Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 18:21
*1er mai 2016, repas fraternel, activités pour tout âge et tombola*

Dans la continuité des différentes mobilisations en Comminges, il est important de rester actifs.

Toutes et tous sont les bienvenu(e)s à cette journée de Fête du Travail. C'est d'autant plus important aux vues de ce que souhaite imposer nos dirigeants. Afin de construire l'unité, commençons par trinquer et manger ensemble !

Des activités ludiques sont proposées aussi aux plus petits.

Pour plus d'infos sur le repas et les activités proposées, veuillez consulter l'affiche ci-dessus (ou les précédentes dates). Les différentes activités proposées sont gratuites !

La section locale CGT FAPT invite tous les postiers à participer à cet évènement afin de solidifier les liens entre bureaux.

C'est aussi une manière de s'informer sur le militantisme depuis trop longtemps diabolisé, l'histoire économique de notre région Comminges et échanger / partager un vécu avec d'autres salariés. En bref, construire la solidarité !

Afin de préparer au mieux, veuillez réserver avant le 26 avril.

Repost 0
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 18:06
*En Comminges, les postiers doivent rester mobilisés !*

Le 31, c'était bien, mais après ?

La question se pose pour les postiers commingeois. La réponse réside dans le renforcement du rapport de force. Dans les différents bureaux, les militants, qu'ils soient CGT, FO ou Solidaires doivent continuer à sensibiliser les collègues et les précaires sur la nocivité de la loi El Khomri, mais pas que !

En effet, nous devons établir un réseau de communication compétent et réactif inter-bureaux !

Le 31 mars l'inter-syndicale était à la hauteur, la section CGT FAPT Comminges remercie les camarades de FO et Solidaires pour leur mobilisation exceptionnelle ! Il faut absolument continuer dans la lancée, nos aspirations sont les mêmes, les restructurations nous malmènent tous autant, il est donc impératif de renforcer les liens entre agents.

L'erreur serait de ne pas s'intéresser à ce qu'il se passe chez les autres puisque malheureusement cela s'impactera forcément ailleurs ! Il est donc important que les postiers comprennent que c'est en s'unissant que nous pourrons aboutir sur nos revendications.

La section CGT FAPT de Saint-Gaudens avait déjà porté l'idée mais le plus dur reste de convaincre et surtout d'amener à la réflexion. Une fois le boulot terminé, il est normal que l'on profite de son temps personnel. Il faudrait toutefois arriver à disposer d'un peu de temps pour s'organiser, comprenez qu'à force que ce soient toujours les mêmes qui s'y collent, la fatigue se fait ressentir aussi et au bout du bout nous serons perdants !

Aux syndiqués CGT FAPT Commingeois : Une idée comme une autre de la section locale, pourquoi ne pas organiser un repas des syndiqués une fois par mois ? Cela nous permettrait de mieux nous connaître, de partager notre vécu au sein de nos différents services et de nous organiser au mieux. Cela se faisait déjà il y à quelques années.

Comprenez aussi que vous devez vous responsabiliser à votre échelle pour le bon fonctionnement de la section, cela soulagerait les plus actifs de quelques corvées : distribution des tracts dans les services, bilan mensuel à transmettre pour alimenter le site et pour informer au mieux de ce qu'il se passe chez vous, désigner un "serreur" de file pour les manifs, désigner un responsable de l'installation des piquets de grève, désigner un responsable pour la tambouille, la musique, les chorées et slogans pour les manifs, les photos etc... il y a du boulot, et nous sommes assez nombreux pour nous organiser ainsi ! Bien sûr nous n'obligeons personne à le faire, le militantisme c'est avant tout du bénévolat mais c'est aussi la solidarité !

L'organisation est primordiale, pensez-y ! Et le bureau de Bagnères de Luchon répond déjà positivement à ce fonctionnement. Nous encourageons les autres bureaux à faire de même.

Alors que fait-on pour la suite ?

Simplement deux mots : RESTONS MOBILISES ! Les dates du 5 et du 9 avril doivent être inscrites dans les carnets des postiers.

Beaucoup d'infos circulent dans le site cgtfapt-comminges.fr, faîtes en la promotion, parlez en entre vous et ne lésinez pas sur l'abonnement afin d'avoir l'info dès sa parution. La section CGT FAPT de Saint-Gaudens fait un boulot énorme du point de vue communication mais ne peut pas être partout à la fois. Le mieux est d'aller chercher l'info à sa source et pour cela il suffit de s'abonner, c'est gratuit et anonyme ! La page facebook (https://www.facebook.com/CGTFAPTComminges) existe aussi, certains d'entre vous y ont déjà accès. Ainsi que vous soyez sans étiquette, syndiqués dans d'autres O.S., vous pouvez profiter de l'info en continue.

Remerciements :

Depuis peu, de l'aide est apportée par un "militant" sans étiquette en ce qui concerne le regroupement d'infos nationales et postales.

L'appui des militants CGT de l'Union Locale, déjà depuis longtemps est une vraie panacée pour tout ce qui est outillage et soutien.

En notre métier de facteurs, nous rencontrons beaucoup de personnes et qu'ils soient des particuliers, des artisans, des commerçants, employés ou autres travailleurs du public ou du privé, beaucoup d'entre eux comprennent notre lutte et la soutiennent.

Le mot de la section :

C'est par le tous ensemble que nous gagnerons une société juste, équitable, viable et solidaire. Il faut que chacun se batte pour l'autre, revenir aux vraies valeurs humaines pour construire tous ensemble dans le bon sens. Pour la section CGT FAPT de Saint-Gaudens, l'économie locale est vitale afin de préserver un centre ville commerçant, une périphérie industrielle florissante, et bien sûr les services publics.

Comprenez que pour consommer ou vivre décemment, nous avons besoin les uns des autres, cela impose réflexion, organisation et solidarité. L'emploi est la réponse à nos maux !

Le militantisme doit proliférer, c'est notre seule façon d'obtenir des conquis. Laissons de côté préjugés, ignorance et intolérance. Faisons place à la réflexion, l'information à la source et le respect de chacun !

Après tout, tout le monde en a marre de voir les mêmes se goinfrer et les mêmes crever la dalle ! Ciblons les vrais responsables. Alors, si on s'y mettait ?

Ca c'est cadeau !

Repost 0
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 22:02
La grève, c'est quoi ?La grève, c'est quoi ?

Une courte et bonne explication sur ce qu'est la grève, sujet de grogne pour beaucoup.

Les médias, le patronat voire le gouvernement n'ont cessé d'inculquer à l'opinion publique que faire la grève, c'est pas bien, ça pénalise que l'entreprise, le patron et les usagers, c'est un moyen de pression archaïque, ou encore c'est un moyen de feignasser pour des salariés pas très volontaires et braillards. Il n'en est rien, si vous croyez cela c'est que vous n'êtes pas bien informés.

Regardez la vidéo, après vous pourrez juger :)

C'est parce que vous avez abandonné la lutte que nous en sommes arrivés à ces extrêmes. Le monde de demain, c'est vous qui le construisez. Ne vous soumettez pas à une minorité très riche ne visant qu'à grossir ses profits.

LE 9 MARS EXPRIMEZ-VOUS, EN ATTENDANT INFORMEZ-VOUS !

Repost 0
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 09:20
Le travail vu par Le Pavé - Frank Lepage & Gaël Tanguy

Une prestation humoristique et conviviale sur le travail, le capitalisme, l'histoire du syndicalisme et bien sûr la politique qui va de pair avec tout cela. Raconté avec brio, cette scène est un regard instructif ouvert à tous qui nous invite à mieux comprendre ce qui nous échappe concernant les stratégies politiques. "Ils nous prennent pour des lapins de trois semaines ! ils sont trop forts, non, on est con !"

Inculture(s) 5 : « Travailler moins pour Gagner plus » ou l'impensé inouï du salaire
...une autre histoire du travail et de la protection sociale...

Conférence gesticulée par Franck Lepage et Gaël Tanguy de la Scop « Le Pavé » (Coopérative d'éducation populaire). Petits contes politiques et autres récits non autorisés.

« Cette conférence évoque le potentiel d'action collective que recèle le "droit du travail" : processus d'avancée historique continue de la propriété collective des travailleurs contre la propriété lucrative du capital, symbolisé dans la protection sociale, que l'on veut nous faire passer pour des "charges" !!! Le salaire n'est pas le "prix" d'un travail (version de droite), mais un "barème" imposé par la lutte, (version de gauche) c'est-à-dire un rapport de forces par lequel nous obligeons un propriétaire à payer aussi pour du travail libre à d'autres que nous (retraite, chômage, maladie... et bientôt pourquoi pas la jeunesse via un salaire universel qui nous délivrerait de l'emploi subordonné) ? L'enjeu des retraites n'est pas financier (il n'y a aucun problème de financement des retraites) mais idéologique car ce sont les retraites qui sont en train de rendre visible que le salaire peut payer aussi du temps libre sans aucun danger pour l'économie. Il s'agit donc pour le capital de détruire toutes les formes de protection sociale issues de 1945 (sécurité sociale, retraite, conventions collectives, etc.). Pour y résister il faut des syndicats, c'est-à-dire d'abord et avant tout des syndiqués ! Réinventer le syndicalisme est le seul moyen. »

Le Pavé est une coopérative d'éducation populaire qui vise à réintroduire du politique dans le débat public. Cela suppose d'avoir du temps, des techniques, des méthodes pour permettre le témoignage, le récit, l'expression « libérée » et authentique.
Site officiel : http://www.scoplepave.org

Les autres conférences inculture(s) :
Inculture(s) 1 : La culture - http://www.youtube.com/watch?v=9MCU7A...
Inculture(s) 2 : L'éducation - http://www.youtube.com/watch?v=ACxRSS...
Inculture(s) 2 : L'éducation - Version alternative - http://www.youtube.com/watch?v=96-8F7...
Inculture(s) 4 : Faim de pétrole - http://www.youtube.com/watch?v=SpDAoO...
Inculture(s) 5 : Le travail - http://www.youtube.com/watch?v=cqIcOa...
Inculture(s) 8 : L'eau, ça chie - http://www.youtube.com/watch?v=hijW2y...
Inculture(s) 9 : Le Management - http://www.youtube.com/watch?v=F0pTUK...

Repost 0
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 20:19
On achève bien les postiers

Service publicLes facteurs des Pyrénées-Orientales tiennent bon depuis le 30 novembre. Tandis que La Poste défend une idée particulière du service public et du dialogue social, les grévistes de la vallée de l’Agly dénoncent le projet et l’attitude de leur direction.

Des bureaux de proximité, des emplois, un service public de qualité. Oui !… Mais en fait, non ! « Nous sommes conviés à deux réunions de négociation par semaine. Or nous en sommes toujours au même point. » Alexandre Pignon fait un constat, sans surprise : la direction régionale de La Poste, à Montpellier, ne fait aucune proposition, aucune avancée significative en matière d’emploi, de conditions de travail et de service public. Il attend toujours, aussi, que la préfecture nomme un médiateur-conciliateur.

« Il faut savoir que les bureaux de poste sont réorganisés tous les deux ans », explique, lucide, le représentant CGT au centre de Rivesaltes, qui fait partie des grévistes chargés de desservir la vallée de l’Agly, située au nord-ouest de Perpignan. La précédente réorganisation a démarré en 2013 sur l’ensemble du département ; il y a six mois, pour le centre de Cabestany. Augmentation de la charge de travail et de la pression, suppression de tournées et de postes de facteurs, arrêt des heures de présence, voire fermeture de guichets, disparition de nombreux bureaux et limitation des horaires d’ouverture ont eu raison de la patience des facteurs dans ce territoire rural à la démographie galopante et au taux de chômage record.

La grève est déclarée dans les centres de Rivesaltes, Claira, Espira-de-l’Agly et Cabestany. Elle dure depuis plus de deux mois.

Néfaste aux postiers et aux usagers

Les facteurs, notamment dans les Pyrénées-Orientales, ne supportent plus la dégradation du service public rendu. Ils ne veulent plus travailler sous pression. Les usagers, eux, ne veulent plus attendre lettres et colis ou les récupérer loin de leur adresse de destination.

Exemple à Rivesaltes, où Alexandre Pignon travaille au poste de facteur-rouleur : « La journée démarre à 7 h 45 par une opération de tri au centre. Comptez 40 à 45 minutes, tandis que la direction nous explique que la tâche peut être conduite en 20 minutes, ironise le militant. Il faut ensuite préparer la tournée puis la faire, plutôt sans pause si vous voulez distribuer tout le courrier avant la fin de la journée, souvent après 13 h 50… Et ça, c’est le quotidien du facteur-rouleur du lundi au samedi. »

Mais alors, à quoi servent les quelque 300 millions d’euros acquis par la société anonyme La Poste au titre du CICE ? Peut-être, qui sait, à financer les restructurations en cours et à venir, justifiées par le plan stratégique du groupe, « La Poste 2020 : conquérir l’avenir » ?
« Nous sommes face à un rouleau compresseur qui ne met sur la table des négociations, entre autres, que précarité avec des CDD et productivité, avec des dispositifs facteur-guichetier, et ce en faisant fi de tous les accords, conclut Alexandre Pignon. Mais nous maintenons nos revendications. Nous continuons grâce aux convergences qui se construisent depuis novembre. Grâce aussi à la solidarité. »

Solidarité avec les grévistes :

chèque à l’ordre de CGT FAPT 66, 2 boulevard Henri-Poincaré, 66100 Perpignan.

Le droit à l’encan

Le recours illégal à des intérimaires pour remplacer les grévistes ? Justifiée, selon la direction régionale de La Poste... jusqu’à l’intervention de l’inspection du travail, qui met le holà.

La mise à pied conservatoire d’un militant menacé de licenciement pour faute lourde ? Justifiée, selon son employeur Start People, pour soi-disant avoir empêché des salariés intérimaires de pénétrer sur le site de La Poste à Rivesaltes et agressé le directeur de cet établissement. Mais rien ne justifie ces décisions, sauf à vouloir briser les solidarités et réprimer le syndicalisme.

source : http://www.nvo.fr/0-0-4159-on-acheve-bien-les-postiers

Repost 0
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 23:17

Une analyse qui représente bien la diabolisation de la CGT... tellement drôle !

Syndicat subissant de plus en plus d'attaques, qu'elles soient médiatiques (les médias sont tenus pour les plus puissants par des grands patrons ayant le petit doigt dans le MEDEF), par le patronat, par une population qui ne voit en nous que des emmerdeurs et qui, parfois ne comprend pas ou ne cherche pas à comprendre pourquoi il est essentiel de se battre. J'ai envie de dire à ces derniers de ce documenter au mieux avant de critiquer. Le savoir est la meilleure des armes. La CGT gêne par son implication, ses interventions c'est pour cela qu'elle est diabolisée. Le rouge fait peur, rappelle le sang mais montrons-nous humble justement par rapport à ceux qui ont versé leur sang pour que nous puissions vivre dignement.

Je rappelle donc que les plus grosses avancées sociales ont été obtenues par la lutte, durement, il a fallu du temps, des sacrifices notamment la perte de salaire par les grèves. Et oui, les grèves ça fait chier mais de tout temps en France, dans notre longue histoire, les conquêtes sociales sont passées par le "foulement" du pavé. La CGT était aussi présente dans la guerre, profondément engagée à défendre la liberté par la Résistance (rdv sur le site de l'Institut d'Histoire Sociale CGT pour plus d'infos).

A la Cgt nous nous battons pour tous, syndiqués ou pas, du privé ou du public, pour peu que les droits et libertés soient mises à mal. Je suis postier de métier, mon boulot devient n'importe quoi parce qu'on n'est pas encore assez en capacité de s'unir pour stopper les lubies de nos dirigeants qui ne servent que leurs propres intérêts. Comme partout, nous sommes mis à mal mais nous essayons, par le militantisme, de faire que les choses aillent dans le bon sens pour tous, usagers comme postiers. L'Union Locale reçoit quantité de gens ayant besoin de soutien ou de renseignements (licenciement, pressions, harcèlement, etc...) et organise la lutte en Comminges.

Le combat s'étend à la politique, oui, puisque le gouvernement ment continuellement et manipule l'opinion publique de diverses façons. Prenez cet exemple: "quand je serai président, je ferai en sorte de maintenir un service public en milieu rural..." mensonge ! Comme pour les Goodyear, ou toute autre entreprise, la finance mène le jeu, l'humain ne compte pas, nous sommes revenus à l'ère des cerfs, des kleenex en puissance, des pions sur un échiquier où seule une élite a tous les droits. Le capitalisme est le vrai ennemi du travailleur car le capital est la réserve égoïste des plus puissants et on le sait, plus ils en ont, plus ils en veulent.

Chômage, précarité, réveillez-vous, ce ne sont pas les militants Cgt les méchants, ma CGT je l'aime parce que ce sont mes collègues et moi qui la construisons au quotidien en nous investissant un temps soi peu. Parce qu'elle se range du côté du faible pour le rendre plus fort. Certes il y a des abus, mais à tout autre niveau, les pourris sont partout et nous font du mal.

Je finirais par vous inciter à regarder en arrière, les congés payés, les retraites, la sécurité sociale entre autre, le code du travail surtout, ce sont des luttes gagnantes, des droits dont vous profitez au quotidien. Maintenant, tout cela (syndicats, code du travail, manifestations, sécurité sociale, enseignement, santé, retraites, Conseil des Prud'Hommes etc), est la cible de nos dirigeants qui rêvent que d'une chose, asservir le monde du travail en lui supprimant ses libertés, ses droits pour ses propres profits. La lutte des classes est relancée !

Ne soyez plus des moutons ignorants, si on en est là c'est parce qu'à un moment, on n'a pas su rester sur le front, on a laissé échapper l'important à savoir la liberté, l'égalité, la fraternité voire la solidarité. Constatez par vous mêmes le nombre de suppressions d'emplois et pourtant du pognon il y en a, mais pas pour tous (plus de 180 milliards envolés dans les paradis fiscaux). Une autre répartition des richesses est possibles mais les plus gros doivent apprendre à faire des concessions, comme nous le faisons en permanence, à nous de leur imposer.

Malheureusement, nous sommes tous des égoïstes cachés derrière notre pseudo confort. Je suis militant Cgt et je veux faire évoluer les choses dans le bon sens. Parce que je ne tolère pas être discriminé, menacé, pris pour un imbécile, licencié, privé de vivre une vie tranquille, payé une misère... C'est ensemble que nous pouvons inverser la tendance et je suis convaincu qu'il reste un espoir pour que notre pays redevienne florissant, un pays au bon vivre ensemble.

A voir, intervention de P. Martinez au micro de France Bleu

Repost 0
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 18:24

La réorganisation mise en place en juillet a eu de fortes répercussions tant bien niveau physique que psychologique sur les agents du bureau de Saint-Gaudens.

Rentrés vainqueurs avec un protocole de sortie de conflit approuvé par les grévistes, on se rend compte au final que la direction nous a une fois de plus dupés.

Le compte n’y est pas ! Les 21 QL notées sur papier (pardon, 20 QL et un QL d’ajustement) représentent en réalité 19 QL à la distribution… Le QL d’ajustement (censée soulager l’organisation) est en réalité un méli-mélo d’activités (concentration, distribution, colis etc…) et ne soulage en fin de compte rien au niveau de la surcharge de travail à la distribution.

Les QL de concentration et Facteur Guichetier n’appartiennent pas à la distribution mais au back-office. La gestion des remplacements est du coup calamiteuse.

La tournée colis fait face jour après jour à une surcharge de travail. Pour compenser, la direction a mis en place un renfort permanent… comble de l’ironie ! Pourquoi alors avoir supprimé l’autre tournée ?

Nous assistons quotidiennement à un bricolage côté planning. Il est courant de constater que les fiches de poste ne sont plus respectées. Pour combler un poste vacant, ou une maladie, la direction a mis le paquet : embauche de cdd ultra-motivés pouvant couvrir plusieurs postes de travail durant la même journée. On se demande comment cela est défini dans leur contrat de travail ??? Exemple : un cdd embauché (sur papier donc) pour une mission de remplacement d’un agent peut en fait se retrouver à faire tout autre chose ! De même, la direction compte sur le bon vouloir et la conscience professionnelle d’une minorité malléable afin de couvrir les erreurs catastrophiques causées par cette désorganisation. La qualité de service en est du coup fortement impactée.

Pour la majorité du personnel, côté distribution, on arrête les frais à l’heure de fin de service notifiée, fini ou pas. Trop c’est trop, nous n’acceptons plus de nous soumettre à une productivité à outrance pour les lauriers de nos dirigeants.

Nous n’avons que trop fait de notre mieux ces dernières années pour, au final, nous rendre compte que la direction ne se soucie guère de ses agents et surtout de ses « clients ». Trop d’inégalités et de tensions causées par la direction tendent à diviser un peu plus le personnel. Cela n’est pas notre problème, à eux de corriger leurs erreurs !

Un CHSCT exceptionnel devait se tenir dans l’urgence et à la demande de notre section peu de temps après la reprise du travail (11 jours de grève) pour dénoncer la souffrance de l’ensemble du personnel aux vues de la non-tenue du protocole pourtant signé par la direction. Problème ! Personne n’avait mandat pour le tenir pendant les congés de la DE. A son retour (1 mois sans réponse), la date est fixée sur un de mes détachements déjà prévu et qui plus est, sans la présence du médecin. Un report se fait donc à une date ultérieure mais en l’absence de la représentante SUD cette fois.

Nouveau problème : entre temps, votre serviteur, malmené par l’immobilisme de l’encadrement et du fait que celui-ci soit surpris d’une souffrance au travail, a finalement explosé. Résultat des courses, le CHSCT exceptionnel que j’avais demandé se déroule sans moi et rien n’est remonté alors qu’une réunion préparatoire s’est tenue entre le secrétaire du CHSCT et moi-même. Je n’ai jamais vu un tel degré d’indifférence, de manque de réflexion et d’implication pour améliorer la qualité de service et donner les outils adéquats aux agents pour accomplir comme il se doit leur mission.

Il n’en est rien, on nous rabâche de faire du chiffre sans pour autant nous en donner les moyens : les temps impartis ne nous le permettent pas. Il est récurrent de ramener du courrier. Pour certaines tournées cela varie d’une rue à un quartier tout entier. Les facteurs sont obligés de reprogrammer leur bulletin d’itinéraire, en clair ils calculent comment distribuer l’intégralité du courrier sur 2 jours.

Cette situation est très mal vécue par les agents qui arrivent à douter de leurs compétences pour certains. Cette situation est voulue et La Poste joue véritablement un coup de poker aux usagers : ça passe ou ça casse ! Cela se joue en pertes humaines : dépressions, fatigue physique et mentale, irritabilité, incompréhension, perte de confiance etc… cela impacte forcément aussi sur la vie privée des agents.

Après 2 mois de repos pour ma part, je ne parviens pas à me faire à l’idée que rien n’est fait. La Poste ne réagit pas, au contraire, il semble que la situation lui soit profitable. Je suis persuadé que le navire est en train de sombrer et emporte avec lui tout son équipage. Il n’y a rien qu’à voir comment a été organisé le mois de travaux côté Banque Postale pour comprendre que la situation devient de plus en plus critique. Les usagers sont en colère et doivent faire des kilomètres pour être servis. Côté distribution, à la cabine, les agents sont dépassés, stressés et surchargés avec l’afflux des clients de la Banque Postale et doivent jongler entre ceux-ci et les facteurs. Leurs conditions de travail sont désastreuses et des tensions apparaissent. Beaucoup d’entre nous songent à partir, changer de métier…

Bref, notre section CGT FAPT tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme pour confirmer qu’un désastre sanitaire est en cours. Il est quotidien de voir des agents pleurer, se mettre en maladie ou encore démissionner comme c’est le cas d’un collègue sur Aspet récemment. Plusieurs collègues ont changé de service durant ces derniers mois, comment cela se fait-il, y aurait-il un malaise ?

Apparemment la direction n’en fait pas cas et continue de camper sur ses positions. Nous subissons cet immobilisme et ce dédain depuis trop longtemps. C’est pourquoi nous avons décidé de réunir l’ensemble du personnel afin de débattre sur la situation, échanger nos points de vue et sentiments afin de nous organiser pour une suite qui s’annonce déjà très offensive !

Nous n’avons pas l’intention de nous faire rembarrer une nouvelle fois, cette fois ci ça ne sera pas le personnel qui cédera ! Le personnel d’Air France nous a montré l’exemple après avoir été malmené par leurs dirigeants. On va la faire tomber la chemise !

Tous unis pour que le collectif l’emporte !

Repost 0
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 20:17

LE 18 H Radio Nostalgie (à 5min 50)

dl.dropboxusercontent.com

Ce mardi, nous sommes partis en plusieurs groupes distribuer des tracts sur le village de Villeneuve-de-Rivière.

Nous avons été très bien accueillis par les villageois curieux de connaître le fin mot de l'histoire (graves problèmes de distribution pendant les congés du titulaire de la tournée).

Nous continuons de faire remonter les problèmes rencontrés au quotidien. Pour le moment La Poste fait silence radio.

Beaucoup d'usagers font des réclamations, La Poste leur répond la même chose pour les rassurer et calmer leur colère. La situation n'est pas prête de s'améliorer, nous vous l'assurons puisque La Poste ne "met pas tout en oeuvre pour régler les différents désagréments" : cela passe par donner les moyens nécessaires aux facteurs afin de pouvoir assurer leur mission dans les meilleures conditions de travail possibles et il n'en est rien.

Les tournées sont surchargées, il y a beaucoup de restes que se chargent de passer les cadres pendant que les facteurs sont en tournée. Résultat nous nous retrouvons avec plus de courrier à distribuer pour le lendemain alors que nous n'y arrivons pas dans les temps impartis chaque jour... pourtant nous sommes en période estivale (trafic courrier au ralenti). Qu'est-ce que ça sera à la reprise ?

La fatigue et le stress augmentent. Nous avons par conséquent décidé de finir à nos heures de fin de service : les dépassements prouvent qu'il y a un problème à la conception des tournées et nous ne souhaitons pas faire des heures sup non payées tous les jours (puisque la tournée est calculée par un ordinateur dans un temps imparti). Cela n'est en aucun cas la faute des facteurs.

La Poste doit assumer ses responsabilités vis-à-vis des postiers et des usagers. Elle qui prétend assurer une certaine qualité de service a bien prouvé le contraire depuis la mise en place de cette désorganisation !

Un CHSCT exceptionnel doit se tenir à notre demande le 25 août à propos de la situation du bureau de Saint-Gaudens.

D'ores et déjà, nous recevons des témoignages d'usagers mécontents sur la boîte mail de la section. Preuve de l'intérêt que porte l'opinion publique sur notre service public.

Vous pouvez continuez de nous adresser des messages (cgtcomminges-poste@hotmail.fr), plus il y en aura et mieux nous pourrons faire remonter nos revendications communes et renforcer le rapport de force. C'est une affaire de tous les jours, depuis la mobilisation de juin, nous devons continuer de nous faire entendre.

Merci pour le soutien à vos facteurs !

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Rohann - dans Communiqué CGT Côté usagers CHSCT Locaux
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 16:48

A Labarthe-Inard, comme pour d'autres bureaux ruraux, La Poste ferme les portes quelques jours par semaine ou ne respecte pas toujours les jours d'ouverture et les horaires.

La grogne des usagers et des élus locaux s'amplifie toujours un peu plus chaque jour. Certains ont décidé d'agir et de se faire entendre comme vous pourrez le voir dans l'article de la Dépêche du 13 février 2014, ci-dessous.

Face à leur inquiétude et à leur incompréhension, La Poste reste de marbre et continue dans son optique de suppression d'emlois.

Cela est évidemment dû à un manque d'effectif mais aussi à une volonté de rentabilité : ces bureaux n'ont plus vraiment d'utilité aujourd'hui pour La Poste, ils coûtent trop chers.

Souvenez-vous de notre article --> Fermeture de bureaux de Poste dans le Comminges.

gazette-002.jpg

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Côté usagers
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 23:15

Beaucoup ne le savent toujours pas, un numéro est attribué pour toutes vos réclamations, le "36 31".

Ci-joint, nous vous donnons le lien pour les différents services en ligne.

-> cliquez ici ! <-

http://www.couleurgeek.fr/img/service-reclamation-laposte.jpg

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Côté usagers
commenter cet article