après ça, on commence à classer la tournée dans l'ordre du cahier d'itinéraire. On commence généralement par faire des dépôts (tournées vélo et scooter) parce que nous ne pourrions pas porter intégralement le courrier sur nos 2 roues.

Les dépôts terminés (en général vers 9h30), on finit de classer le reste de la tournée qui en fait correspond à ce que l'on va distribuer en premier.

Pendant que l'on classe, on est souvent amené à coller des éthiquettes (vertes) signalant aux destinataires qu'il y a un problème à l'adressage (manque numéro / nom de rue, bâtiment, entrée d'immeuble, résidence etc...)

 

  • LA PRISE EN CHARGE DES OBJETS SIGNALES ET LE TRAITEMENT DES REEXPEDITIONS

Aux alentours de 10h / 10h30, on se rend à la "cabine", c'est l'endroit où l'on va chercher les différents objets suivis (recommandés, petits colis, taxes etc...) qui ont été préalablement flashés à l'arrivée.

Pour les tournées voiture, c'est pareil sauf qu'ils ont aussi les colis à prendre sur une autre position spécifique.

Normalement les réexpéditions doivent être traitées à ce moment là mais certains n'ayant pas le temps nécessaire afin de s'en occuper les laisse et les traiteront à la fin de leur vacation (voir plus loin).

Il faut savoir que La Poste compte 10 minutes de travail quotidien pour traiter des réexpéditions et des rebuts, ce qui est loin de la réalité. Il est pas rare d'y passer 20 minutes voire plus.

 

  • LA DISTRIBUTION

941944_la-poste.jpegIl est temps pour nous de charger nos véhicules. Voitures à quai, vélo et scooter à proximité, on liasse le courrier soit à l'ancienne, la ficelle, soit avec des élastiques.

Vers les 10h30 à peu près tout le monde est parti distribuer sa tournée. Chacun suivant l'itinéraire défini dans son cahier de tournée et suivant le traffic courrier, le facteur passe plus ou moins à la même heure. Excepté pour certains remplaçants, plus rapides ou plus lents, puisque chacun a son propre rythme de travail.

La distribution est le moment où nous sommes en contact avec l'usager, on peut être amené à effectuer des commandes de carnets de timbres, de faire payer des contre-remboursements, livrer des mandats ou des avances réclamées la veille (pour les personnes agées ne pouvant se déplacer surtout), livrer des colis (sans ou contre signature), des recommandés etc... Nous avons à notre disposition un "carnet de commission" nous permettant de consigner par écris les différentes demandes de l'usager (timbres, retraits,...).

On est amené aussi à "aviser" l'usager de notre passage pour telle ou telle raison. Il arrive que nous passions pendant les heures de travail, les absences ponctuelles (courses, docteur, congés...) et que nous sommes dans l'obligation de mettre un avis de passage dans la boîte. Pour des raisons pratique aussi : pas d'interphonne à l'entrée de l'immeuble, de la résidence (ou panne), problème de localisation (étage, numéro...), nom ou adresse incomplète, courrier / colis endommagé / trop lourd (dépassant un certain poids, on avise d'office) etc...

 

A savoir : les CDD remplaçant le facteur ne font pas le tri le matin et profitent donc d'une avance conséquente sur nous puisque certains viennent avant leur prise de service fixée à 8h15. Cela permet à La Poste de ne pas leur payer l'équivalent heure / tri. Ce sont des facteurs qui effectuent le même travail que les autres lors de la distribution mais payés moins qu'un facteur à temps complet. De ce fait il ne faut pas être étonné de les voir plus tôt.

Pour la CGT, les CDD devraient être payés à temps complet. La Poste en abuse, il faut l'obliger à recruter en CDI à temps complet. 

 

  • LE RETOUR, LA REMISE DES COMPTES ET LE TRAITEMENT DES REBUTS

 

Une fois au bureau, le travail n'est pas encore fini. Il reste à faire ce que l'on appelle "rendre les comptes". C'est le moment où le facteur recompte les objets suivis qu'il a distribué, les note sur le bordereau ou notifie qu'ils ont été avisés ou autre.

On s'occupe aussi des rebuts de la tournées : courriers mal adressé, boîtes non identifiables, inconnu, refusé, personne décédée ou partie sans laisser d'adresse etc... et on retourne ce courrier à l'envoyeur pour qu'il fasse le nécessaire si besoin (compléter une adresse par exemple).

Si elles n'ont pas été traitées avant de partir en tournées, on fait aussi les réexpéditions (suivre le courrier), on colle les éthiquettes avec la nouvelle adresse etc...

La journée se termine quand on rapporte le livret de tournée avec le bordereau complété signé à la cabine.

 

 

Le travail intérieur / extérieur est très important dans notre métier et il faut avoir une connaissance absolue des tournées, des entreprises et des usagers que nous desservons afin d'offrir un service de qualité irréprochable.

Avec facteur d'avenir, la qualité est laissée à l'abandon au profit du rendement et au détriment du "client".

De nouvelles cadences ont été imposées aux facteurs, cela a permis à La Poste de supprimer 40 000 emplois à la distribution. 

super poste

CE QUE VOTRE FACTEUR FAISAIT GRATUITEMENT VOUS SERA FACTURE GRASSEMENT !!!

Bien entendu ces services payants iront directement dans la poche de La Poste et nous n'en toucherons pas un sou puisque cela fait désormais parti de nos nouvelles attributions en vue de la diversification des taches de La Poste.

 

C'est le résultat de la privatisation de La Poste et de l'ouverture de son capital. Les usagers et les postiers méritent un vrai service public pour la nation. 

 

 

D'autres infos dans la rubrique "DOCUMENTATION" sur le travail du facteur vu par d'autres employés.

Partager cet article

Repost0

commentaires