Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 19:55
Les hospitaliers mécontents au départ de la manif, belle leçon de solidarité ! Bravo !

Les hospitaliers mécontents au départ de la manif, belle leçon de solidarité ! Bravo !

A 10 heures réception d’une délégation des agents par M. le maire de Saint Gaudens qui nous a écoutés. Il nous a précisé qu’il était membre du conseil de surveillance et qu’à ce titre il allait faire part de nos doléances à la Direction, il s’engageait à contacter notre directrice au plutôt.

Il devait nous préciser qu’il comprenait les revendications du personnel, et qu’il était inquiet pour l’image de l’hôpital. Nous avons précisé que pour le moment c’est la direction qui répond aux abonnés absents qui dégrade cette image. Nous sommes en attente d’une réception des représentants du personnel par la direction pour trouver une solution qui satisfasse les professionnels de la santé.

Le cortège a traversé le marché en discutant et informant les usagers. Il est à noter la bonne perception des usagers rencontrés sur la motivation de cette grève et devait nous indiquer qu’ils partageaient nos inquiétudes.

A 11h 30 réception chez le s/préfet. C’est le secrétaire général qui nous a reçu en l’absence de M. le représentant des pouvoirs publics absent de Saint Gaudens. M. le Secrétaire général à pris note des revendications du personnel et a indiqué qu’il les transmettrait dans les plus brefs délais.

Nous avons dénoncé auprès du représentant des pouvoirs publics le non respect de la règlementation en vigueur dans un établissement public de plus premier employeur du comminges.

Nous estimons que le représentant de pouvoirs publics est le garent du respect de la règlementation. Nous constatons que les pouvoirs publics en d’autres circonstances osent faire évacuer une usine occupée ou autre au nom de la légalité républicaine.

Nous quittons le sous préfet et une délégation du personnel est reçue à 13h par le DRH et le Directeur des soins de l’hôpital. Une négociation qui conduit à un premier recul puisque la direction propose un essai jusqu’à fin mars des nouveaux cycles alors qu’elle souhaitait les expérimenter pendant 3 mois. Ceci démontre le peu de consistance des propositions de la direction pourquoi pas 3 semaines… !!! Cette vote face montre que rien n’est calé et construit qu’il s’agit d’emmener le personnel dans le mur.

Les professionnels conscients de leur savoir faire de leur expérience et de l’avenir du service public sont près à faire des efforts et ils rappellent qu’ils en font tous les jours depuis de longues années. Ceci passe par une vraie concertation tenant compte de l’avis des agents qui sont tous les jours au travail souvent dans des conditions dégradées.

Restons mobilisés pour sauver l’hôpital qui est l’offre de soins du tout le Comminges.

Liens pour plus d'infos :

Saint-gaudens Cgt-chcp

Gauchealternative Commingeoise

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Rohann - dans Mobilisations - Lutte en Comminges Actualité
commenter cet article
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 21:48
Expédition en territoire TAFTA

Martinville est une commune française de quelques 3000 habitant-e-s, tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Ni riche ni pauvre, elle présente une économie mixte : plusieurs fermes agricoles, une industrie de transformation employant une main d'oeuvre pee qualifiée mais également une fromagerie reconnue pour son AOC* le "Saint Martin". Les services publics y ont une place importante : hôpital, maison de retraite. Martinville n'est pas particulièrement touristique, ni dans l'orbite d'une grande métropole économiquement attractive. Enfin, un gisement potentiel de gaz de schiste se trove sur son territoire.

Cette infographie anticipe les conséquences dramatiques du Tafta pour la commune de Martinville, ses habitant-e-s et son environnement. Bien que fictive, elle s'appuie sur des faits entièrement réels : textes en discussions dans le cadre des négociations du Tafta, bien sûr, mais également les accords commerciaux antérieurs, les litiges passés face à des tribunaux d'arbitrage*, et les fuites concernant les demandes des grandes entreprises et de leurs lobbies.

Scroller cette page à l'aide de la mollette de votre souris (ou des touches).

Commencer en cliquant ici !

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Rohann - dans Textes réglementaires et projets Actualité
commenter cet article
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 23:17

Une analyse qui représente bien la diabolisation de la CGT... tellement drôle !

Syndicat subissant de plus en plus d'attaques, qu'elles soient médiatiques (les médias sont tenus pour les plus puissants par des grands patrons ayant le petit doigt dans le MEDEF), par le patronat, par une population qui ne voit en nous que des emmerdeurs et qui, parfois ne comprend pas ou ne cherche pas à comprendre pourquoi il est essentiel de se battre. J'ai envie de dire à ces derniers de ce documenter au mieux avant de critiquer. Le savoir est la meilleure des armes. La CGT gêne par son implication, ses interventions c'est pour cela qu'elle est diabolisée. Le rouge fait peur, rappelle le sang mais montrons-nous humble justement par rapport à ceux qui ont versé leur sang pour que nous puissions vivre dignement.

Je rappelle donc que les plus grosses avancées sociales ont été obtenues par la lutte, durement, il a fallu du temps, des sacrifices notamment la perte de salaire par les grèves. Et oui, les grèves ça fait chier mais de tout temps en France, dans notre longue histoire, les conquêtes sociales sont passées par le "foulement" du pavé. La CGT était aussi présente dans la guerre, profondément engagée à défendre la liberté par la Résistance (rdv sur le site de l'Institut d'Histoire Sociale CGT pour plus d'infos).

A la Cgt nous nous battons pour tous, syndiqués ou pas, du privé ou du public, pour peu que les droits et libertés soient mises à mal. Je suis postier de métier, mon boulot devient n'importe quoi parce qu'on n'est pas encore assez en capacité de s'unir pour stopper les lubies de nos dirigeants qui ne servent que leurs propres intérêts. Comme partout, nous sommes mis à mal mais nous essayons, par le militantisme, de faire que les choses aillent dans le bon sens pour tous, usagers comme postiers. L'Union Locale reçoit quantité de gens ayant besoin de soutien ou de renseignements (licenciement, pressions, harcèlement, etc...) et organise la lutte en Comminges.

Le combat s'étend à la politique, oui, puisque le gouvernement ment continuellement et manipule l'opinion publique de diverses façons. Prenez cet exemple: "quand je serai président, je ferai en sorte de maintenir un service public en milieu rural..." mensonge ! Comme pour les Goodyear, ou toute autre entreprise, la finance mène le jeu, l'humain ne compte pas, nous sommes revenus à l'ère des cerfs, des kleenex en puissance, des pions sur un échiquier où seule une élite a tous les droits. Le capitalisme est le vrai ennemi du travailleur car le capital est la réserve égoïste des plus puissants et on le sait, plus ils en ont, plus ils en veulent.

Chômage, précarité, réveillez-vous, ce ne sont pas les militants Cgt les méchants, ma CGT je l'aime parce que ce sont mes collègues et moi qui la construisons au quotidien en nous investissant un temps soi peu. Parce qu'elle se range du côté du faible pour le rendre plus fort. Certes il y a des abus, mais à tout autre niveau, les pourris sont partout et nous font du mal.

Je finirais par vous inciter à regarder en arrière, les congés payés, les retraites, la sécurité sociale entre autre, le code du travail surtout, ce sont des luttes gagnantes, des droits dont vous profitez au quotidien. Maintenant, tout cela (syndicats, code du travail, manifestations, sécurité sociale, enseignement, santé, retraites, Conseil des Prud'Hommes etc), est la cible de nos dirigeants qui rêvent que d'une chose, asservir le monde du travail en lui supprimant ses libertés, ses droits pour ses propres profits. La lutte des classes est relancée !

Ne soyez plus des moutons ignorants, si on en est là c'est parce qu'à un moment, on n'a pas su rester sur le front, on a laissé échapper l'important à savoir la liberté, l'égalité, la fraternité voire la solidarité. Constatez par vous mêmes le nombre de suppressions d'emplois et pourtant du pognon il y en a, mais pas pour tous (plus de 180 milliards envolés dans les paradis fiscaux). Une autre répartition des richesses est possibles mais les plus gros doivent apprendre à faire des concessions, comme nous le faisons en permanence, à nous de leur imposer.

Malheureusement, nous sommes tous des égoïstes cachés derrière notre pseudo confort. Je suis militant Cgt et je veux faire évoluer les choses dans le bon sens. Parce que je ne tolère pas être discriminé, menacé, pris pour un imbécile, licencié, privé de vivre une vie tranquille, payé une misère... C'est ensemble que nous pouvons inverser la tendance et je suis convaincu qu'il reste un espoir pour que notre pays redevienne florissant, un pays au bon vivre ensemble.

A voir, intervention de P. Martinez au micro de France Bleu

Repost 0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 17:46
Les manifestants sous une même banderole hier devant la mairie de Bourg-de-Visa./Photos DDM, R. P.

Les manifestants sous une même banderole hier devant la mairie de Bourg-de-Visa./Photos DDM, R. P.

Publié le 23/01/2016 à 03:50

en pj le contrat de présence postale territoriale 2014-2016 signé entre l’État, l’Association des maires de France et La Poste.

L'Association pour la poste en pays de Serres regroupant près de 400 adhérents usagers ainsi que les élus du territoire doivent continuer à se mobiliser pour défendre l'existence des bureaux de poste dans les communes de Bourg-de-Visa, Cazes-Mondenard, Lauzerte et Montaigu-de-Quercy.

Actuellement, ce sont les bureaux de Bourg-de-Visa et de Cazes-Mondenard qui sont le plus fragilisés; ensuite, ce sera au tour des autres bureaux. Déjà, depuis que le bureau centralisateur n'est plus Lauzerte mais Valence-d'Agen, le bureau de Lauzerte a commencé à subir des fermetures intempestives.

Il ne reste qu'une année pour se mobiliser, car fin 2016, le contrat tripartite signé par le groupe La Poste, l'AMF (Association des maires de France) et l'Etat arrive à son terme, et si aucun nouveau contrat n'est validé, la Poste aura les mains libres, et ça ne rassure pas. Quel est leur but? Il est difficile à cerner. Leur argumentaire, c'est le développement de la Banque postale. Mais c'est l'inverse qui se passe : une hémorragie de fermetures de comptes, à commencer ici. La communauté de communes Pays de Serres en Quercy a demandé un financement chez eux, ils n'ont toujours pas répondu à ce jour. Leur priorité serait alors de ne s'occuper que des gros actionnaires.

Une manifestation était organisée hier à 12 heures, à Bourg-de-Visa, afin d'inaugurer la banderole mise en place par la mairie en vue de signifier son attachement à son bureau de poste, ainsi que l'accès aux personnes à mobilité réduite mis en place par la poste. Une soixantaine de personnes, parmi lesquelles J.-C. Giordana, maire de Lauzerte; Jean Lavabre, adjoint au maire de Montaigu-de-Quercy; de nombreux maires ou élus des communes voisines, était présente à cette manifestation. Dominique Parcellier, présidente de l'association Pour la poste en Pays de Serres; Arlette Lainé, maire de Bourg-de-Visa; Mathieu Albugues, conseiller départemental; Claude Véril, président de la communauté de communes, et Julien Capu, délégué syndical, ont pris la parole afin d'inciter les usagers à continuer la lutte pour le maintien de la poste dans nos villages.

La Dépêche du Midi

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Rohann - dans Actualité Luttes - actualité Nationales
commenter cet article
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 16:34

Sarko en rêvait, Hollande le fait !

Il est important de bien comprendre à quoi sert le Code du Travail. Il est un outil de défense du salarié contre la main mise du patronat.

Il représente 100 ans de conquêtes sociales et est maintenant en proie aux attaques du patronat qui harangue nos dirigeants afin de le réformer. Le but étant de piétiner un peu plus nos droits.

Nous ne devons pas laisser faire !

Regardez la vidéo, faîtes vous une opinion.

Repost 0
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 22:35

La Poste ne cesse de sortir au fil des mois de nouveaux services finissant en "o" : recygo, cohesio, porteo, animaleo (liste non exhaustive), et maintenant domino.

Le problème est que ces prestations prennent du temps et le temps c'est ce qu'il manque déjà au facteur pour assurer sa tournée au mieux (oubliez la qualité). Le courrier est clairement mis de côté, ce qui compte c'est de rapporter de l'argent. Tous ces services demandent du temps, prenez par exemple l'installation des boîtiers TNT qui, selon La Poste, ne devrait pas dépasser les 30 minutes.

30 minutes dans une tournée distribution, cela représente un bon quartier... Déjà que les tournées sont plus compressées qu'un citron qui n'aurait plus de jus, il va falloir que les esprits savants de La Poste nous expliquent comment nous pourrons faire tout cela dans les temps impartis. A moins de faire de l'heure sup quotidienne... ah pardon, c'est déjà le cas aussi !

Voilà donc un avant-goût de ce que nous vivrons prochainement.

Repost 0
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 19:04
Vers un nouveau conflit à La Poste ?

Vers un nouveau conflit à La Poste ?

Publié le 26/01/2016 à 03:50, Mis à jour le 26/01/2016 à 08:12

Société - La poste

Sept mois après le conflit entre les postiers et la Direction Courrier de la poste de Saint-Gaudens, la section CGT-FAPT Comminges sera reçu vendredi par cette dernière. En effet, pour bon nombre de postiers, la mise en place de la réorganisation du service en juillet dernier a créé différents problèmes. Selon le syndicat, «les agents sont surchargés et n'arrivent pas à terminer dans les temps impartis ; il en découle une augmentation des arrêts maladie, des tournées à découvert, et plusieurs facteurs ont demandé que la direction fasse un redécoupage complet de la distribution. Des conditions de travail se dégradent, disent-ils, et se répercutent sur le service de distribution auprès de la population» : c'est la raison qu'invoque la section CGT-FAPT Comminges pour rencontrer à nouveau la direction.

La Dépêche du Midi

Repost 0
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 21:25
Les superfacteurs arrivent à Toulouse

Publié le 25/01/2016 à 07:37

Société

Les facteurs voient leur champ de compétences multiplié par sept./Photo DDM archives

Depuis le début d'année, les facteurs voient leur champ de compétences multiplié par 7. Tous les jours, et sur demandes des clients, ils peuvent désormais réaliser plusieurs services qui vous facilitent la vie. Enquête

Avec leur costume bleu et jaune, ils volent à votre secours lorsque vous souhaitez installer votre nouvel équipement de la TNT, ils sont aussi capables de venir chercher votre courrier, vous livrer, relever votre compteur, récupérer vos déchets pour les recycler et peuvent même rendre visite à vos grands-parents… ce sont les super-facteurs de la Poste.

Depuis quelques mois, le champ de compétence des employés du Groupe La Poste s'est très élargi. Sept nouveaux services de proximité voient peu à peu le jour dans les centres de distribution hexagonaux et cela pourrait bien changer votre quotidien. «Les mouvements de société demandent de plus en plus de proximité avec le vieillissement de la population. Il faut aussi s'occuper de tout ce qui touche au volet énergétique, sans oublier, évidemment, le développement du numérique. Tout cela nous a amenés à tester des nouveaux services», explique Isabelle Courbin, la porte-parole de l'entreprise. Comme Anne-Marie Céron qui travaille sur la commune de Carbonne beaucoup de postiers vont devoir composer avec ces nouvelles prérogatives. Et cela ne fait pas l'unanimité. «Je suis très contente d'avoir accès à des nouvelles formations. J'ai l'impression d'être encore plus utile. Les démarches de recyclage envers les entreprises sont une très bonne idée», estime Anne-Marie.

Luc *, un facteur de l'Ouest toulousain est lui aussi heureux de l'évolution de son poste, mais espère bien gagner un peu plus d'argent. «Notre tournée n'est plus du tout la même. Elle dure plus longtemps. J'espère bien être augmenté en conséquence. Surtout si je ne peux plus respecter mes 35 heures», confie le garçon.

Des services à la demande

Qu'il se rassure, ces nouvelles options réalisées sur demande (de la clientèle particulière et professionnelle), n'augmenteront pas les charges de travail. «Elles ne feront que compenser le temps que l'on n'emploie plus à distribuer», ajoute Isabelle Courbin. Le facteur est présent 6 jours sur 7 devant le domicile de chaque habitant, ce qui facilite fortement la relation avec les clients. «Il est donc naturel que ce soit eux qui soient chargés d'améliorer le quotidien des Français. Les clients étaient demandeurs depuis un bon moment». Pour l'avenir, ce géant de la distribution espère proposer de plus en plus de services de proximité. «On doit se rapprocher des gens», conclut la porte-parole. Ce que l'avenir vous promet, La Poste vous l'apporte.

Les 7 familles de nouveaux services

1) Proxi Contact : le facteur, réalise une remise de colis commentés ( par exemple les catalogues)

2)Proxi Data : le facteur collecte des informations auprès des personnes ayant donné leur accord

3)Proxi Vigie, il met sa vigilance au service des clients

4)Proxi Diag : réalise pour le compte des clients des constats, relevés et diagnostics

5) Proxi Green; facilite les démarches de recyclage

6) Proxi équip : installe des équipements et facilite la prise en main

7)Proxi Course : le facteur vous livre les courses, y compris dans les foyers isolés

« Nous perdons peu à peu le marché historique de distribution du courrier et de la presse.

Entre 2008 et 2020, on prévoit de perdre 50 % de notre marché. Peut-être même plus ».

Isabelle Courbin, Directrice de la communication de La Poste

Le chiffre : 2016

année de Test> pour le système Domino.L'entreprise toulousaine Sigfox et le groupe La Poste testent un nouveau protocole qui permettra d'envoyer les colis de chez soi, avec l'aide de son smartphone.

MAIS DE QUI SE FOUT-ON ?

Alors que le trafic courrier stagne plus que ce que l'on veut nous faire croire, La Poste ne cesse de mettre en place des nouveaux services pour "occuper les facteurs".

La Poste veut à tout prix faire croire à l'opinion publique que le facteur n'a plus rien à faire... Il n'en est rien ! La multiplication des services nous coule de jour en jour, les réorganisations chargent un peu plus les tournées déjà trop conséquentes et assurer entièrement une tournée dans les temps relève du miracle.

Le témoignage du jeune postier interrogé, Luc, relève de l'utopie : il espère être augmenté parce que selon ses dires, il n'arrive plus à assurer sa mission dans les temps. Réveillez-vous, postiers, nous ne sommes pas "au pays des Bisounours". Ce que l'avenir vous promet, La Poste ne vous l'apportera pas car trop investie dans la recherche de capitaux pour ses propres profits et ceux des actionnaires.

C'est une évolution dans le mauvais sens, au service de ses poches que La Poste propose et impose à ses agents et "clients".

Personne n'est dupe, ou alors, comme le suggèrent ces témoignages de facteurs, certains vivent dans une réalité parallèle ou préfèrent se mentir... Il est impossible de ne pas remarquer que La Poste use de procédés qui nous font plus de mal que de bien.

Attention, nous ne nous opposons pas bêtement à toute évolution juste pour le plaisir de contester. Mais la meilleure des choses seraient que l'avenir de La Poste soit construit pour et avec les postiers, premiers concernés et que le service rendu réponde réellement aux besoins de tous. Cela implique que l'on nous écoute et prenne en compte nos revendications.

Les réorganisations incessantes l'ont prouvé au fil des années, les postiers n'ont pas leur mot à dire, les pseudos dialogues sociaux proposés au personnel permettent un peu plus à La Poste de diviser celui-ci en "résolvant" des problèmes individuels plutôt que de privilégier le collectif.

En effet, friande des petits soucis de ses agents, La Poste, plutôt que d'aller dans le gros du problème (effectifs, conditions de travail, souffrances etc...), préfère régler des histoires de vêtements troués... Le cas par cas c'est son dada !

Nous ne pouvons plus continuer à nous leurrer, postières et postiers ! Notre métier a bien changé et pour le même salaire il faudrait se tuer à la tâche. Nous vivons un recul social incroyable et nous laissons filer nos acquis, nos droits et nos libertés.

Que nous faut-il de plus pour agir ? Le contexte national montre bien que La Poste n'est pas seule concernée par ce phénomène. Suicides, licenciements de masse, suppression d'emplois, réorganisations illogiques et immorales, salaire indécent, souffrances, surmenage, heures sup non rémunérées, discriminations, atteintes à la dignité, aux droits et libertés, pressions et menaces, etc...

Qui peut aujourd'hui certifier qu'il se sent bien dans son travail dans notre pays ? Cela doit changer, et cela doit se passer dans nos rues ! Personne ne devrait aller au boulot à reculons.

Repost 0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 20:43

C'est ainsi que l'on peut décrire le climat de répression à l'encontre du syndicalisme.

Pour ne citer que cet exemple, prenez le cas des 8 condamnés de GOODYEAR...

L'Union Locale propose un rassemblement ce mardi 19 janvier au parc des expositions de Villeneuve de Rivière à partir de 17h30 pour afficher notre mécontentement lors des voeux du Sous Préfet a nos élus.

Pour la première fois depuis un demi siècle un gouvernement a demandé que soit requis des peines de prison ferme contre des syndicalistes pour avoir participer avec les salariés à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.

En même temps qu’ils préparent la suppression dans quelques mois de plus 1000 articles du Code du travail, Hollande, Valls et Macron ont décidé de déclencher une répression sans précédent des syndicalistes qui luttent dans les entreprises.

Avec les 8 condamnés de GOODYEAR l’exécutif veut faire un exemple.

Le gouvernement affiche sa volonté de mettre les Procureurs et les forces de polices aux services des grands groupes pour briser toute résistance à la destruction des emplois et de l’industrie.

Evidemment les militants de terrain en général et ceux de la CGT en particulier sont les plus touchés.

La CGT fait peur aux pouvoirs en place, ils cherchent à nous détruire à tous les niveaux... Ne nous laissons pas faire, unissons-nous plus que jamais !

La vidéo qui suit est le témoignage de Mickaël Wamen, ex GoodYear, représentant CGT condamné.

En attendant les élus pour les voeux du Sous-Préfet. Nombreux ont signé la pétition.

En attendant les élus pour les voeux du Sous-Préfet. Nombreux ont signé la pétition.

Repost 0
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 17:48
France 3, 9ème jour de grève des facteurs de Saint-Gaudens

Les facteurs du bureau de distribution de Saint-Gaudens poursuivent leur grève entamée le 2 juin pour dénoncer une nouvelle organisation du travail. Les négociations avec la direction ont achoppé ce mercredi matin

Les facteurs titulaires du bureau de distribution du courrier de Saint-Gaudens sont en grève depuis 9 jours. Ce mouvement, lancé pour protester contre une nouvelle organisation du travail, était encore suivi ce mercredi par 75 % des facteurs titulaires, selon le syndicat CGT.


Les grèvistes dénoncent une suppression de "4 à 7 positions de travail" qui impliquerait une distribution plus tardive du courrier dans les villages desservis. Ils réclament le "maintient de 2 des positions de travail supprimées". Les négociations avec la direction de la poste ont achoppé sur ce point mercredi matin.

Cette dernière explique que "dans un contexte de baisse de 20% des volumes de courrier à traiter sur Saint-Gaudens entre 2013 et 2015", la nouvelle organisation du travail "garantit que les facteurs travaillent 35h pour 35h de rémunération". Selon elle, cette organisation garantit également "que tous les facteurs permanents de Saint-Gaudens gardent leur emploi sur place".

Une nouvelle réunion de négociations devait se tenir mercredi en début-d'après-midi.

source sur ce lien

Repost 0