Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 18:24

La réorganisation mise en place en juillet a eu de fortes répercussions tant bien niveau physique que psychologique sur les agents du bureau de Saint-Gaudens.

Rentrés vainqueurs avec un protocole de sortie de conflit approuvé par les grévistes, on se rend compte au final que la direction nous a une fois de plus dupés.

Le compte n’y est pas ! Les 21 QL notées sur papier (pardon, 20 QL et un QL d’ajustement) représentent en réalité 19 QL à la distribution… Le QL d’ajustement (censée soulager l’organisation) est en réalité un méli-mélo d’activités (concentration, distribution, colis etc…) et ne soulage en fin de compte rien au niveau de la surcharge de travail à la distribution.

Les QL de concentration et Facteur Guichetier n’appartiennent pas à la distribution mais au back-office. La gestion des remplacements est du coup calamiteuse.

La tournée colis fait face jour après jour à une surcharge de travail. Pour compenser, la direction a mis en place un renfort permanent… comble de l’ironie ! Pourquoi alors avoir supprimé l’autre tournée ?

Nous assistons quotidiennement à un bricolage côté planning. Il est courant de constater que les fiches de poste ne sont plus respectées. Pour combler un poste vacant, ou une maladie, la direction a mis le paquet : embauche de cdd ultra-motivés pouvant couvrir plusieurs postes de travail durant la même journée. On se demande comment cela est défini dans leur contrat de travail ??? Exemple : un cdd embauché (sur papier donc) pour une mission de remplacement d’un agent peut en fait se retrouver à faire tout autre chose ! De même, la direction compte sur le bon vouloir et la conscience professionnelle d’une minorité malléable afin de couvrir les erreurs catastrophiques causées par cette désorganisation. La qualité de service en est du coup fortement impactée.

Pour la majorité du personnel, côté distribution, on arrête les frais à l’heure de fin de service notifiée, fini ou pas. Trop c’est trop, nous n’acceptons plus de nous soumettre à une productivité à outrance pour les lauriers de nos dirigeants.

Nous n’avons que trop fait de notre mieux ces dernières années pour, au final, nous rendre compte que la direction ne se soucie guère de ses agents et surtout de ses « clients ». Trop d’inégalités et de tensions causées par la direction tendent à diviser un peu plus le personnel. Cela n’est pas notre problème, à eux de corriger leurs erreurs !

Un CHSCT exceptionnel devait se tenir dans l’urgence et à la demande de notre section peu de temps après la reprise du travail (11 jours de grève) pour dénoncer la souffrance de l’ensemble du personnel aux vues de la non-tenue du protocole pourtant signé par la direction. Problème ! Personne n’avait mandat pour le tenir pendant les congés de la DE. A son retour (1 mois sans réponse), la date est fixée sur un de mes détachements déjà prévu et qui plus est, sans la présence du médecin. Un report se fait donc à une date ultérieure mais en l’absence de la représentante SUD cette fois.

Nouveau problème : entre temps, votre serviteur, malmené par l’immobilisme de l’encadrement et du fait que celui-ci soit surpris d’une souffrance au travail, a finalement explosé. Résultat des courses, le CHSCT exceptionnel que j’avais demandé se déroule sans moi et rien n’est remonté alors qu’une réunion préparatoire s’est tenue entre le secrétaire du CHSCT et moi-même. Je n’ai jamais vu un tel degré d’indifférence, de manque de réflexion et d’implication pour améliorer la qualité de service et donner les outils adéquats aux agents pour accomplir comme il se doit leur mission.

Il n’en est rien, on nous rabâche de faire du chiffre sans pour autant nous en donner les moyens : les temps impartis ne nous le permettent pas. Il est récurrent de ramener du courrier. Pour certaines tournées cela varie d’une rue à un quartier tout entier. Les facteurs sont obligés de reprogrammer leur bulletin d’itinéraire, en clair ils calculent comment distribuer l’intégralité du courrier sur 2 jours.

Cette situation est très mal vécue par les agents qui arrivent à douter de leurs compétences pour certains. Cette situation est voulue et La Poste joue véritablement un coup de poker aux usagers : ça passe ou ça casse ! Cela se joue en pertes humaines : dépressions, fatigue physique et mentale, irritabilité, incompréhension, perte de confiance etc… cela impacte forcément aussi sur la vie privée des agents.

Après 2 mois de repos pour ma part, je ne parviens pas à me faire à l’idée que rien n’est fait. La Poste ne réagit pas, au contraire, il semble que la situation lui soit profitable. Je suis persuadé que le navire est en train de sombrer et emporte avec lui tout son équipage. Il n’y a rien qu’à voir comment a été organisé le mois de travaux côté Banque Postale pour comprendre que la situation devient de plus en plus critique. Les usagers sont en colère et doivent faire des kilomètres pour être servis. Côté distribution, à la cabine, les agents sont dépassés, stressés et surchargés avec l’afflux des clients de la Banque Postale et doivent jongler entre ceux-ci et les facteurs. Leurs conditions de travail sont désastreuses et des tensions apparaissent. Beaucoup d’entre nous songent à partir, changer de métier…

Bref, notre section CGT FAPT tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme pour confirmer qu’un désastre sanitaire est en cours. Il est quotidien de voir des agents pleurer, se mettre en maladie ou encore démissionner comme c’est le cas d’un collègue sur Aspet récemment. Plusieurs collègues ont changé de service durant ces derniers mois, comment cela se fait-il, y aurait-il un malaise ?

Apparemment la direction n’en fait pas cas et continue de camper sur ses positions. Nous subissons cet immobilisme et ce dédain depuis trop longtemps. C’est pourquoi nous avons décidé de réunir l’ensemble du personnel afin de débattre sur la situation, échanger nos points de vue et sentiments afin de nous organiser pour une suite qui s’annonce déjà très offensive !

Nous n’avons pas l’intention de nous faire rembarrer une nouvelle fois, cette fois ci ça ne sera pas le personnel qui cédera ! Le personnel d’Air France nous a montré l’exemple après avoir été malmené par leurs dirigeants. On va la faire tomber la chemise !

Tous unis pour que le collectif l’emporte !

Repost 0
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 20:17

LE 18 H Radio Nostalgie (à 5min 50)

dl.dropboxusercontent.com

Ce mardi, nous sommes partis en plusieurs groupes distribuer des tracts sur le village de Villeneuve-de-Rivière.

Nous avons été très bien accueillis par les villageois curieux de connaître le fin mot de l'histoire (graves problèmes de distribution pendant les congés du titulaire de la tournée).

Nous continuons de faire remonter les problèmes rencontrés au quotidien. Pour le moment La Poste fait silence radio.

Beaucoup d'usagers font des réclamations, La Poste leur répond la même chose pour les rassurer et calmer leur colère. La situation n'est pas prête de s'améliorer, nous vous l'assurons puisque La Poste ne "met pas tout en oeuvre pour régler les différents désagréments" : cela passe par donner les moyens nécessaires aux facteurs afin de pouvoir assurer leur mission dans les meilleures conditions de travail possibles et il n'en est rien.

Les tournées sont surchargées, il y a beaucoup de restes que se chargent de passer les cadres pendant que les facteurs sont en tournée. Résultat nous nous retrouvons avec plus de courrier à distribuer pour le lendemain alors que nous n'y arrivons pas dans les temps impartis chaque jour... pourtant nous sommes en période estivale (trafic courrier au ralenti). Qu'est-ce que ça sera à la reprise ?

La fatigue et le stress augmentent. Nous avons par conséquent décidé de finir à nos heures de fin de service : les dépassements prouvent qu'il y a un problème à la conception des tournées et nous ne souhaitons pas faire des heures sup non payées tous les jours (puisque la tournée est calculée par un ordinateur dans un temps imparti). Cela n'est en aucun cas la faute des facteurs.

La Poste doit assumer ses responsabilités vis-à-vis des postiers et des usagers. Elle qui prétend assurer une certaine qualité de service a bien prouvé le contraire depuis la mise en place de cette désorganisation !

Un CHSCT exceptionnel doit se tenir à notre demande le 25 août à propos de la situation du bureau de Saint-Gaudens.

D'ores et déjà, nous recevons des témoignages d'usagers mécontents sur la boîte mail de la section. Preuve de l'intérêt que porte l'opinion publique sur notre service public.

Vous pouvez continuez de nous adresser des messages (cgtcomminges-poste@hotmail.fr), plus il y en aura et mieux nous pourrons faire remonter nos revendications communes et renforcer le rapport de force. C'est une affaire de tous les jours, depuis la mobilisation de juin, nous devons continuer de nous faire entendre.

Merci pour le soutien à vos facteurs !

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Rohann - dans Communiqué CGT Côté usagers CHSCT Locaux
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 12:46

Depuis longtemps, les postiers attendent que l'Inspection du Travail se mêle de leurs affaires en plus de l'activité syndicale.

Pour eux, trop de choses sont injustes. Entre dépassements horaires quotidiens non payés ni reconnus, RTT ou congés non remplacés, stress et autres incompréhensions telle que le "deux poids de mesure" appliquées par La Poste, les agents sont usés, marqués physiquement et moralement. En résulte un climat social ultra tendu et un sentiment de désillusion.

La tentative de suicide de notre collègue à Saint-Gaudens a alerté les services de l'Inspection du Travail.

Les élus CHSCT rencontreront prochainement leurs services afin de débattre ensemble sur le mal être au travail et envisager des solutions pour redonner confiance aux postiers et faire respecter leurs droits en s'appuyant sur de meilleures conditions de travail.

Cela ne se fera pas dans l'instant, c'est pourquoi notre section continuera à se battre aux côtés des postiers. C'est un combat quotidien qu'il faut mener ensemble pour faire respecter nos droits. Nous voyons bien où cela mène de se reposer sur nos acquis...

Avec la CGT, nous pouvons gagner plus ! Elaborons un cahier revendicatif et portons le ensemble car nous possédons une force trop longtemps sous-estimée par les postiers, cette force c'est le nombre !

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans CHSCT Locaux
commenter cet article
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 17:08

Les élus CHSCT ont entamé les visites de bureau par ceux de Montréjeau et de Barbazan.

Les agents rencontrés nous ont fait part de leur mal être accentué par la dernière réorganisation d’avril 2014 et de la fin du « fini-parti ».

En effet, pour eux, la réorganisation a été bâclée, avec la fin du fini-parti les agents s’attendaient à ce que leurs tournées soient rééquilibrées. Il n’en est rien ! De ce fait certains agents sont dans l’impossibilité d’assurer leur tournée jusqu’au bout. Ils sont obligés soit de ramener du courrier soit de laisser les plis les moins urgents au bureau.

Nous avons listé les problèmes que rencontrent les facteurs et les factrices pendant leur vacation : au bureau comme en distribution.

Nous avons au préalable dressé une série de questions concernant leurs conditions de travail. Nous sommes allé les interroger un par un et ont tous répondu à nos questions. Il en ressort un mal être très prononcé

La Poste ferme les yeux sur les conditions de travail déplorables que vivent les postiers sur place comme ailleurs. Les agents de Montréjeau remarquent bien que l’ensemble des postiers du Comminges vivent la même situation. Cela ne peut plus durer, le malaise est présent partout chaque jour et les agents en souffrent.

Dépassements horaire, double journées, manque de moyens, d’effectifs, sentiment de ne pas être écoutés, autant de contraintes subies par les agents du site (là encore comme dans les autres bureaux commingeois). Colère, indignation, agressivité, « engueulades », le bureau est en feu, La Poste laisse faire et ne semble pas se soucier des restes de courrier s’accumulant chaque jour.

Les cadres sur place constatent ce malaise mais La Poste ne leur donne pas de réels moyens pour y remédier malgré des accompagnements en tournée et une réflexion sur le remaniement de tournées « constatées chargées ». Le dialogue reste tout de même tendu. Preuve qu’il n’y a pas d’avancée.

Les élus CHSCT sont motivés pour continuer leur travail au plus près des postiers. Nous interviendrons bientôt dans les bureaux de Saint-Béat (en pleine réorganisation) et de Luchon.

En attendant nous sommes toujours d’accord pour que la direction prenne en compte notre souhait de geler les réorganisations en cours. Nous l’avons notifié en réunion CHSCT. La réponse est catégorique, c’est non ! L'entêtement est de rigueur malgré nos différentes alertes sur les risques encourus liés à ces restructurations.

Il faut recentrer le débat sur les conditions de travail, sur l’humain. La Poste doit prendre en compte les revendications de ses agents. Cela passe par une réelle écoute de chacun, revoir les cadences imposées et combler le manque d’effectif. Les élus locaux ainsi que les usagers ont prouvé à plusieurs reprises qu'ils se soucient du devenir de leur cher service public et soutiennent nos actions.

Les élus CHSCT continueront à faire remonter les doléances de tous les agents de la plaque Comminges afin qu’un geste désespéré comme celui du 23 octobre ne se reproduise plus.
Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans CHSCT Locaux
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 13:06

http://sd-2.archive-host.com/membres/images/4362213461171649/imagecolonne.jpg

La lutte est relancée en Comminges, notamment avec l'exercice du CHSCT qui nous permettra d'imposer les revendications des salariés.

Il est temps de redresser la tête et de se faire entendre puisque la loi, le Code du Travail est de notre côté, reste qu'à se réunir et communiquer entre nous.

Un travail collectif s'impose !

Sur la plaque Saint-Gaudens, Aspet, Montréjeau, Barbazan, Saint-Béat, Luchon, 3 élus CHSCT seront à la disposition des salariés.

  • Gilles Fourment, élu CGT sur Saint-Gaudens,
  • Joé Martinez, élu CGT sur Luchon et
  • Bruno Fongaro, élu SUD sur Montréjeau (secrétaire)

Le CHSCT nous permettra d'imposer nos revendications sur les conditions de travail, la sécurité physique et mentale des salariés et surtout lutter contre la souffrance au travail avec le concours de l'Inspection du Travail ainsi que de la Médecine du Travail.

Nous donnerons prochainement de plus amples informations sur le fonctionnement du CHSCT, son rôle, ses armes et l'impact majeur qu'il peut avoir contre la mise à mal des conditions de travail à La Poste.

A votre disposition, une série de liens vers diffrents organismes (Code du Travail, INRS etc...) dans le module "LIENS UTILES".

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans CHSCT Locaux
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 21:05

phr275.jpg

 

Le CHSCT, suite à la réorganisation de la distribution du courrier à Aspet s'est tenu le 27 juin 2011.

La Poste a présenté son projet de réorganisation en facteur d'avenir renforcé suite aux négociations locales.

Le scénario retenu majoritairement par le personnel est de 38h18 :

- 3 jours faibles (lundi mardi mercredi)

- 3 jours forts (jeudi vendredi samedi)

- 1 Facteur Qualité (FQ), 1 Facteur d'Equipe (FE), 2 rouleurs et 8 tournées titulaires.

 

Pour la CGT, des zones d'ombre importantes nous empêchent d'être pour ce projet.

Refus de La Poste de faire apparaître le samedi de repos dans l'accord conclusif.

Nous avons obtenu le principe d'une indemnisation pour le nouveau tri effectué par le personnel de Saint-Gaudens, le hic, c'est que La Poste ne veut pas communiquer sur son montant.

Nous sommes contre "facteur d'avenir" qui ne répond pas aux revendications du personnel. C'est un projet qui récupère des jours de RTT sur le dos des postiers.

 

Suite à ce CHSCT, un Comité Technique Paritaire conclusif se tient aujourd'hui (28/06/2011) à la DOTC.

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - dans CHSCT Locaux
commenter cet article