Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 20:58
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine
Blocage à Muret puis manif Toulousaine

Blocage à Muret puis manif Toulousaine

Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens
Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens

Manif et votation citoyenne à Saint-Gaudens

*14 juin à Saint-Gaudens, ça tape fort, ambiance et solidarité, unis pour le retrait !*

Avant d'entamer cet article, un petit coup de gueule : la CGT, la CGT, la CGT, on n'entend plus que ça ! D'un côté tant mieux puisqu'au moins cela montre qu'on appui là où ça fait mal. Mais d'un autre côté se prendre sur le dos tous les maux de notre pays, il serait temps de commencer à ouvrir les yeux sur ce qu'il se passe réellement et qui sont les réels casseurs, un indice, ils portent des cravates et fricotent avec la finance. Fin de parenthèse.

Ca commence fort ce 14 juin 2016 !

  • Déjà très tôt le matin vers 5h30, une délégation commingeoise est allé prêter main forte aux camarades sur Muret. Au programme : blocage et sensibilisation des automobilistes partant travailler. Un vrai succès ! Malgré quelques incidents notoires, notre représentante CGT FAPT Comminges nous a fait part de l'importante solidarité des automobilistes pourtant bloqués durant plus d'une heure. "Continuez, on vous soutient !", "Nous sommes de tout coeur avec vous !", sont les propos les plus recueillis par les camarades sur place. Un bel élan de solidarité de la part de travailleurs excédés par le nihilisme d'un gouvernement vacillant. (voir reportage photo)
  • 10h30, manif toulousaine où quelques 20 000 manifestants dont la délégation commingeoise ont foulé les rues de la ville rose. Des cars et trains de manifestants étant partis pour la capitale où plus d'1 million de manifestants se sont rassemblés pour montrer que nous ne désarmons pas ! ENORME !!!

Malheureusement quelques écarts de la part de casseurs en marge de la manif ont jeté le discrédit sur la mobilisation. Nous condamnons fermement ces agissements qui n'ont pas lieu d'être : quel intérêt d'aller détruire des biens publics alors que nous portons justement des valeurs de défenses et de progressions sociales ? Le gouvernement en a bien profité pour tenter de décrédibiliser le mouvement et surtout la CGT, ce n'est pas sans attendre la réaction du syndicat ALLIANCE qui dénonce les consignes reçues pendant la manif ! Une nouvelle tentative d'embrumage qui tombe à l'eau ! Honte à ce gouvernement qui s'appuie sur l'émotion de l'opinion publique alors qu'il met à mal les services de santé publics depuis des lustres ! (voir témoignage d'un parent sur l'instrumentalisation des vitres de l'hôpital Necker).

Par ailleurs le nombre de manifestants est très largement discrédité par les médias complices, alors que pour démontrer la masse de personnes foulant les rues parisiennes, partis à 13h30, à 16h30, un nombre toujours très conséquent de manifestants n'étaient toujours pas partis de la Place d'Italie, c'est dire ! Ceci sans compter le nombre de cars et de trains utilisés pour rejoindre la capitale depuis toutes les régions.

Mais revenons à nos moutons de la Haute-Garonne (sans mauvais jeu de mot).

Après la manif toulousaine, c'est pas fini ! Les commingeois ramènent à Saint-Gaudens dans leurs bagages Cédric Caubère secrétaire de l'UD 31 et quelques camarades toulousains courageux.

  • A partir de 16 h, la votation citoyenne prend ses marques, les commingeois y prennent part. Ambiance festive et solidarité à toute épreuve, nous retrouvons des valeurs perdues depuis longtemps, unis dans un seul but, le retrait de cette loi nocive El Khomri synonyme de régression sociale !
  • 17 h, les manifestants se groupent, prêt à faire la grande boucle ! Quelques 350 manifestants ont répondu présents et ont défilé dans une ambiance de folie et pacifiquement comme d'habitude. (voir le reportage photo)

De retour Place Jean Jaurès, interventions de Solidaires, de l'UL de Saint-Gaudens et de Cédric Caubère de l'UD 31. Une très belle mobilisation, comme on les aime, des interventions qui amènent à réfléchir et à s'organiser dans les entreprises et autres collectivités, que l'on soit salarié, artisan, commerçant, petit patron, indépendant, libéral, du public comme du privé, syndiqué ou non, tout simplement citoyen raisonnable et responsable !

Le mot de la section :

Nous appelons les postiers de la plaque Comminges à venir nombreux manifester lors des prochaines dates. Il est important de faire acte de présence ! La votation citoyenne au bureau de Saint-Gaudens a été un succès, il faut continuer en prenant la rue ! Faire grève est difficile, nous l'accordons, mais manifester n'engage a rien si ce n'est à se montrer citoyen et solidaire.

Notons le débrayage des copains de Saint-Martory à partir de ce vendredi 17 juin, nouvelle réorganisation, ça ne passe pas ! Le bureau dans son intégralité se mobilise, organisons-nous nous aussi !

Intervention de l'UL Saint-Gaudens suivie de l'UD 31 puis agenda en Comminges

Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 22:47
*Route du Sud, La Poste impose un CA aux agents*

A chaque fois, même combat !

La dernière fois que les cyclistes sont passés par notre cher Comminges, il a fallu lutter pour ne pas se voir retirer un jour de congés.

Le podium se tenant sur le parking de La Poste de Saint-Gaudens et les routes étant barrées, impossibilité de recevoir le courrier au centre et donc la distribution sera impactée ce samedi 18 juin. Double punition pour les postiers puisque non seulement ils perdent un CA mais en plus il faudra passer la charge de travail supplémentaire le lundi.

Il est hors de question de se laisser faire pour l'ensemble des agents concernés, Aspet faisant aussi parti du lot. La section CGT FAPT locale lance une pétition.

Il est inadmissible que La Poste procède à un tel chantage, les facteurs n'y sont pour rien, les congés sont un droit. Laisser faire c'est la porte ouverte à tout !

C'est pourquoi nous invitons les postiers ne désirant pas se faire sucrer un jour de congés à venir au bureau et signer la feuille de présence.

DANS UN PREMIER TEMPS DONNONS NOUS RENDEZ-VOUS DEMAIN 14 JUIN PLACE JAURES A SAINT-GAUDENS A 17 H ET NOUS POURRONS NOUS ORGANISER POUR LE 18.

TOUS DANS LA RUE !

Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 21:37
Les PME et TPE ne sont pas en reste dans la lutte, portrait

La CGT force de propositions pour l’emploi dans les TPE/PME

mardi 2 juin 2015

Alors que le Premier ministre rencontre l’ensemble des organisations patronales et syndicales pour recueillir leur avis sur les changements à opérer afin de favoriser l’emploi dans les TPE/PME, le nombre de chômeurs poursuit sa montée vertigineuse. En effet, au mois d’avril, on enregistre 54 100 demandeurs d’emploi supplémentaires toutes catégories confondues (A, B, C). Le nombre de chômeurs de longue durée, le chômage des jeunes et des seniors augmentent respectivement de 1,1%.

Hier, dans le cadre du rendez-vous bilatéral avec la CGT, Manuel Valls s’est engagé à « ne pas toucher au contrat de travail ». Philippe Martinez et la délégation CGT s’en sont félicités mais ont insisté sur le fait que, si les difficultés financières de TPE-PME sont réelles, elles ont un impact direct sur les conditions de travail et salariales. Pour la CGT, l’objectif de favoriser l’emploi dans les TPE/PME demande économiquement de revoir :

les conditions d’accès aux crédits, en abaissant les charges d’emprunts et de commissionnements pour les PME/TPE ;

l’accès aux aides publiques, en évaluant les dispositifs existants et en conditionnant l’accès aux aides, au respect de critères tels que le respect du minima de branches, l’égalité de traitement hommes/femmes, etc. ;

l’impôt sur les sociétés, souvent plus lourd pour les TPE/PME que pour les grandes entreprises, en le modulant en fonction du comportement des sociétés en matière d’emploi, d’investissement productif, de formations, de recherches … ;

les relations inter-entreprises, en équilibrant les relations entre les types d’entreprises et en passant de la sous-traitance à la « cotraitance », pour améliorer les conditions salariales et sociales dans les TPE/PME ;

les salaires et qualifications, en revalorisant les salaires et en garantissant la reconnaissance des qualifications et le déroulement de carrière, comme la situation des salariés des TPE/PME l’exige et comme le demandent les salariés de ces entreprises. En moyenne, les salariés des TPE demandent 400€ d’augmentation par mois, soit une augmentation au niveau du SMIC que nous revendiquons.

Sur le droit d’expression et de représentation dans les TPE, la CGT a souligné que la mise en place des futures Commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI) pour les salariés des entreprises de moins de 11 salariés constituera une avancée limitée. Au mieux les quelque 4 600 000 salariés auront en effet 130 représentants syndicaux (10 par région), qui disposeront, chacun, de seulement 5 heures par mois, soit 6 secondes par salarié et par an.

Concernant la revendication patronale sur l’instauration d’un barème d’indemnités prud’homales en cas de licenciement d’un salarié, la délégation de la CGT a dénoncé l’effet désastreux d’une telle mesure qui pourrait conduire certaines entreprises à encore moins respecter le droit du travail. Nous avons préféré défendre l’idée de l’augmentation des moyens pour les futurs représentants des CPRI (proximité, heures, nombres, moyens) afin de favoriser un dialogue préventif et non conflictuel.

Ne nous le cachons pas : si le dialogue existe dans ces entreprises, le dialogue social y est aujourd’hui quasi inexistant, et pour cause ! Grand nombre d’employeurs le rabâchent sans cesse : ils veulent rester « maîtres chez eux »… une vision d’un autre temps.

Montreuil, le 2 juin 2015.

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Desman - Rohann - dans Actualité Luttes - actualité Nationales Des infos pour tous
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 21:25
Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Desman - Rohann - dans Actualité Des infos pour tous
commenter cet article
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 17:57

La régression sociale ne se négocie pas. Elle se combat !

CGT

*2 juin 2016, on rempile et on continue à informer pour un 14 juin puissant !*
*2 juin 2016, on rempile et on continue à informer pour un 14 juin puissant !*
*2 juin 2016, on rempile et on continue à informer pour un 14 juin puissant !*
*2 juin 2016, on rempile et on continue à informer pour un 14 juin puissant !*
*2 juin 2016, on rempile et on continue à informer pour un 14 juin puissant !*
*2 juin 2016, on rempile et on continue à informer pour un 14 juin puissant !*
*2 juin 2016, on rempile et on continue à informer pour un 14 juin puissant !*
*2 juin 2016, on rempile et on continue à informer pour un 14 juin puissant !*
*2 juin 2016, on rempile et on continue à informer pour un 14 juin puissant !*

Ce 2 juin, le noyau dur des militants commingeois répondait présent au rassemblement Place Jean Jaurés.

En vidéo :

  • l'intervention de la camarade de l'Hopital, représentant l'Union Locale CGT de Saint-Gaudens.
  • l'intervention de la section locale CGT FAPT de Saint-Gaudens au débat public.

Le mot de la section :

Un an jour pour jour après la dure lutte des postiers de Saint-Gaudens, à l'appel des syndicats opposés à la loi El Khomri, un rassemblement s'est tenu Place Jaurés.

La section CGT FAPT Comminges regrette l'absence des postiers saint-gaudinois alors que le bilan de cette année passée après victoire sur onze jours de grève, reste alarmant du point de vue emploi. Trop de précaires utilisés pour combler des postes vacants, un recrutement d'un Facteur d'Equipe plutôt sujet à controverse, un licenciement abusif d'un collègue au bout de 8 ans de loyaux services, un service rendu limite scabreux et une organisation du travail toujours aussi tendue apportant du stress aux agents. Pour rappel, 3 positions de travail n'ont pas été "achetées" par des agents de la plaque désirant devenir titulaire de tournée, c'est dire le malaise.

Un bilan donc toujours aussi négatif, la direction promettait pourtant d'intervenir fin mai (après les comptages) afin de remédier un tant soit peu à la situation. Toujours aucune nouvelle.

Il faut reconnaître malgré tout l'implication positive et motivante des nouveaux encadrants courrier. Le problème reste le manque de moyen pour eux afin de gérer au mieux.

Bref, un an après, les postiers auraient dû remettre le couvert, montrer leur détermination ! Une AG importante a eu lieu la veille afin de rassembler et d'informer au mieux les agents sur la nocivité de la loi contre laquelle nous luttons partout en France depuis plus de 3 mois et l'impact qu'elle aurait sur nos conditions de travail déjà malmenées ou encore sur nos vies privées. De plus nous les invitions au débat public qui se tenait au Parc des Expos à Villeneuve-de-Rivière, re-flop...

Qu'en est-il ? La résignation aurait-elle pris racine dans les esprits des postiers ? Pourquoi une telle inertie alors que la grogne est toujours présente dans les services ?

Peut-être est-il plus facile de laisser filer les choses, advienne que pourra ! Peut-être se sent-on impuissant face aux attaques répétées du patronat. Le tout est de ne pas rester isolé ou désinformé, notre force est le nombre. Au final, chacun fait ses choix suivant sa conscience.

Nous, représentants de la section locale CGT FAPT Comminges invitons les agents à débattre à nos côtés et à montrer leur désir de vouloir faire avancer les choses et ne pas accepter passivement les lubies de La Poste. Les heures que nous passons à lutter pour le bien commun commencent à peser physiquement et moralement, nous appelons tous à la solidarité et à s'organiser ensemble ! Il est vraiment temps de nous soutenir, râler c'est bien mais agir c'est mieux !

Quand les collectifs services publics et usagers portent leur soutien aux postiers, il est de notre devoir et de notre responsabilité de leur rendre la pareille en nous battant collectivement pour un service public digne de ce nom.

Quoi qu'il advienne, la section CGT FAPT Comminges continue à lutter aux côtés de l'inter-syndicale, de l'inter-pro, des associations et des usagers afin d'exiger un service public de qualité et de proximité, le respect de l'humain, de ses droits et libertés.

Prendre la rue, se montrer à la population, démontrerait réellement le mécontentement des postiers il n'y a pas d'autre alternative. Au contraire, ne pas manifester actuellement c'est donner crédit aux régressions sociales, aux dires des merdias et gouverne-merdef, tolérer les atteintes aux droits et libertés de chacun, tolérer les brutalités des donneurs d'ordre à l'encontre de ceux qui luttent pour tous et donc approuver la loi El Khomri mise en place de façon anti-démocratique. On ne nous laisse pas le choix, il faut agir !

Les postiers, qu'ils soient du Comminges ou d'ailleurs ne doivent pas rester en retrait alors que nombre de salariés d'entreprises, public et privé, se mobilisent pour défendre leurs droits et libertés et subissent une répression toujours plus brutale.

Nous appelons donc l'ensemble des postiers de la plaque comminges à la grève et aux blocages le 14 juin. Organisons nous maintenant pour gagner demain !

Nous organiserons dans la foulée un vote citoyen dans tous les bureaux et services commingeois.

Intervention CGT FAPT Saint-Gaudens

Repost 0
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 15:24

Ce 17 mai, la section locale CGT FAPT Comminges s'est déplacée à la capitale départementale.

C'est à Toulouse que nous avons commencé la mobilisation. Une mobilisation pas vraiment à la hauteur de l'attaque encaissée par les travailleurs. Peu importe, on n'en restera pas là ! Quelques 8000 manifestants ce 17 mai, pas grave, le 19 on multipliera par 10 !

Pour les syndiqués du Comminges c'était l'occasion de rencontrer les camarades Toulousains, de rebooster le moral et ça a marché ! La CGT Fapt a répondu massivement à se rassembler à Jeanne d'Arc et entamer la manif.

Manif bien encadrée par la police, aucun incident à déplorer, les manifestants défilaient dans le respect des uns des autres. La colère était pourtant omniprésente mais dirigée à l'encontre des traîtres malhonnêtes dirigeants.

Après avoir foulé le pavé, la décision d'amplifier le mouvement est relancée à La Poste comme ailleurs. Le Gvt sous couvert des médias complices tentent d'enterrer la mobilisation en affirmant qu'un essoufflement se constate. Faisons les mentir (comme d'habitude) ! Montrons leur que nous ne sommes pas prêts de lâcher !

*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*

Manif à Toulouse, interview Romain Boilon secrétaire départemental CGT FAPT

petit montage vite fait...

A peine rentrés de Toulouse, la section locale CGT FAPT s'est rendue Place J Jaurés à Saint-Gaudens pour participer au rassemblement. Là aussi, un peu moins de nombre mais nous restons optimiste pour la suite. Le 19 mai devrait taper plus fort en terme de participation.

Toujours fidèles au poste, devant la permanence de C. DELGA, les militants ont crié encore plus fort leur indignation et ont appelé à renforcer les troupes le 19 mai.

Le déni de démocratie ne doit pas rester impuni, le peuple a le devoir citoyen de se rebeller, c'est notre responsabilité. Ce Gvt de tyrans complices du MEDEF souhaite en finir avec les droits des travailleurs. Vivre dignement implique d'abord lutter de façon responsable en connaissance de cause !

La lutte continue donc ce jeudi 19 mai, 16h Place J Jaurés, nous vous attendons toujours plus nombreux ! Les postiers sont vivement appelés au rassemblement pour s'organiser collectivement !

Communiqué de Domi Boutonnet, enseignant à la segpa et membre du collectif d'animation de l'asso vivre en vallée de St Béat, intervenu ce jour :

"On ne lâchera pas ! Habitants de la vallée de Saint-Béat, nous subissons depuis de nombreuses années le manque de considération de la part de quelques services administratifs au travers de décisions ( ou non-décisions ) clairement méprisantes. Mais nous relevons la tête, nous n'acceptons plus d'être traités comme des citoyens de seconde zone et exigeons désormais l'égalité de traitement à laquelle nous pouvons prétendre. Les raisons de notre colère sont multiples mais certaines, insupportables, sont à prendre en compte en priorité. C'est le cas :

  • du projet de la Dréal d'ouvrir le tunnel à la circulation avant même que la jonction avec le pont d'Arlos ne soit réalisée, la renvoyant vers le Pont-Neuf de Saint-Béat en longeant la piscine, le collège et l'école ; Au cours d'une réunion publique, la population et les élus de Saint-Béat et des communes alentours se sont clairement prononcés contre ce projet mais l'administration feint de ne pas entendre et persévère.
  • de l'intention de l’Éducation nationale de fermer la Segpa du collège, seule structure de proximité permettant à de jeunes collégiens en difficulté d'être pris en charge par un enseignement adapté ; Cette classe est ouverte depuis 2008 pour répondre aux besoins des secteurs du Luchonnais, du Saint-béatais, des Frontignes, de la Barousse et du Montréjeaulais. Jusqu'à présent une vingtaine de collégiens doivent suivre le cursus, cette année miraculeusement l'inspection d'académie n'a sélectionné que sept dossiers renforçant ainsi sa décision de fermer la structure...
  • du traitement par l'État des besoins d'aménagements de la Garonne qui, trois ans après la catastrophe de juin 2013, n'a toujours pas été sécurisée ;
  • des arrêtés préfectoraux qui finalisent le sabordage économique de la vallée, interdisant à nos trois campings toute forme d'ouverture alors même que d'autres départements ont su adapter les décisions aux réalités locales.

Le 15 avril dernier, nous étions plus de 250 à manifester pacifiquement notre colère. Depuis, aucun des services administratifs interpellé n'a réagi ! Ils misent sur notre lassitude, espérant que nous finirons bien par courber l'échine. Il n'en sera rien, nous continuerons à nous faire entendre !

Nous appelons à un nouveau rassemblement, encore plus important, le vendredi 20 mai 2016, de 17 h 30 à 19 h au Pont-Neuf de Saint-Béat. Et s'il le faut, nous reviendrons !"

*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
*17 mai, la section locale CGT FAPT sur tous les terrains !*
Repost 0
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 20:58

Malgré des dépassements d'horaires constatés par les chiffres de la poste elle même, il est prévu de supprimer une tournée, au nom d'une hypothétique baisse de trafic calculée pour dans deux ans. La Poste enfonce le clou une nouvelle fois en se servant des estimations de Mme Soleil... Anticipation des chiffres, anticipation de la loi El Khomri, mais quand La Poste anticipera t-elle la gravité de ses actes ? Quand prendra t-elle ses responsabilités ? La direction est responsable du bien vivre au travail pour ses salariés et de la qualité de service à ses clients mais elle prouve déjà depuis longtemps qu'elle trahit la confiance et la dignité des uns comme des autres.

A Luchon, la réorganisation doit se mettre en place la semaine prochaine mais rien n'est prêt, on ne voit personne, pourtant mardi il faut que ça débute.... "Il n'y a pas eu d'accord donc c'est un scénario imposé : pas de compensation pour les horaires dépassés pendant 2 ans etc..." nous rapporte un militant. "Une fois de plus, on a le sentiment d'être punis, mais c'est pas grave, comme tout le monde s'en fout alors nous aussi on s'en fout. On ramènera une tonne de courrier..."

Tout comme à Saint-Gaudens, la réorganisation du bureau de Luchon sera un lamentable échec du point de vue organisationnel et qualité de service. La leçon n'est pas rentrée ! La Poste continue à massacrer le métier du courrier, à pousser les "clients" à ne plus correspondre. La branche courrier doit disparaître au profit de la branche commerciale, beaucoup plus rentable.

Nous n'arrêtons pas de le répéter, la CGT FAPT est pourtant porteuse d'avancées et de solutions pour répondre aux besoins de tous. La Poste n'en a que faire, le service public n'est pas son cheval de bataille.

Pour revenir à la désorganisation de Luchon, n'oublions pas de parler des agents, toujours plus sollicités, subissant toujours plus de manoeuvres contraignantes imposées en dépit de toute logique. Les postiers ne trouvent plus de finalité à leur métier, on leur fait faire n'importe quoi, on leur impose des tournées à rallonge et ils ne peuvent que constater le désordre engendré par le manque d'emploi. Pas plus tard que la semaine dernière, une structure de chronoposts est restée au bureau de Montréjeau faute d'effectif pour les trier, ces colis ont finalement été distribués sur Luchon et St-Béat... les délais de distribution dépassés de presque une semaine.

Pour la section locale CGT FAPT, il est inadmissible de cautionner les agissements de La Poste, nous devons tous exiger un service public de qualité et de proximité. La deuxième présentation l'après midi fait parti des solutions envisageables permettant d'augmenter la satisfaction client, la qualité de service et maintenir l'emploi. Chiche !

Les mobilisations au niveau national ne sont pas prêtes de s'arrêter, une amplification et un durcissement du conflit est à prévoir. Les chauffeurs routiers, les cheminots ainsi que les marins entrent dans la danse dès la semaine prochaine. C'est un signe révélateur.

Les postiers doivent suivre l'exemple.et ne pas se résigner. A Luchon, les agents sont décidés à ne pas lâcher et ont déjà de la suite dans les idées et ont commencé à échafauder une réponse à la hauteur des attaques répétitives qu'ils encaissent depuis déjà trop longtemps.

La solution, c'est nous tous, le rapport de force !

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Desman - Rohann - dans Mobilisations - Lutte en Comminges Luchon Des infos pour tous
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 19:07

Le 49.3 est une brutalité, le 49.3 est un déni de démocratie, le 49.3 est une manière de freiner ou d'empêcher le débat parlementaire.

François Hollande

*Postier lève toi, ton Comminges est en péril !*

Le 49.3 est déclenché, La Poste va en profiter !

Les débats parlementaires sont coupés courts, c'est un déni de démocratie flagrant. Alors que plus de 75 % des français dénoncent et désapprouvent fermement ce procédé arbitraire. C'est en tout état de cause le signe de la faiblesse de ce gouvernement complice du MEDEF.

A La Poste comme ailleurs, nous serons tôt ou tard touchés par cette réforme qui garantit plus de souplesse au patronat (voir décryptage cgt ici), La Poste n'hésite tout de même pas à anticiper cette réforme sur les heures sup, l'emploi, les licenciements (voir plus bas), et pourrait aussi aller plus loin sur la modulation du temps de travail, faire des réferendums sans consulter les OS, le droit aux congés etc...

C'est un grand coup porté aux travailleurs, depuis déjà plusieurs mois, le monde du travail essuie les attaques du GVT/MEDEF tant bien que mal. Les mobilisations continuent, malgré tout nous ne sommes encore pas assez dans les rues ! Même en milieu rural, et SURTOUT en milieu rural, il faut un réveil des consciences car nous sommes d'autant plus concernés dans tous les domaines (services publics, privé, PME, artisans, commerçants etc...).

Aujourd'hui, à Saint-Gaudens, une Assemblée Générale s'est tenue après le TG. La section locale CGT FAPT a pris la parole pour appeler les agents à se mobiliser dès le 12 mai. Nous avons expliqué en détail en quoi cette loi précariserait encore plus l'emploi et permettrai à La Poste de faire quasiment tout ce qu'elle désirera. On peut déjà envisager des licenciements à la tête du client comme on a l'habitude de constater depuis plusieurs réorganisations un processus discriminatoire par rapport aux promotions. "Pas de promotion sur place !" nous affirmait la direction pour le recrutement du FQ alors que 2 collègues s'étaient portés candidats. Pourtant, après le départ récent du FE de l'équipe 3, et malgré 2 candidatures à l'appel national, la direction sélectionne un collègue du bureau, à l'image de ce qu'elle attend. La CGT FAPT condamne fermement cette décision qui se base sur des jugements purement arbitraires : les deux collègues rejetés sont des sympathisants actifs (grève, manif). Il est inadmissible que La Poste stigmatise les agents sur leurs convictions, leurs jours d'absences (maladie etc), le fait qu'ils ne souhaitent pas faire d'heures sup (quotidiennes) ou pourquoi pas s'ils sentent fort des pieds ! Les qualifications ne se jugent pas sur ce genre de choses mais plutôt sur la qualité de travail apporté et sur l'ancienneté. Il y a vraiment deux poids deux mesures à La Poste !

De même, comment la direction peut-elle justifier décemment le licenciement de notre collègue qui bossait à la PNA ? Impossible, le motif invoqué est scandaleux et la CGT FAPT condamne encore ce procédé prémédité. Il a été si facile de se débarrasser de celui-ci, ayant des lacunes à la lecture en le positionnant à la distribution. La Poste le savait, il ne s'en sortirait pas ! En résulte un licenciement pour "insuffisance au travail" après 8 années de loyaux services à la PNA. Pourquoi ne pas l'y avoir laissé ? C'est la réponse à ce que l'on a gagné lors de la grève de 2015, à savoir son plein temps à 35h... Honte à ces dirigeants peu scrupuleux qui condamnent un homme de la cinquantaine avec des enfants à charge et des crédits à la consommation à devoir survivre dans une région où le travail ne court pas les rues. C'est la porte ouverte à tout maintenant ! La Poste n'a plus qu'à profiter du cadeau qu'offre le gouvernement aux grosses entreprises.

Un 49.3 à la sauce La Poste, c'est cette régression sociale, cette dégradation du service public et des conditions de travail que nous subissons depuis l'instauration de facteur d'avenir. Les agents n'ont aucune confiance en l'avenir vu que La Poste, elle même, prouve de jour en jour qu'elle ne sait pas où elle va et ne prend pas en compte les solutions que la CGT apporte. La logique du profit gagne sur tout !

La section locale CGT FAPT appelle donc l'ensemble des postiers à se mobiliser, à débattre largement et à se rassembler dès le 12 mai afin d'organiser une offensive !

Vivre dignement implique tout d'abord une prise de conscience sur les enjeux dans notre métier, un investissement dans l'action car les droits et libertés du peuple sont mises à mal, c'est un fait (violences policières sous les ordres d'un gouvernement totalitariste). Le syndicalisme en prend aussi un coup avec cette loi, la finalité étant d'éradiquer les moyens de protection des salariés. Que nous faut-il de plus ? Qu'attendons-nous pour enfin réagir à la hauteur de l'attaque ? Il est réellement temps d'unifier nos luttes à Saint-Gaudens comme à Luchon, à Montréjeau ou Saint-Martory...

Nous invitons les postiers syndiqués à la réunion qui se tiendra après le rassemblement Place J Jaurés à 17h ce jeudi. Soyons responsables, soyons citoyens, soyons acteurs de la vie économique et politique et par dessus tout ne soyons plus de simples moutons soumis ! Nous n'avons pas envie de vivre une mort par calibre 49.3, nous voulons vivre une vie digne !

A jeudi !

P.S. ci-dessous quelques liens pour mieux comprendre, lisez, réfléchissez, réagissez !

Repost 0
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 20:30

La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude ...

Aldous Huxley

Le Gouvernement tremble et lance les forces de l'ordre contre le peuple pour défendre ses intérêts et ceux de la finance.

Honte à ces tyrans qui usent et abusent des policiers pour faire régner la terreur !

Le peuple français est en guerre contre le capital !

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Desman - Rohann - dans Luttes - actualité Nationales Actualité Des infos pour tous
commenter cet article
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 16:14
*Quoi de neuf à La Poste en quelques liens ?*

Le 28 avril, à Saint-Gaudens, une délégation de manifestants ont tenu à demander des explications à la Direction Courrier concernant le tout premier licenciement à La Poste Comminges. Un licenciement pour... insuffisance au bout de 8 années de loyaux services.

Dans l'optique de réduire encore plus les effectifs pour des questions de productivité ou de rentabilité, La Poste n'y va pas avec le dos de la cuillère !

Le salarié employé depuis des années assurait la position PNA (publicités). A la réorganisation, nous obtenions son plein temps (toujours au bout de 8 ans) à 35h. Profitant malhereusement de quelques lacunes à la lecture, la Direction le plaça (consciemment ?) à la distribution... il n'y arrivait pas. Résultat, licenciement pour insuffisance.

Beau retournement de situation de la part de La Poste ayant subi un bel affront lors de la grève de juin 2015. La Punition est exemplaire ! Mais ça ne nous coupera pas le sifflet.

Affaire à suivre donc, les manifestants ont exigé le retour de cet agent ou la démission de la direction pour insuffisance au niveau humain.

Lien ici

Repost 0