Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 18:11
*12 mai en Comminges, nouvelle journée d'action, interpellation de C. DELGA*
*12 mai en Comminges, nouvelle journée d'action, interpellation de C. DELGA*
*12 mai en Comminges, nouvelle journée d'action, interpellation de C. DELGA*
*12 mai en Comminges, nouvelle journée d'action, interpellation de C. DELGA*
*12 mai en Comminges, nouvelle journée d'action, interpellation de C. DELGA*

Malgré un temps exécrable, une centaine de courageux militants se sont retrouvés sous les arceaux place J Jaurés.

Deux jours après le passage en force de la loi El Khomri sauce MEDEF, la colère est encore plus palpable !

En cette occasion il était légitime de se retrouver devant la "permanence" de la député Carole Delga afin d'exiger son engagement contre cette loi par le vote d'une motion de censure.

Nous écrivons ces mots pendant le vote pour la censure du 49.3. Il est bon de rappeler à notre Député que, selon plusieurs sources médiatiques (comme La Dépêche), elle affirmait son "amour" pour "son cher Comminges". L'aurait-elle déjà oublié du fait de sa trop grande occupation à ne pas siéger à l'Assemblée Nationale (6 fois seulement en 9 mois) ?

Mais que fait donc Carole ? Rappelons lui que s'il elle en est là c'est parce qu'on l'a élu ! Et donc ? Et bien allez constater par vous même sur sa page Facebook à quoi s'occupe notre député pendant que le peuple clame sa colère... Trop occupée à chercher un nom à sa région, le 49.3, visiblement ne l'interpelle pas le moins du monde.

Bref, encore une fois nous nous apercevons que les politiques ne servent pas à grand chose et pourtant touchent grassement le pactole. Mme Delga comme bien d'autres cumule (Fonctionnaire territoriale de profession, elle rejoint le PS en 2004. Maire de Martres-Tolosane entre 2008 et 2014, vice-présidente du conseil régional de Midi-Pyrénées entre 2010 et 2012, députée de la 8e circonscription de la Haute-Garonne entre 2012 et 2014 et secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire entre 2014 et 2015, elle est élue présidente de la région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées le 4 janvier 2016) mais ne s'intéresse pas à ses électeurs, le silence dont elle fait preuve au sujet de la réforme du code du travail parle pour elle.

Il est temps pour nous de faire le ménage dans tous ces bonimenteurs et profiteurs égoïstes et traîtres qui occupent (ou pas) des sièges d'or au Gouvernement et qui participent au pourrissement de notre qualité de vie au travail.

Mme Delga, censure ou démission, nous l'exigeons ! Ne rien faire symboliserait votre inutilité.

18h46, nous apprenons que la motion de censure a été rejetée, 42 voix manquantes... honte aux Députés approuvant cette régression sociale ! Démission !

Au programme de ce 12 mai, atelier écriture devant la permanence de Mme Delga et intervention de l'UL de Saint-Gaudens, distribution du HS de Fakir, programmation du planning action en Comminges.

Ne nous démobilisons pas, ne pas lutter maintenant c'est prouver que nous ne sommes bons qu'à être exploités toute une vie et approuver l'image de bons moutons soumis et pétochard. Les médias voudraient faire croire que le mouvement s'essouffle, il n'en est rien !

Amplifions l'offensive, le 17 mai, rebelote, préavis de grève et mobilisation forte place J Jaurés comme à l'accoutumée !

La section locale CGT FAPT appelle les postiers à la réflexion et à s'exprimer et réagir largement. Ne nous laissons pas soumettre par une bande de truands au service des intérêts des plus riches.

Postiers, rabattez vos képis, serrez vos blousons, attachez bien vos sacoches et marchons ensemble dans la rue ! Vous valez mieux que ça, nous valons tous mieux que ce qu'on nous impose anti-démocratiquement !

Repost 0
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 19:07

Le 49.3 est une brutalité, le 49.3 est un déni de démocratie, le 49.3 est une manière de freiner ou d'empêcher le débat parlementaire.

François Hollande

*Postier lève toi, ton Comminges est en péril !*

Le 49.3 est déclenché, La Poste va en profiter !

Les débats parlementaires sont coupés courts, c'est un déni de démocratie flagrant. Alors que plus de 75 % des français dénoncent et désapprouvent fermement ce procédé arbitraire. C'est en tout état de cause le signe de la faiblesse de ce gouvernement complice du MEDEF.

A La Poste comme ailleurs, nous serons tôt ou tard touchés par cette réforme qui garantit plus de souplesse au patronat (voir décryptage cgt ici), La Poste n'hésite tout de même pas à anticiper cette réforme sur les heures sup, l'emploi, les licenciements (voir plus bas), et pourrait aussi aller plus loin sur la modulation du temps de travail, faire des réferendums sans consulter les OS, le droit aux congés etc...

C'est un grand coup porté aux travailleurs, depuis déjà plusieurs mois, le monde du travail essuie les attaques du GVT/MEDEF tant bien que mal. Les mobilisations continuent, malgré tout nous ne sommes encore pas assez dans les rues ! Même en milieu rural, et SURTOUT en milieu rural, il faut un réveil des consciences car nous sommes d'autant plus concernés dans tous les domaines (services publics, privé, PME, artisans, commerçants etc...).

Aujourd'hui, à Saint-Gaudens, une Assemblée Générale s'est tenue après le TG. La section locale CGT FAPT a pris la parole pour appeler les agents à se mobiliser dès le 12 mai. Nous avons expliqué en détail en quoi cette loi précariserait encore plus l'emploi et permettrai à La Poste de faire quasiment tout ce qu'elle désirera. On peut déjà envisager des licenciements à la tête du client comme on a l'habitude de constater depuis plusieurs réorganisations un processus discriminatoire par rapport aux promotions. "Pas de promotion sur place !" nous affirmait la direction pour le recrutement du FQ alors que 2 collègues s'étaient portés candidats. Pourtant, après le départ récent du FE de l'équipe 3, et malgré 2 candidatures à l'appel national, la direction sélectionne un collègue du bureau, à l'image de ce qu'elle attend. La CGT FAPT condamne fermement cette décision qui se base sur des jugements purement arbitraires : les deux collègues rejetés sont des sympathisants actifs (grève, manif). Il est inadmissible que La Poste stigmatise les agents sur leurs convictions, leurs jours d'absences (maladie etc), le fait qu'ils ne souhaitent pas faire d'heures sup (quotidiennes) ou pourquoi pas s'ils sentent fort des pieds ! Les qualifications ne se jugent pas sur ce genre de choses mais plutôt sur la qualité de travail apporté et sur l'ancienneté. Il y a vraiment deux poids deux mesures à La Poste !

De même, comment la direction peut-elle justifier décemment le licenciement de notre collègue qui bossait à la PNA ? Impossible, le motif invoqué est scandaleux et la CGT FAPT condamne encore ce procédé prémédité. Il a été si facile de se débarrasser de celui-ci, ayant des lacunes à la lecture en le positionnant à la distribution. La Poste le savait, il ne s'en sortirait pas ! En résulte un licenciement pour "insuffisance au travail" après 8 années de loyaux services à la PNA. Pourquoi ne pas l'y avoir laissé ? C'est la réponse à ce que l'on a gagné lors de la grève de 2015, à savoir son plein temps à 35h... Honte à ces dirigeants peu scrupuleux qui condamnent un homme de la cinquantaine avec des enfants à charge et des crédits à la consommation à devoir survivre dans une région où le travail ne court pas les rues. C'est la porte ouverte à tout maintenant ! La Poste n'a plus qu'à profiter du cadeau qu'offre le gouvernement aux grosses entreprises.

Un 49.3 à la sauce La Poste, c'est cette régression sociale, cette dégradation du service public et des conditions de travail que nous subissons depuis l'instauration de facteur d'avenir. Les agents n'ont aucune confiance en l'avenir vu que La Poste, elle même, prouve de jour en jour qu'elle ne sait pas où elle va et ne prend pas en compte les solutions que la CGT apporte. La logique du profit gagne sur tout !

La section locale CGT FAPT appelle donc l'ensemble des postiers à se mobiliser, à débattre largement et à se rassembler dès le 12 mai afin d'organiser une offensive !

Vivre dignement implique tout d'abord une prise de conscience sur les enjeux dans notre métier, un investissement dans l'action car les droits et libertés du peuple sont mises à mal, c'est un fait (violences policières sous les ordres d'un gouvernement totalitariste). Le syndicalisme en prend aussi un coup avec cette loi, la finalité étant d'éradiquer les moyens de protection des salariés. Que nous faut-il de plus ? Qu'attendons-nous pour enfin réagir à la hauteur de l'attaque ? Il est réellement temps d'unifier nos luttes à Saint-Gaudens comme à Luchon, à Montréjeau ou Saint-Martory...

Nous invitons les postiers syndiqués à la réunion qui se tiendra après le rassemblement Place J Jaurés à 17h ce jeudi. Soyons responsables, soyons citoyens, soyons acteurs de la vie économique et politique et par dessus tout ne soyons plus de simples moutons soumis ! Nous n'avons pas envie de vivre une mort par calibre 49.3, nous voulons vivre une vie digne !

A jeudi !

P.S. ci-dessous quelques liens pour mieux comprendre, lisez, réfléchissez, réagissez !

Repost 0
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 16:33
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*
*1er mai en Comminges, un retour aux sources vivifiant !*

Ce 1er mai 2016, fête des travailleurs, restera symbole d'unification. Non seulement les salariés, retraités, jeunes, précaires ou chômeurs ont renoué avec l'action militante mais aussi avec la convivialité qui va de pair.

Ce 1er mai, quelques militants se sont rassemblés sur les lieux de batailles passés, à Marignac, à l'ancienne usine Pechiney après avoir manifesté place Jean Jaurès à Saint-Gaudens.

Le repas organisé pour l'occasion regroupait quelques centaines de personnes, un succès ! (voir lien ici) Petits et grands étaient contents de participer aux différentes activités proposées. Les petits surtout se sont bien dépensés !

Au programme, musique, théâtre et manèges. Un beau moment de convivialité.

En Comminges, le besoin de se réunir est bien là ! Beaucoup ont répondu présents et comptent faire connaître nos activités au plus large.

Le combat continue quoi qu'il arrive, nous ne lâcherons pas ! La voix du peuple résonne déjà dans les oreilles du Parlement. La grogne fait peur à nos dirigeants et usent de coups bas pour la couper nette. Nous ne sommes pas dupes, nous vaincrons !

Un petit montage sur le 1er mai en Comminges

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Desman - Rohann - dans Mobilisations - Lutte en Comminges Saint-Gaudens Actualité
commenter cet article
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 16:14
*Quoi de neuf à La Poste en quelques liens ?*

Le 28 avril, à Saint-Gaudens, une délégation de manifestants ont tenu à demander des explications à la Direction Courrier concernant le tout premier licenciement à La Poste Comminges. Un licenciement pour... insuffisance au bout de 8 années de loyaux services.

Dans l'optique de réduire encore plus les effectifs pour des questions de productivité ou de rentabilité, La Poste n'y va pas avec le dos de la cuillère !

Le salarié employé depuis des années assurait la position PNA (publicités). A la réorganisation, nous obtenions son plein temps (toujours au bout de 8 ans) à 35h. Profitant malhereusement de quelques lacunes à la lecture, la Direction le plaça (consciemment ?) à la distribution... il n'y arrivait pas. Résultat, licenciement pour insuffisance.

Beau retournement de situation de la part de La Poste ayant subi un bel affront lors de la grève de juin 2015. La Punition est exemplaire ! Mais ça ne nous coupera pas le sifflet.

Affaire à suivre donc, les manifestants ont exigé le retour de cet agent ou la démission de la direction pour insuffisance au niveau humain.

Lien ici

Repost 0
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 18:58
*Comminges : à La Poste comme ailleurs, semaine explosive !*

La semaine du 25 avril s'annonce particulièrement active et revendicative pour la section CGT FAPT Comminges.

Aujourd'hui, 21 avril, se tenait la CE de l'Union Locale. Notre section a fait le bilan de ces dernières semaines et le constat d'après grève (juin 2015) qui est alarmant.

Résumé de la situation : La Poste ne tient aucun engagement et dégrade toujours plus les conditions de travail des agents. Trop de CDD pas assez de titulaires !

Trois positions de travail restent inoccupées, cela prouve bien le malaise sur le bureau. Pourtant ces tournées mises à la vente auraient trouvé preneur aux précédentes ventes de quartier. Aujourd'hui, les agents non titulaires de la plaque ne souhaitent pas venir sur Saint-Gaudens. Les tournées sont trop compliquées, trop longues, trop chargées, trop illogiques, et le dépassement horaire est quotidien. Pour effectuer le mieux possible ces tournées en remplissant par ailleurs les objectifs fixés, il ne faut pas espérer rentrer à l'heure de fin de service.

Le facteur de Villeneuve-de-Rivière, aimé de la population, assurant la distribution depuis plus de dix ans a quitté à contre coeur son secteur de ce fait. Sa tournée effectuée à la base en scooter à été transformé en tournée 4 roues et a absorbé une charge de travail supplémentaire (colis, PNA et rajout de quartiers). Le facteur, usé et écoeuré de s'est défendu comme un lion mais cela n'a pas empêché son départ. Des habitants du village lui ont montré leur soutien et l'ont remercié pour son professionnalisme et son humanité (voir lien la dépêche).

Si La Poste s'obstine a ne pas concrétiser l'embauche de personnel, ça n'est pas pour rien ! Il est beaucoup plus facile d'obtenir ce que l'on veut auprès d'un personnel précaire plutôt que d'un personnel titulaire soudé et mieux protégé. Par cette combine, La Poste essuie les coups durs : faire grève pour un CDD est synonyme de prendre la porte. Pourtant ce personnel est très réceptif à ce qu'il se passe dans le métier, conscient de la stratégie imposé par La Poste.

Pour la CGT FAPT Comminges, il faut titulariser les précaires ! Le besoin est là et résoudrait pas mal de difficultés au niveau de la gestion (remplacements pour congés, absences etc...). Les premiers touchés au même titre sont les facteurs comme les usagers. De plus, la position à 35 heures gagnée lors du conflit de juin 2015 est inexistante aujourd'hui. La Poste se moque de nous !

Nous aimerions pouvoir, pour une fois, faire l'éloge des décisions prises, mais cela reste de l'utopie tant que La Poste ne prend pas réellement en compte les revendications du personnel... Nous ne demandons pas la lune, en retour nous obtenons du vent ! Pourtant un protocole de sortie de conflit a bel et bien été signé à Saint-Gaudens, il faut croire que La Poste est au dessus des lois.

Ce matin du 21 avril, lors d'un ETC, on nous signifiait que les rouleurs ne doivent pas être attribués à une équipe mais au bon gré du planning : ils rouleraient donc sur l'ensemble du bureau voire sur un autre. Encore un aveu sur l'incohérence et les dysfonctionnements de Facteur d'Avenir, un retour en arrière programmé ? Un enfumage pour pouvoir supprimer de l'emploi ! Prôner le travail d'équipe alors que les rouleurs en sont exclus, cherchez l'erreur ! C'est sûr, cela va améliorer la qualité de service ! Et concernant les objectifs, comment vont-ils faire alors qu'ils ne connaîtront pas la clientèle. Un enfumage, un prétexte sournois pour combler les trous et ne pas embaucher. Et ne parlons pas de la facilité de prise de congés des titulaires... Quel bricolage ! Et pire, quid des fiches de poste ? La Poste n'en a que faire, cela fait longtemps qu'elle le prouve ! Le FE n'est pas un super rouleur, sa position de travail consiste à renforcer les titulaires les jours forts, le rouleur, lui, remplace les titulaires.

C'est pourquoi il est essentiel que les postiers montrent leurs désaccords lors de la journée d'action du 28 avril. L'ensemble des postiers commingeois doivent réitérer, se renforcer, grossir les rangs et exiger un réel service public postal de proximité. Nous convions les usagers, les élus et les associations à nous retrouver sur place ce jour là. Le nombre fera la différence !

En France, des richesses sont produites et s'envolent vers les paradis fiscaux. Il ne peut y avoir investissement si les plus riches fraudent pour gonfler leur porte monnaie. La Loi El Khomri est une aberration, la répression exercée par le Gouvernement se servant des forces de l'ordre contre le peuple est un signe de faiblesse, un déni de démocratie et prouve que les droits et libertés des citoyens sont bafoués. Le chiffre est le meilleur ami du patronat et compte plus que l'humain; c'est abject ! Notre section condamne ces actes de violences contre des citoyens et appelle les forces de l'ordre au rassemblement contre les politiques libérales d'austérité. Les vrais délinquants sont en costard cravate, ceux-là même qui ont dézingué des dizaines de millier d'emplois dans vos professions, demandé la démission d'un de vos Généraux, ceux-là même complices du patron des patrons qui veut en finir avec la fonction publique et les droits des salariés. Bref un bien beau retour trois siècles en arrière.

Mardi 26 avril, opération tractage. Informer et sensibiliser.

Le 28 avril en Comminges, les forces CGT vont frapper fort ! Restés connectés, nous donnerons plus d'infos prochainement.

Une vidéo sympa de l'actualité en musique

Repost 0
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 15:04
*Et ça continue encore et encore, à Montréjeau nouvelle réorg*

C'est au tour de Montréjeau de subir une nouvelle réorganisation.

La Poste a décidé de créer des "métiers d'avenir", deux positions facteur guichetier (1 à Barbazan et une à Pointis-de-Rivière). Par "créer" il faut comprendre : réorganiser les tournées de la distribution pour mettre en place ce système qui est largement utile à La Poste. Quid des remplacements sur ces positions ? Puisque nous déplorons déjà un manque d'effectif. Sans compter la différence de grade entre titulaire et remplaçant (2.1 et 1.2).

Le service public postal est maintenu dans ces villages mais la contrepartie est douloureuse pour l'emploi. De plus, une des demies tournées créées sera assurée le matin tandis que l'autre s'effectuera l'après-midi... et on parle de qualité de service ?

La création de ces positions de travail implique la suppression d'une tournée. Les départs en retraite, comme à l'accoutumée, ne sont pas remplacés. La charge de travail s'en retrouve augmentée pour un même salaire, un même temps de travail, une même usure des agents.

Pour le moment, les agents restent plus ou moins passifs par rapport à la réorganisation. Ils attendent de voir ce que donnera le côté pratique. La théorie c'est bien, mais à La Poste on a déjà pu prouver qu'elle avait ses limites. La différence entre travail prescrit et travail réel est un combat perpétuel.

La section CGT FAPT Comminges exige que les tournées soient calculées correctement. L'ordinateur ne remplace pas l'homme en distribution, il est donc essentiel d'accompagner les postiers en tournée pour retranscrire le travail réel, prendre en compte les "à côtés" : les difficultés techniques (matériel, circulation, mises à jour des cahiers, des listings etc...), environnementales (temps, routes etc...).

Il est vital que chacun s'inscrive dans le mouvement national, en Comminges nous avons le potentiel de faire le forcing, comment faire ?

Le nombre fait la force, en nous unissant, débattant et s'organisant ensemble, nous serons en capacité de faire aboutir nos revendications.

Même combat, mêmes problèmes, même direction : qu'attendons-nous pour agir ?

La section CGT FAPT Comminges reste mobilisée et à votre écoute. N'hésitez pas à nous contacter soit par l'intermédiaire des syndiqués soit par mail.

Vous avez le pouvoir, il serait bête de ne pas l'utiliser !

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Desman - Rohann - dans Montréjeau Communiqué CGT Mobilisations - Lutte en Comminges
commenter cet article
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 20:59
*La section CGT FAPT Comminges s'active et construit !*

Dès la semaine prochaine, nous programmerons une réunion des syndiqués.

Les idées fusent, la bataille pour les droits des postiers et des usagers du Comminges prend une autre dimension. Il est vital de se réunir, d'apporter propositions et moyens à notre disposition afin de construire ensemble.

Dans un précédent article nous vous informions de notre quête de témoignages pouvant nous aider à présenter le réel visage de La Poste, comment elle a évolué en quelques années et les conséquences de cette évolution sur les agents et les usagers commingeois.

Nous avons encore besoin de volontaires, usagers, élus ou postiers en activité ou à la retraite.

Il est vital de se réunir pour préparer la mobilisation du 28 avril. Il nous appartient à tous de porter haut et fort notre désaccord et de faire de cette journée un évènement marquant.

L'interpro a déjà quelques cordes à son arc, les postiers de la plaque Comminges doivent s'impliquer largement afin de porter haut et fort leur désaccord avec la loi travail et d'imposer leurs revendications légitimes afin de rendre un réel service public postal de qualité à la population.

Il est inconcevable de subir plus longtemps des réorganisations qui ne répondent qu'aux intérêts de La Poste. Il est inadmissible de rentrer à reculons dans un bureau, de culpabiliser à la moindre pique de la direction. Rester passif relève de l'inconscience !

Enfin, il est temps que La Poste relise sa copie par rapport à ses responsabilités envers et les agents, et les usagers.

Pour cela, restez connectés, dès la semaine prochaine nous diffuserons notre calendrier.

Le 28 avril 2016, j’agis pour l’emploi dans mon service

Posté le 15 avril 2016

Le Contrat à Durée Indéterminée à temps complet doit être la norme minimale à La Poste ! Cela passe par le retrait immédiat de la loi travail ! Nous sommes tous concernés !!!

L’emploi à La Poste

En 2015, La Poste a utilisé 24.134 emplois précaires dont 4.434 contrats d’alternance, 4.727 intérimaires, 14.973 CDD. En 3 ans, elle a supprimé 12.663 emplois, soit une moyenne de 4.221 par an ! C’est déjà la démonstration que les suppressions d’emplois doivent cesser et de pérenniser les emplois précaires ! En 2015, La Poste a supprimé 21 emplois par jour !

Télécharger le tractTélécharger la pétition

Repost 0
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 19:22
*Métier de facteur : quand travailler au bureau ne suffit plus*

Le métier de facteur se diversifie au fil du temps. Une multitude de nouvelles tâches apparaissent dans le but de pallier la baisse de trafic courrier, principal leitmotiv de La Poste servant à justifier ses choix stratégiques.

Ce qu'il faut savoir, c'est que depuis des années La Poste supprime des emplois (pas ou peu directement) et par conséquent impose déjà une surcharge de travail aux postiers. Peu d'entre vous le savent, les tournées sont calculées par un ordinateur sans aucune logique réelle. De plus, La Poste joue la carte économie en abusant de la sécabilité. Il n'est pas rare de devoir assurer une partie distri en plus de la tournée attitrée afin de couvrir une "absence inopinée" par exemple. Ainsi vous avez pu faire remonter vos remarques au sujet de facteurs qui passent plusieurs fois par chez vous ou que ça n'est jamais le même qui assure la distribution.

Le courrier n'est plus la priorité, qu'on se le dise ! Comment peut-on encore duper la population en leur promettant un service postal de qualité ? La particule "public" a disparu, vous l'aurez noté ! Simplement il est temps de se rendre compte, si ça n'est pas déjà fait, que La Poste se moque éperdument du service, encore plus de la qualité puisque sa première mission, je le rappelle, est d'assurer la distribution 6 jours sur 7 sur l'ensemble du territoire. Or, encore une fois, vous nous en avez fait part dans vos messages, il règne au sein de la communauté un sentiment d'incompréhension et d'indignation.

Oui, le facteur n'a plus le temps de s'arrêter, ça n'est pas permis et encore moins compris dans le temps de travail. Oui, le facteur vous met parfois un avis de passage dans la boîte alors que vous étiez chez vous. Oui, le facteur fait de plus en plus d'erreurs de distribution. Et oui, le facteur n'a plus le temps de travailler correctement, c'est un défi très dur à relever.

Le problème réside dans la gestion du travail du facteur. Aujourd'hui, quel facteur peut encore s'occuper de mettre à jour son cahier de tournée et autre listing, aller à la rencontre du "client" pour lui proposer des offres, ou, pour conforter ce que je disais précédemment, distribuer le courrier comme il se doit sans dépasser l'horaire de fin de service ? Rare sont ceux qui y parviennent ou alors disposent de caractéristiques athlétiques formidables !

Ainsi, ce que nous ne pouvons faire au bureau, nous l'emmenons à la maison. Par exemple, les Facteurs Qualité étant toujours mobilisés sur les tournées, ne peuvent pas assurer leur fonction première (mise à jour sur ordinateur pour les facteurs). Certains optent donc pour le faire à la maison... c'est insensé mais si ça n'est pas fait, ils sont les premiers à trinquer ! Quelques facteurs en font de même ne serait-ce que pour ne pas pénaliser leurs remplaçants. Mais dans les faits, cette situation ne devrait pas exister.

C'est pour cela que nous exigeons l'embauche de personnel. Le travail comme aliénation, cela finira par terrasser les plus costauds car La Poste en demandera toujours plus pour répondre à ses propres besoins (productivité, rentabilité, flexibilité).

Des comptages se sont réalisés récemment mais, étrangement, le courrier avait subitement baissé alors qu'aujourd'hui, il reste haut et constant. Tout bénef pour La Poste qui prétextera encore une fois que les tournées ne sont pas assez chargées. Il faut occuper les facteurs et quoi de mieux que de l'occuper à courir comme un dératé. L'absentéisme et l'accidentologie vont aller de pair. Qu'en pense La Poste ? Pas grand chose, il faut occuper les facteurs ! Les facteurs sont occupés à ramasser les morceaux, le malaise et le stress se partage même dans les repas familiaux, au supermarché avec la mamie du coin ou à la sortie de l'école, c'est dire. "La Poste n'est plus ce qu'elle était", cette institution aimée de tous se relèvera lorsque les postiers reprendront les choses en main.

En bref, si nous ne saisissons pas l'occasion de nous réunir, de nous organiser et d'agir ensemble, nous n'aurons même plus le temps de pleurer.

En vue de préparer au mieux la journée du 28 avril, débattez dans vos bureaux et faites nous remonter vos propositions, vos remarques et mettons nous au point.

Des initiatives citoyennes et militantes se profilent partout en France, à nous de jouer !

La section CGT FAPT Comminges prépare du lourd pour les mois à venir, nous appelons les usagers, les élus, les postiers à nous contacter afin d'organiser une rencontre et construire la suite. Il nous faut des volontaires pour une petite expérience, signalez-vous à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr.

Repost 0
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 19:44

L’endoctrinement n’est nullement incompatible avec la démocratie. Il est plutôt, comme certains l’ont remarqué, son essence même. C’est que, dans un État militaire, ce que les gens pensent importe peu. Une matraque est là pour les contrôler. Si l’État perd son bâton et si la force n’opère plus et si le peuple lève la voix, alors apparaît ce problème. Les gens deviennent si arrogants qu’ils refusent l’autorité civile. Il faut alors contrôler leurs pensées. Pour se faire, on a recours à la propagande, à la fabrication du consensus d’illusions nécessaires.

Noam Chomsky

*La Poste St-Go, on nous aurait menti ?*

Un constat alarmant et alimentant toujours plus les tensions dans le bureau de Saint-Gaudens.

Décidément La Poste a bel et bien décidé d'aller jusqu'au bout de ses idées même si pour cela il s'agit de ne pas respecter ses engagements (négociations de la grève de 2015) ou encore de bifurquer dans l'illégalité nécessaire à cacher la misère.

Ainsi, la première des choses que l'on peut constater réside en l'utilisation des rouleurs. Lors des négos de 2015, nous avions obtenu un fonctionnement en équipe : FQ + FE +1 rouleur. Maintenant, les rouleurs n'ont plus d'équipe, ils sont utilisés sur l'ensemble du bureau et pourraient aussi rouler sur Aspet.

Nous savons que plusieurs CDD ont abandonné les remplacements dès les premiers jours sur Aspet (c'est le cas actuellement à St-Go) et La Poste préfère assurer le coup en se servant des MRP disponibles, le hic c'est qu'à ce moment là, on ne peut plus parler de "travail d'équipe".

On peut déjà se questionner sur les remplacements pour congés. Nous sommes déjà contraints d'accepter de laisser notre tournée à découvert (puisque pas assez d'effectif) ou du point de vue d'une équipe, obligés de passer en sécable.

La Poste joue très bien la carte de la culpabilisation des agents, mais à Saint-Gaudens, la grogne s'amplifie et nous pouvons affirmer que très bientôt le conflit prendra une autre tournure !

Un second constat, et pas des moindres, l'Inspection du Travail s'en réjouirait si tant est qu'elle puisse réellement intervenir concrètement dans notre Comminges... Certains CDD embauchés font la fierté malgré eux de la direction : la carotte doit faire bon effet, il est fréquent de rencontrer ces agents précaires aux quatre coins du Comminges. Remplaçant un poste vacant par exemple (donc sur le contrat de travail prévu sur telle position), un CDD peut, dans la même journée, assurer cette position plus une tournée à découvert ou distribuer le courrier sur le tard d'un titulaire n'ayant pas pu finir à l'heure.

Autant dire qu'à La Poste, tout est permis en ce moment et plus qu'avant ! La loi El Khomri pas encore adoptée, La Poste ne s'en fait pas, elle fait ce qu'elle veut et fait fi du Code du Travail. La question est comment sont rémunérés ces surhumains rempli d'espoir ? Bah, de même que : qu'elle position remplacent-ils réellement ? On n'en sait rien ! Même David Copperfield ne fait pas mieux ! Ca mériterait un bon coup d'oeil, une expertise quoi !

Aucune transparence, aucun compte à rendre à personne, à croire que les agents s'étant mobilisés sont purement pris pour des idiots. La Poste continue à mentir à l'ensemble de la population et tout ça en toute impunité !

C'est pourquoi il nous faut amplifier le mouvement, diffuser largement ces agissements indignes d'un service public. Nous ne pouvons tolérer plus longtemps que nos revendications soient jetées à la poubelle et que La Poste espère effacer d'un coup de baguette magique ses engagements.

Le 28 se prépare et l'impact national se veut être marquant, en Comminges, les postiers doivent enfin sortir de leur trou, se réunir et frapper fort.

Ce qu'il se passe à St-Go, se retrouve à Luchon, se fera sur Montréjeau en passant par Saint-Martory avant de s'abattre sur Aspet, Boulogne ou encore Aurignac.

Nous subissons tous ce système non fiable qu'est facteur d'avenir, on a constaté que ça ne marchait absolument pas. On n'a jamais inventé rien de mieux qu'un facteur distribuant une tournée. Pourquoi se compliquer la vie ? Pourquoi laisser faire ?

Abattons le mur de silence qui nous sépare, laissons tomber les querelles inutiles et portons d'un bloc nos revendications communes. Nous ne pourrons gagner si le rapport de force n'est pas à la hauteur ! Il est temps de le renforcer !

La CGT a déclaré que l’idée de la semaine de 32 heures était « loin d’être absurde ». De fait, face au chômage de masse, c’est même une excellente idée. Malgré les prévisions apocalyptiques du patronat, on constate que les 35 heures sont loin d’avoir eu un effet négatif sur la structure de l’économie française. Au contraire, que ce soit en nombre d’emplois créés ou en productivité du travail, les conséquences des lois Aubry I et II sont plutôt positives.

Si l’on en croit les chiffres de la commission européenne, la France est un des pays européens qui ont créé le plus d’emplois entre 1999 et 2010, deux fois plus que l’Allemagne sur la même période, tandis que le PIB par personne employé y était de 55 033 dollars en parité de pouvoir d’achat en 2010, contre 43 050 en Allemagne et 51 604 au Royaume-Uni.

Le vrai problème, c’est qu’à force de « compensations » données aux entreprises et de « flexibilisation » du temps de travail, la semaine de 35 heures est devenue une fiction pour beaucoup de salariés. Ainsi, l’annualisation du temps de travail permet de faire travailler les salariés 40 heures certaines semaines, sans leur payer d’heures supplémentaires – et d’abaisser le temps de travail lors des périodes de faible activité. Or, une heure supplémentaire est censée être soit payée avec une majoration salariale de 25 %, soit donnée en repos majoré - une heure et quart contre une heure. Mais avec l’annualisation, une heure travaillée au-delà du temps normal est compensée par une seule heure de repos. La mise en place des 35 heures puis leurs aménagements successifs ont donc permis une véritable spoliation légale des droits de millions de salariés.

Cela fait des années que l’on demande aux salariés de consentir à des « efforts », au nom de la reprise économique. Mais le chômage, la pauvreté, la précarité augmentent – alors que les capitalistes n’ont jamais été aussi riches. Les salariés ne sont pas responsables de la crise ; ils n’ont pas à en payer les conséquences. Si la quantité de travail diminue en France du fait d’une baisse des commandes ou d’une amélioration des techniques de production, alors il faut répartir le travail restant entre tous les travailleurs disponibles, sans baisses des salaires. Seule cette échelle mobile du temps de travail offre une juste solution aux chômeurs, qui sont les victimes et non les coupables des manquements du système. Et, si le système capitaliste ne peut pas « supporter » une telle réforme, c’est qu’il faut changer de système !

La revendication des 32 heures est un premier pas dans cette direction. . LES journées de mobilisation, appelée par la CGT, FO, Solidaires et les étudiants, doit être le début d’un mouvement général contre la politique du Capital qui étouffe tous les travailleurs.

Repost 0
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 18:21
*1er mai 2016, repas fraternel, activités pour tout âge et tombola*

Dans la continuité des différentes mobilisations en Comminges, il est important de rester actifs.

Toutes et tous sont les bienvenu(e)s à cette journée de Fête du Travail. C'est d'autant plus important aux vues de ce que souhaite imposer nos dirigeants. Afin de construire l'unité, commençons par trinquer et manger ensemble !

Des activités ludiques sont proposées aussi aux plus petits.

Pour plus d'infos sur le repas et les activités proposées, veuillez consulter l'affiche ci-dessus (ou les précédentes dates). Les différentes activités proposées sont gratuites !

La section locale CGT FAPT invite tous les postiers à participer à cet évènement afin de solidifier les liens entre bureaux.

C'est aussi une manière de s'informer sur le militantisme depuis trop longtemps diabolisé, l'histoire économique de notre région Comminges et échanger / partager un vécu avec d'autres salariés. En bref, construire la solidarité !

Afin de préparer au mieux, veuillez réserver avant le 26 avril.

Repost 0