Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • OB1Kenobii
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 16:24

La Poste : Entreprise de Service Public
Les postiers informent leurs usagers

http://www.humanite.fr/sites/default/files/imagecache/une_article_horizontal/laposte_0_0.jpg
Alors que les citoyens français considèrent le Facteur comme le deuxième personnage préféré derrière le boulanger, devant
le pompier, … la direction de La Poste veut rendre marchand les services qu’il rend.
Jusqu’à ce jour, les facteurs rendent des services aux usagers de La Poste à titre gracieux. Cela fait des années qu’ils revendiquent
que ces services d’utilités publiques (aide à des démarches administratives, apportage de médicament,…) soient
pris en compte dans leur temps de travail sous l’effigie du « Rôle Social du Facteur ». La Direction de La Poste refuse alors
que ces services rendus servent son image.
Cette même Direction reconnaît que les Facteurs sont la « vitrine » de La Poste mais au lieu d’en tenir compte, elle s’obstine
à la dégrader:
• en supprimant des emplois
• par vente forcée des lettres vertes,
• par la tournée de facteur non assurée lors d’une absence courte,
• par le changement de facteur chaque début de semaine,
• par la banalisation de notre métier en employant des travailleurs précaires sans formation et éloignés de notre notion
du rôle social,
• …
Tout cela créant parfois une incompréhension entre usagers et postiers.
La CGT est d’accord pour augmenter le nombre de services rendus aux usagers, si ces derniers ne pénalisent pas le service
public, et avec la prise ne compte par La Poste en terme d’emploi et de conditions de travail pour les postiers.
Le droit à la communication est un droit constitutionnel qui favorise les liens et les échanges entre les populations et participe
en premier lieu au développement économique.
La Poste devenue entreprise à capitaux publics, a pour objectif principal de dégager des profits pour les actionnaires.
La Poste s’appuie sur une projection de baisse du courrier pour se désengager encore plus chaque jour. Toutefois celle-ci
est largement surévaluée et ne se traduit pas par une baisse de charge de travail pour les facteurs et les autres postiers,
notamment en raison des suppressions massives d’emplois La Poste se joue des chocs, des peurs dans le but de justifier
son projet destructeur (avant la baisse du trafic, l’outil de la peur était la concurrence).
Les missions de service public fixées à La Poste étaient, dès le départ :
• Une distribution quotidienne 6jours/7 sur tout le territoire avec un prix identique quelque soit le lieu géographique
de l’expéditeur et du destinataire
• Une distribution en J+1, c’est à dire le lendemain de l’envoi
• la notion de sûreté, le même facteur chaque jour avec une obligation de secret sur les objets distribués
• un bureau de poste de proximité.
Toutes ses missions sont aujourd’hui remises en cause.
La recherche du profit par La Poste fait place à une tarification différenciée qui permet aux plus aisés d’avoir accès à
la rapidité et au suivi des correspondances. Le timbre vert dit « écologique » induit un traitement plus lent (2 jours en
moyenne) et permet de supprimer des centres de tri dans les départements où ils existent encore. En fait, l’éloignement
et le développement du nombre de camions induit l’augmentation de l’empreinte carbone. Pire les grandes plates-
formes industrielles de courrier régionales sont également remises en cause.
Au guichet, en plus de réduire le nombre de postiers, La Poste réduit de plus en plus les horaires d’ouverture. Cela
induit, pour les usagers, une impossibilité de se rendre en semaine dans un bureau. Le transfert de bureau de poste sur
les communes implique un financement par les impôts locaux, alors que l’usager continue de payer au prix fort le service
postal.
Depuis 10 ans, 90.000 emplois ont été supprimés. C’est un emploi par heure qui a été supprimé.
Certains de nos dirigeants envisagent d’aller plus loin pour les années à venir. C’est l’équivalent d’un plan social de
très grande ampleur.
Serait-ce la fin programmé du service public postal égalitaire et accessible pour tous au profit de quelques actionnaires
?
La Poste aurait-elle la volonté de sacrifier ses usagers, ses prestataires et ses postiers ?
Après l’exceptionnelle votation citoyenne, plus de 2 millions de votes pour une Poste Service Public …
Après les nombreuses luttes menées conjointement par les postiers, les usagers et les élus contre les fermetures de
bureaux et les suppressions d’emplois de postiers …
La Poste ne peut poursuivre son entreprise de démolition du service public postal tel que nous pouvons le lire dans
la presse.
Vos besoins sont nos objectifs
Vos attentes sont notre rôle social
La CGT, avec les postiers, propose :
• une tournée = votre facteur,
• une distribution 6j/7,
• une proximité accrue en tout point du territoire avec une égalité de traitement : un centre de tri par département,
un bureau de poste où toutes les opérations de courrier et financières sont possibles, avec une implantation des bureaux
répondant aux besoins des usagers en milieu rural comme en milieu urbain,
• une rapidité et une garantie de sécurité des envois ( J+1, des emplois,…),
• …
Usagers et postiers, notre objectif est la réappropriation d’une Poste au service du public.
Le 6 février, dans le cadre de la journée d’action interprofessionnelle, engageons-nous, tous ensembles, pour
conquérir une société qui considère l’humain et ses besoins plutôt que l’enrichissement d’une minorité.
Construisons aujourd’hui, notre Poste de demain!

lien PDF

Partager cet article

Repost0

commentaires