Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 15:47
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*
*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*

Intervention Union Locale CGT de Saint-Gaudens

*Mobilisation à Saint-Gaudens : un 9 avril plus animé et convivial que jamais !*

Ce 9 avril nous étions nombreux à arpenter les rues de Saint-Gaudens.

Les quelques gouttes de pluie ne nous ont pas démotivé, la mobilisation, au contraire était plus enjouée que les précédentes.

Entre colère, indignation contre les magouilles politico-patronales (sans citer l'affaire des panama papers bien sûr), solidarité et fraternité, ce 9 avril a renforcé un peu plus l'intersyndicale et l'interpro.

Les témoignages et échanges apportés par les badauds étaient plutôt positifs et appuyaient encore plus notre envie de porter haut et fort ce que tout le monde dit tout bas.

Ainsi, en passant devant le bureau de poste de Saint-Gaudens, notre section a pu dénoncer la précarisation forcée de l'emploi sur le bureau (plus de 12 CDD occupant des postes vacants ou pas). Ensuite passage obligé devant la Société Générale, comble de l'ironie, les manifestants suspectés de vouloir "casser" du bandit (puisque cette banque est largement concernée par les panama papers), la police avait déployé des agents pour sécuriser le périmètre.

C'est bien connu, à Saint-Gaudens ce sont les syndicats et les associations militantes qui font régner la terreur et la pagaille en sabotant des biens publics !

Passons ctte mauvaise blague, les postiers avaient encore répondu à l'appel de la mobilisation. La section CGT FAPT Comminges a cette fois mis le feu, slogans à tue-tête appelant les usagers et les commerçants à fouler le pavé aux côtés des manifestants.

"Public, privé, tous concernés" ça ne loupe pas, c'est la réalité ! Personne n'échappera à la sentence finale à savoir : précariser encore plus l'emploi et gonfler le porte monnaie des plus riches. Au bout du bout notre pays fonctionnera sur la base de salariés sous payés, fliqués au jour le jour et n'ayant plus rien pour leur défense. Qu'on le veuille ou non, c'est un retour à la servitude. Les plus riches pouvant faire tout sans la moindre impunité.

Problème mesdames et messieurs, si tout le monde doit se priver un peu plus, plus personne ne consommera et donc ne fréquentera les commerces et boutiques du centre ville. Cela laissera la place à la grande distribution et aux multi-nationales. A vous de voir !

C'est comme cela qu'il faut comprendre les choses. Les manifestants ne vont pas dans les rues pour emmerder le monde, faire grève un jour, c'est perdre une journée de salaire. Alors pourquoi le font-ils ?

Parce que ces gens là ont compris où résident leurs intérêts : se battre ensemble pour gagner pour tous ! Cela demande de se remettre en question, du courage, l'envie d'échanger et de partager avec d'autres. C'est ce qu'on appelle se montrer citoyen responsable ! Cette valeur là est perdue depuis des lustres pour beaucoup, l'individualisme règne en maître !

Les mobilisations vont continuer, à La Poste, nous ferons en sorte d'amplifier le mouvement et d'élargir au plus grand nombre. Nous devons informer autour de nous et expliquer la nocivité qu'imposerait la loi travail au monde du travail tout entier.

Ce qui reste incompréhensible, ou plutôt consternant, c'est que la population (par ex à Starsbourg) arrive à se bouger pour se rendre à l'ouverture d'un nouveau Starbuck très tôt le matin. A croire que les gens sont tellement formatés à surconsommer et aux charmes des multi-nationales qu'ils délaissent les cafés du coin qui galèrent déjà assez pour renflouer un peu plus des milliardaires... Pourtant c'est sur des militants qu'on bave, cherchez l'erreur !

Si nous arrivons à avoir un rapport de force conséquent, nous ne laisserons plus rien passer !

On reste soudé, on lâche rien !

Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 18:43

Il est aussi dans l'intérêt d'un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu'il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu'il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu'il n'aie pas le temps pour la rebellion.

Aristote

*Nouvelle mobilisation à St-Gaudens ce 9 avril*
*Nouvelle mobilisation à St-Gaudens ce 9 avril*

Ce samedi 9 avril, nombreux sont attendus !

Le samedi c'est jour de fermeture pour beaucoup, la rue vous attend à nos côtés !

C'est le moment de venir partager, débattre et s'organiser ensemble afin de gonfler le rapport de force. Ainsi il serait profitable à chacun de s'intéresser à autre chose qu'à son petit bout du nez.

Pardonnez cette réflexion mais il est utile de dire franchement les choses : qu'ils soient auto-entrepreneurs, infirmiers, pompiers, mécanos, maçons, livreurs, gérants, ouvriers, employés du public ou du privé, beaucoup se sont déjà inscrits dans le mouvement aux côtés de la jeunesse et des syndicats car conscients des enjeux et soucieux de l'avenir du monde du travail dans notre pays.

Les détracteurs continuent à proférer préjugés, on-dits, insultes et critiques non constructives. Il serait temps de se remettre en question. Pendant qu'on bave sur un mouvement citoyen responsable, on reste aveugle sur les réels problèmes de notre société.

La France qui était portée par des valeurs de solidarité et de tolérance, pourvue d'une culture riche est devenue un pays d'indifférence, de mépris et de haine, aux capacités cérébrales amoindries par la médiocrité dans laquelle l'enferme depuis des décennies les différents gouvernements, les médias appartenant à des milliardaires, les campagnes de diabolisation de l'action populaire, des syndicats et bien sûr les dérives du paraître et de la méritocratie.

Tout est orienté de sorte à mépriser son prochain ou à repousser nos limites, ce n'est pas pour rien... Faire en sorte que l'opinion publique use et abuse de généralités sur tel ou tel sujet est monnaie courante. La réflexion n'est plus requise, seule la critique prédomine !

Pourtant beaucoup continuent à y croire alors que cela nous mènera tous dans le mur, à moins, bien sûr, de recommencer à s'ouvrir à l'autre, pour construire ensemble un monde juste et non pourri par les plus avides.

Soyons citoyens, libres et égaux en droit ! La démocratie, vous le voyez depuis ces mouvements citoyens, est un luxe dorénavant dans notre pays. Il faut se le payer !

Alors rendez-vous demain à Saint-Gaudens Place Jean Jaurès à 11h pour écrire une nouvelle page de notre histoire ensemble et unis.

Repost 0
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 21:13
9 avril 2016, une mobilisation d'ampleur en perspective
Repost 0
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 21:02
*Le 9 avril, la section locale CGT FAPT dans l'action !*
*Le 9 avril, la section locale CGT FAPT dans l'action !*

Le 9 avril on continue le mouvement, les postiers commingeois font converger les luttes.

Ces derniers jours nous avons pu voir ce qu'était la démocratie dans notre pays ! L'hypocrisie règne en maître, le gouvernement n'a plus la main et beaucoup d'entre nous l'ont compris, nous allons droit dans le mur si nous ne faisons rien !

Le peuple doit se réveiller, "éteignez la télévision, allumez vos cerveaux !" Revenez dans le monde réel même si vous avez peur d'en affronter ses épreuves. Ne vivez plus dans l'illusion, tout n'est qu'artifice et ne sert qu'à vous enfoncer un peu plus dans la médiocrité !

Nous avons laissé filé le plus important, nous devons rattraper nos erreurs ensemble.

Nos erreurs ont été de croire que l'on pouvait compter sur des dirigeants. Le peuple a été trompé, les plus riches ont bien profité et nous ont trahi en engrangeant l'argent produit par la sueur des travailleurs dans des banques étrangères exonérées de l'impôt.

Une honte à échelle mondiale, le petit condamné à trimer pour que le gros s'en mette toujours plus dans les poches. Sous nos yeux, aveuglés par un matraquage médiatique lobotomisant, des émissions télévisées dénuées de réflexion et imposant la bêtise suivies par un audimat qui en dit long.

Bref on nous veut moutons, et moutons nous sommes encore car pas assez nombreux dans les rues ! Jusqu'à quand supporterons-nous que des jeunes se fassent tabasser, que des militants courageux se fassent détruire sur tous les plans ?

La section CGT FAPT Comminges vous encourage à aller dans les salles de cinéma afin de voir le documentaire de François Ruffin, Merci patron ! qui est un constat réel de notre société, du monde du travail confronté à un patronat toujours plus avide de pognon, dépourvu d'humanité.

Nous sommes des moins que rien pour ces gens là. Leur réalité n'est pas la nôtre, ils vivent dans une bulle, à nous de la crever ! Ils encourage la méritocratie, principe même devant être rayé définitivement des esprits puisque e simple schéma de valeur de la méritocratie est une catastrophe: en fonction de notre bagage génétique, notre environnement d'éveil, des personnes qui développent cet éveil. Nous sommes tous inégaux et on parque les mômes dans des classes en "batterie" comme les poulets en disant : celui qui s'en sort gagnera des millions sur la tête des autres qui rameront ! Comment avale-t-on encore ça ?

Le 9 mars et après, on continue et on lâche rien !

Repost 0
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 18:05
Le 9 avril, mobilisons-nous encore plus, faîtes tourner !

Le 9 avril, mobilisons-nous encore plus, faîtes tourner !

Dans le Calvados, ça s'active !
Dans le Calvados, ça s'active !
Dans le Calvados, ça s'active !
Dans le Calvados, ça s'active !

Dans le Calvados, ça s'active !

Ca ne passera pas !

Il est temps de faire comprendre à nos dirigeants qu'il y en a marre de leurs lubies. Nous subissons au détriment de notre santé, à La Poste, des réorganisations qui n'ont que seul but de casser l'emploi servant au passage ses seuls intérêts.

Depuis trop longtemps on nous culpabilise, on nous ment, nous manipule, afin de dégager le plus de productivité possible de notre travail.

Maintenant La Poste va jusqu'à piquer le boulot des autres pour nous enfoncer un peu plus : installer la TNT, ne croyez-vous pas que les magasins hi-fi vont tirer la gueule ? Faire passer le permis de conduire, idem pour les auto-écoles. Livrer des pizzas, dans les grandes villes, ça va faire l'affaire des coursiers aussi etc...

Un bricolage plus qu'irrespectueux envers l'usager et les postiers. Une tuerie de l'emploi par la concurrence, une abomination érigée par des bien pensants plein aux as n'ayant jamais bosser à La Poste !

Le service public est toujours inscrit dans notre devoir de facteur, notre mission première : le garantir 6 jours sur 7 sur l'ensemble du territoire, faîtes moi rire !

Le courrier est mort aujourd'hui, il ne faut pas avoir fait l'ENA pour le comprendre, la privatisation et les différentes réorganisations ont fini par dégoûter la population d'envoyer du courrier. L'Etat lui même prône la médiocrité avec la réforme de l'orthographe, ainsi cela finira d'achever ce geste d'écrire et de lire.

C'est un immense canular conspiré à nos dépends afin d'assujettir encore plus la population à la technologie, le langage sms, l'inculture et l'incapacité à faire valoir ses droits.

Promenez-vous en ville et constatez le nombre de personnes qui vont vous dire bonjour ou vous sourire. Parlons des valeurs, le respect de l'autre, la solidarité, l'altruisme, autant de valeurs que nous ne retrouvons plus du fait de la dépendance aux nouvelles technologies.

Pourtant dans les rues, le facteur continue à sourire, à dire bonjour, parfois sans réponse, il lui arrive d'échanger quelques mots avec ses clients mais maintenant ça devient compliqué car il n'a plus le temps, La Poste essaye depuis longtemps de rendre le métier impersonnel et y est parvenu malgré nos efforts.

Cette image là du facteur, conviviale et bienvenue, proche de ses "clients", c'est l'image qu'il faut conserver et pour cela il faut se battre !

RENDEZ-VOUS LE 9 AVRIL PLACE JEAN JAURES à SAINT-GAUDENS à 11H !

Repost 0
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 18:05

Quand le peuple sera intelligent, alors seulement le peuple sera souverain.

Victor Hugo

*Postiers, et si on bougeait les 5 et 9 avril ?*

Pour continuer la lutte, il faut entreprendre, s'organiser et définir des actions !

C'est pourquoi dès lundi, la section locale CGT FAPT vous invite à réfléchir à des plans de bataille dans vos services. L'heure est à l'unification, laissons tomber les bis-bis imbéciles et mettons nous à la réflexion avant de passer à l'action.

Nous sommes tous dans le même bateau, il est en train de couler et nous entraîne vers le fond !

Alors remettons-nous en question, ouvrons les yeux sur ce qu'il se passe autour de nous et agissons ! Car nous sommes responsables de notre avenir, soyons acteurs et construisons ensemble !

L'individualisme est le meilleur moyen de ne pas écrire l'histoire. Il est une façon de cacher ses peurs. Le vrai courage, vous l'avez vu dans les rues le 31 mars !

Il appartient à chacun de s'informer sur les enjeux stratégiques du grand patronat et de l'actualité, pour cela la section locale CGT FAPT vous invite à vous abonner au blog et à suivre la page facebook (cgtfapt-comminges.fr et facebook.com/CGTFAPTComminges).

C'est ce qu'on appelle se montrer citoyen et responsable. Ne nous cachons plus derrière nos râleries, notre ignorance et notre indifférence, cancers de toute forme de solidarité.

Rejoignez la lutte ! Organisons-nous !

Alors nous attendons vos propositions et vos remarques pour ouvrir le débat ! Dépêchons nous, le 5 c'est mardi :) A vos claviers !

Repost 0
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 18:06
*En Comminges, les postiers doivent rester mobilisés !*

Le 31, c'était bien, mais après ?

La question se pose pour les postiers commingeois. La réponse réside dans le renforcement du rapport de force. Dans les différents bureaux, les militants, qu'ils soient CGT, FO ou Solidaires doivent continuer à sensibiliser les collègues et les précaires sur la nocivité de la loi El Khomri, mais pas que !

En effet, nous devons établir un réseau de communication compétent et réactif inter-bureaux !

Le 31 mars l'inter-syndicale était à la hauteur, la section CGT FAPT Comminges remercie les camarades de FO et Solidaires pour leur mobilisation exceptionnelle ! Il faut absolument continuer dans la lancée, nos aspirations sont les mêmes, les restructurations nous malmènent tous autant, il est donc impératif de renforcer les liens entre agents.

L'erreur serait de ne pas s'intéresser à ce qu'il se passe chez les autres puisque malheureusement cela s'impactera forcément ailleurs ! Il est donc important que les postiers comprennent que c'est en s'unissant que nous pourrons aboutir sur nos revendications.

La section CGT FAPT de Saint-Gaudens avait déjà porté l'idée mais le plus dur reste de convaincre et surtout d'amener à la réflexion. Une fois le boulot terminé, il est normal que l'on profite de son temps personnel. Il faudrait toutefois arriver à disposer d'un peu de temps pour s'organiser, comprenez qu'à force que ce soient toujours les mêmes qui s'y collent, la fatigue se fait ressentir aussi et au bout du bout nous serons perdants !

Aux syndiqués CGT FAPT Commingeois : Une idée comme une autre de la section locale, pourquoi ne pas organiser un repas des syndiqués une fois par mois ? Cela nous permettrait de mieux nous connaître, de partager notre vécu au sein de nos différents services et de nous organiser au mieux. Cela se faisait déjà il y à quelques années.

Comprenez aussi que vous devez vous responsabiliser à votre échelle pour le bon fonctionnement de la section, cela soulagerait les plus actifs de quelques corvées : distribution des tracts dans les services, bilan mensuel à transmettre pour alimenter le site et pour informer au mieux de ce qu'il se passe chez vous, désigner un "serreur" de file pour les manifs, désigner un responsable de l'installation des piquets de grève, désigner un responsable pour la tambouille, la musique, les chorées et slogans pour les manifs, les photos etc... il y a du boulot, et nous sommes assez nombreux pour nous organiser ainsi ! Bien sûr nous n'obligeons personne à le faire, le militantisme c'est avant tout du bénévolat mais c'est aussi la solidarité !

L'organisation est primordiale, pensez-y ! Et le bureau de Bagnères de Luchon répond déjà positivement à ce fonctionnement. Nous encourageons les autres bureaux à faire de même.

Alors que fait-on pour la suite ?

Simplement deux mots : RESTONS MOBILISES ! Les dates du 5 et du 9 avril doivent être inscrites dans les carnets des postiers.

Beaucoup d'infos circulent dans le site cgtfapt-comminges.fr, faîtes en la promotion, parlez en entre vous et ne lésinez pas sur l'abonnement afin d'avoir l'info dès sa parution. La section CGT FAPT de Saint-Gaudens fait un boulot énorme du point de vue communication mais ne peut pas être partout à la fois. Le mieux est d'aller chercher l'info à sa source et pour cela il suffit de s'abonner, c'est gratuit et anonyme ! La page facebook (https://www.facebook.com/CGTFAPTComminges) existe aussi, certains d'entre vous y ont déjà accès. Ainsi que vous soyez sans étiquette, syndiqués dans d'autres O.S., vous pouvez profiter de l'info en continue.

Remerciements :

Depuis peu, de l'aide est apportée par un "militant" sans étiquette en ce qui concerne le regroupement d'infos nationales et postales.

L'appui des militants CGT de l'Union Locale, déjà depuis longtemps est une vraie panacée pour tout ce qui est outillage et soutien.

En notre métier de facteurs, nous rencontrons beaucoup de personnes et qu'ils soient des particuliers, des artisans, des commerçants, employés ou autres travailleurs du public ou du privé, beaucoup d'entre eux comprennent notre lutte et la soutiennent.

Le mot de la section :

C'est par le tous ensemble que nous gagnerons une société juste, équitable, viable et solidaire. Il faut que chacun se batte pour l'autre, revenir aux vraies valeurs humaines pour construire tous ensemble dans le bon sens. Pour la section CGT FAPT de Saint-Gaudens, l'économie locale est vitale afin de préserver un centre ville commerçant, une périphérie industrielle florissante, et bien sûr les services publics.

Comprenez que pour consommer ou vivre décemment, nous avons besoin les uns des autres, cela impose réflexion, organisation et solidarité. L'emploi est la réponse à nos maux !

Le militantisme doit proliférer, c'est notre seule façon d'obtenir des conquis. Laissons de côté préjugés, ignorance et intolérance. Faisons place à la réflexion, l'information à la source et le respect de chacun !

Après tout, tout le monde en a marre de voir les mêmes se goinfrer et les mêmes crever la dalle ! Ciblons les vrais responsables. Alors, si on s'y mettait ?

Ca c'est cadeau !

Repost 0
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 19:36
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole
Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole

Préparation du piquet de grève, rassemblement et prise de parole

Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !
Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !

Manif, environ 800 dans les rues, soyons encore plus nombreux par la suite !

Ce 31 mars 2016, les postiers Commingeois ont répondu à l'appel du mouvement national. C'est une très forte mobilisation suivie par les différents services postaux (guichet / distri).

Aux guichets, l'ensemble des agents étaient en grève (+ de 90% hors cadres pour ne pas tricher), seuls 2 agents ont été réquisitionné afin d'assurer la continuité du service, c'est une action forte et solidaire en réaction à la nocivité que représente la loi El Khomri. En effet, aux guichets comme à la distribution, cette loi impacterait encore plus sur les conditions de travail des agents déjà bien trop dégradées par les différentes réorganisations.

A la distribution, c'est une mobilisation d'ampleur ! Les bureaux de St-Gaudens, Bagnères de Luchon, Montréjeau, St-Martory, Boulogne et Aspet étaient représentés au piquet de grève. Pour St-Gaudens ce sont + de 80 % du personnel hors cadres : seuls 4 agents cdi ont travaillé, le reste du personnel présent, ce sont des précaires (CDD) ne pouvant répondre à l'appel de peur d'une rupture de contrat mais soutenant notre action, conscients des enjeux dans l'avenir. Une nouvelle démonstration de force de la part des postiers Saint-Gaudinois qui ne lâcheront pas avant d'obtenir gain de cause !

Les postiers de Luchon aussi ont démontré leur détermination face à la sourde oreille de la Direction. Trop c'est trop ! Les agents ont bien compris que nous gagnerions pas sans grossir le rapport de force. Ils ont de quoi être fiers, la bataille menée aujourd'hui est déjà une victoire puisqu'elle a permis l'unification des différents bureaux, il était temps !

Les autres agents grévistes des bureaux de Montréjeau, St-Martory, Boulogne et Aspet n'avaient pas déposé de préavis local mais ont voulu exprimer leur indignation à l'appel du mouvement national impulsé par les O.S. CGT, FO, Solidaires et FSU. Le but était aussi de montrer à notre Direction qu'il n'est plus question de la laisser faire n'importe quoi et que, pour faire le lien entre tous, nous avons le potentiel de mener des actions unitaires puissantes en inter-syndicale.

Notre Comminges mérite un service public postal à la hauteur, les postiers qu'ils soient guichetiers comme facteurs le savent et l'exigent ! Déjà d'autres actions sont à prévoir comme le 5 avril, nous ne lâcherons pas, nous irons jusqu'au bout côte à côte et nous imposerons à notre Direction nos revendications communes !

Ensemble, ne laissons aucun répit à la machine à dégraisser ! Exigeons emplois, cédéisation des précaires à l'ancienneté pour répondre au bon fonctionnement du service, stop aux restructurations, stop aux cadences infernales imposées, stop aux moqueries et à l'indifférence de nos dirigeants !

A la manif, ce jour, nous étions environ 800 ! Continuons d'informer et de sensibiliser autour de nous, famille, amis, collègues de travail, afin de grossir les rangs des insoumis !

Prise de parole de la section CGT FAPT de Saint-Gaudens, 31 mars 2016, 11h

 

Aujourd’hui nous sommes à un tournant de l’histoire française. Le gouvernement MEDEF voudrait plier les salariés encore un peu plus. Avec la loi El Khomri, le gouvernement signe un acte d’assassinat du monde du travail. Depuis déjà plusieurs semaines, la colère monte ! C’est par nos jeunes que le mouvement s’est mis en marche, qu’il continue de se développer et c’est à l’ensemble du monde du travail, public comme privé, de protéger les conquis sociaux obtenus par le militantisme, les grèves, la lutte de nos aînés.

Ces attaques à nos droits et libertés, par la destruction du Code du Travail ne doivent pas restées impunies. C’est à la rue d’inverser la tendance, les enjeux sont trop importants pour ne pas réagir.

Nos dirigeants voudraient nous faire croire que nous évoluons dans une démocratie progressiste mais ce qui se cache réellement derrière c’est tout simplement les lubies des plus riches qui en veulent plus et par n’importe quel moyen. La démocratie c’est le pouvoir par le peuple et pour le peuple, non pour une élite ne servant que ses propres intérêts.

Vous le voyez bien actuellement, nous n’avons pas les moyens de vivre décemment mais certains profitent de leur position et vivent bien sur le dos des contribuables, je pense notamment à la plupart de nos politiques éternels donneurs de leçons.

Le Code du Travail est un outil indispensable pour le salarié. C’est une histoire, c’est notre histoire, nous devons le défendre et l’améliorer. Regardez autour de vous, vous apercevrez des hommes et des femmes de plus en plus précaires, effectuant un travail pour lequel ils n’ont pas toutes les clés. Envoyés souvent à l’aventure, du fait que les tournées deviennent un parcours du combattant  quotidien avec son lot de nouvelles missions non prise en compte, ces salariés précaires n’ont vraiment aucune perspective d’avenir. On ne leur offre que des contrats bouche trou, une fois bien utilisés à outrance, après moultes heures sup non payées, on n’en entend plus parler.

Ces agents intégrés à une équipe, remplissant tant bien que mal leur mission, devraient être cdisés puisque sur St Go, par exemple, un certain nombre de postes sont vacants et du point de vue du Code du Travail, la loi n’est pas respectée. Quel avenir pour ces jeunes ? C’est à nous d’agir pour répondre à leurs besoins c’est-à-dire un emploi stable. Cela répondrait d’ailleurs aussi aux nôtres et améliorerait ainsi le fonctionnement des équipes.

Il faut tout de même préciser que la lutte à mener sera certes âpre mais bénéfique pour tous. En ces temps de répression syndicale appuyée par les merdias et le gouverneMEDEF, chacun doit réfléchir à sa vision du travail. Resterons-nous assujettis, soumis, stressés ou souhaitons-nous au contraire évoluer dans les meilleures conditions possibles ? Il nous appartient de débattre largement et de nous investir à notre échelle car notre modèle social est en péril et celui qui ne lutte pas a déjà tout perdu !

La lutte des classes est plus que jamais d’actualité. Ce que les travailleurs ont tendance à oublier, c’est qu’ils sont créateurs de richesses, détiennent un pouvoir, et ce pouvoir c’est le nombre, ce qu’on appelle le rapport de force.

Les travailleurs l’ont prouvé par le passé, quand la solidarité est de mise, les conquêtes sont importantes. Ces mêmes conquêtes sont aujourd’hui menacées, il est temps de nous mobiliser! Le patronat à l’inverse, à quoi sert-il vraiment à part à imposer de nouvelles contraintes et serrer un peu plus la vis aux travailleurs ? L’humain n’est pas au centre des préoccupations, c’est navrant ! Les choses avanceraient dans le bon sens si seulement les aspirations de l’ensemble des salariés étaient prises en compte. L’entreprise fonctionnerait à plein régime dans ces conditions mais cela impose de construire réellement ensemble un meilleur partage des richesses, ce qui est hors de question pour nos dirigeants dépourvus d’éthique morale. Les plus riches veulent s’assurer leur confort en justifiant les bienfaits de la mondialisation, du libre-échange mais cela ne répond qu’à leurs besoins. Pas à notre qualité de vie au travail.

Vous pouvez aussi constater en vous informant au mieux, et pour cela je vous rappelle l’adresse du site cgtfapt-comminges.fr, que l’état ne fait plus dans la dentelle vis-à-vis de l’opposition militante. Ainsi vous pouvez voir des jeunes en sang évacués à grands coups de tonfa comme de vulgaires terroristes, menottés et malmenés alors qu’ils s’organisaient pacifiquement pour défendre leur avenir. Il est inadmissible de rester passifs face à ce genre de violence sur notre jeunesse alors que nous nous sommes levés comme un seul homme lors des attentats de janvier 2015. Ces répressions sont similaires à la diabolisation de l’action syndicale menée depuis des décennies par les différents gouvernements et appuyées par les merdias. Répression et criminalisation qui atteignent leur paroxysme avec la condamnation des Goodyears et l’affaire d’Air France par exemple. Elles ont pour but de couper à la racine toute sorte de réflexion et d’opposition à un régime avéré destructeur. Les militants surtout s’ils sont de la CGT subissent de graves atteintes et discriminations, jusqu’à être traités comme des voyous, jetés en prison pour n’avoir voulu que défendre les droits des salariés. Localement, on ne lésine pas sur les moqueries ou a décrédibiliser les militants devant leurs collègues, c’est un fait pour le vivre encore aujourd’hui. La CGT dérange, elle est une menace, il faut la mettre hors-jeu ! La violence patronale est de même quotidienne au sein des entreprises (localement, citons Leclerc, Casino, Péchiney pour souvenir, les ets Bernadet, la tuilerie de Blajan et bien entendu, La Poste).  Le chômage quant à lui tue pendant que les paradis fiscaux se goinfrent et la loi El khomri confirmerait encore plus cette affirmation.

Nous n’avons pas le temps de détailler la nocivité de cette réforme, nous vous invitons à vous en informer sur le site ou visionner les affiches disponibles sur place. La cerise sur le gâteau, c’est que si la loi passe, les salariés pourraient travailler 12 h par jour jusqu’à 60 h par semaine avec  des temps de repos fractionnés les coupant de la vie familiale, comble de l’ironie : il y a déjà un taux de chômage élevé et il faudrait bosser 2 fois plus. Pourquoi ne pas alors réduire ce taux avec l’appui des propositions de la CGT, un travail à 32 h comme aux Pays-Bas c’est-à-dire un travail pour tous ! D’autres petits détails qui ont leur importance : cette loi permettrait de baisser les salaires, changer le temps de travail,  de se voir modifier les dates de ses congés annuels au dernier moment. Elle faciliterait aussi les licenciements et par conséquent, les Prud’hommes deviendront obsolètes. Certes dans Macron tout est bon pour le patronat mais dans El Khomri c’est tout bénef aussi !

La section locale a fait appel à l’ensemble des salariés du site de St Go à se mettre en grève le 31 mars afin de montrer notre mécontentement, notre opposition à nous précariser encore davantage, d’un seul bloc, solidaires et courageux pour lutter ensemble pour nos droits et libertés. A Luchon, les postiers ont fait de même en déposant un préavis local. D’autres agents des bureaux de la plaque Comminges d’Aspet, Boulogne, Montréjeau ou encore Saint-Martory se sont déplacés pour exiger le retrait de la loi El Khomri. C’est un rassemblement unitaire et inter-syndical fort ! Nous pouvons être fiers, et il convient de souligner que l’élan de camaraderie réchauffe le cœur.

Mobilisons- nous encore ! Soyons citoyens et responsables, entrons dans la danse et faisons Vallser les irresponsables ensemble ! C’est maintenant qu’il faut saisir notre chance, maintenant qu’il faut conquérir ! Ne choisissons pas la résignation, ne nous cachons pas derrière nos peurs, avoir des garanties exige des sacrifices, mais pensons à ce que cela nous apportera ainsi qu’aux futures générations. Parce que celui qui lutte a déjà tout gagné ! Et la solidarité est notre force.

Les agents de Luchon et de Saint-Gaudens ont donc déposé des préavis locaux regroupant leurs revendications propres. A Luchon comme à Saint-Gaudens, les dernières réorganisations ont fini de casser le bon fonctionnement du service, les tensions se multiplient sans que rien n’avance. Pourtant après moults interpellations de la direction, les agents n’ont toujours pas de réelles réponses à leurs attentes. Les chiffres ont parlé, c’est comme ça et pas autrement. Les postiers vivent du bricolage au jour le jour du planning, surtout les plus précaires ne pouvant rien dire de peur de ne pas être repris ou embaucher. Comment peut-on laisser des gens, prouvant leur efficacité, se questionner ainsi sur leur lendemain ? La Poste s’en sert pourtant bien pour faire du cache misère. La précarité pour La Poste c’est la facilité : le coup de la carotte on le connaît depuis longtemps mais il est aujourd’hui inadmissible de jouer avec la vie de ces travailleurs. Cet entêtement de nos responsables à rebuter tout réel dialogue constructif est vécu comme un manque de respect de l’humain, la prise en compte des requêtes de chacun ne mène à rien. Nous posons donc la question de la responsabilité de la direction. Manquerait-elle de cran face à sa hiérarchie afin de répondre favorablement à nos revendications car les besoins sont indéniables, ou choisit-elle simplement d’ignorer la chose ? Le choix nous l’avons tous et certains hauts cadres l'ont prouvé en choisissant de lutter aux côtés de leurs salariés.

Parlons du service public, de qualité de service à nos « clients », puisqu’il faut parler ainsi, celle-ci est  bâclée aux profits des intérêts du groupe, nous pouvons le certifier. Les bénéfices sont pourtant nettement en hausse.  Les effectifs eux, sont en baisse, c’est devenu une habitude pour les grandes ets (psa, renault, sanofi, les banques etc...) La Poste doit garantir un réel service public postal mais ses dernières positions prouvent encore une fois que ce qui compte vraiment c’est l’image ou être dans les clous (entre gros guillemets) pour cacher les apparences : dernièrement par exemple, on nous a demandé de mentir pour redorer les statistiques, la poste se décharge ainsi de tout impair. Les postiers sont choqués par ce fonctionnement et posent la question du service public postal. Le trafic courrier en J+1 est laissé pour compte au profit de la lettre verte que l’on nous présente comme plus écologique. Tout cela cache que la poste est dans l’incapacité de garantir ses engagements car vous l’aurez constaté, il n’est pas rare que la distribution ne se fasse pas dans les temps impartis. Le courrier n’a plus d’importance, ce qu’il faut c’est vendre, faire du chiffre, on ne compte plus les soucis de distribution, les erreurs, les tournées à découvert, le manque de formation, l’absentéisme et l’accidentologie montent en flèche... Tout cela n’est pas anodin. C’est purement une raison de manque d’effectif, les postiers sont usés, il faut embaucher en cdi. Certes La Poste affirme que ça se fera mais il faut d’abord que les futurs agents passent par un contrat pro et soient pris au bout du cursus. Là encore, pour les jeunes voulant travailler dans la région, la poste ne s’engage pas à les prendre sur place. Il faut le gagner et nous l’avons fait pour une collègue lors de la mobilisation de juin 2015. Aujourd’hui, dans l’urgence, nous exigeons l’embauche sèche de nos cdd à l’ancienneté. Le conflit de Balma a prouvé que c’était possible, nous disons alors chiche !

Pour terminer, si nous sommes là aujourd’hui, c’est pour nous battre sur des questions locales mais aussi contre la loi El Khomri qui assassinerait un peu plus les postiers,  le service public postal et rendrait le métier invivable. Quid de l’emploi en Comminges si cette loi passe ? Quid du service public postal en milieu rural ? Quid de l’impact sur l’économie locale ? Nous nous devons de nous battre ensemble pour l’avenir de notre région, artisans, commerçants unis pour le bien commun. Nous sommes après tout des consommateurs, l’augmentation de notre pouvoir d’achat répondrait aux besoins de tous. La grande distribution finira d’achever le centre-ville, c’est un fait, si nous ne faisons rien ! Mais cela ne se fera pas non plus sans l’appui de tous ces acteurs.

Ne laissons pas les plus riches profiter de nos résignations, ne revenons pas à l’époque de nos aïeux dépourvus de droits et libertés et qui ont justement dû se battre pour avancer !

Pour ces raisons nous sommes ici, agents de St-Go, Luchon, Montréjeau, St-Martory, Aspet, Boulogne, syndicats CGT, FO et Solidaires et nous nous battrons côte à côte pour faire revivre l’économie locale  et faire valoir nos droits, pour construire un avenir plein de lendemain pour nos enfants!

Repost 0
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 21:02

Les postiers de Bagnères de Luchon seront présents au rassemblement du 31 mars.

Le but c'est la victoire ! La Poste doit répondre aux attentes et besoins des agents et des usagers.

A suivre !

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Rohann - dans Mobilisations - Lutte en Comminges Luchon
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 20:20
*Demain, jour-J, on foule le pavé ensemble !*

La journée du 31 s'annonce particulièrement forte, nous ne devons pas louper un tel évènement !

C'est un cri de colère qui vient du coeur, une mobilisation d'un seul bloc, l'écriture même de l'histoire française. Cette date importante ne doit pas rester sans lendemain, c'est inconcevable ! Nous devons renforcer les rangs, créer un rapport de force à la hauteur afin de gagner.

Ne laissons pas les plus riches nous dicter nos vies, nous supprimer nos droits et libertés, priver notre jeunesse de leurs lendemain. Un travail pour tous, ça n'est pas ce que nous propose la loi El Khomri. Ce qu'on nous promet c'est plus de flexibilité, de mobilité aux salariés pour plus de souplesse, de productivité au patronat. Plus de facilité de nous pourrir d'avantage la vie tout en se remplissant bien les poches, c'est abject, ça a existé autrefois et c'est un énorme recul social.

A nous de nous battre ensemble et d'imposer nos exigences, nous le peuple !

Rendez-vous déjà demain matin devant le bureau de St-Go avant de fouler le pavé à 15h aux côtés de l'inter-pro et surtout des lycéens qui ont impulsé le mouvement d'insoumission !

Le mot de la section : ne vous en prenez pas au copain qui lutte pour ses droits, demandez-vous plutôt pourquoi il le fait et surtout pourquoi pas vous ? L'ennemi des travailleurs ça n'est pas le petit patron qui essaye de s'en sortir malgré les charges, ça n'est pas non plus le militant jamais content qui se bat pour tout et n'importe quoi (préjugés ndlr), souvent nous n'avons pas suffisamment d'information pour comprendre ce qui nous entoure, à nous de nous documenter au mieux cela éviterait tout débordement ou conflit inutile. Le vrai ennemi, celui qui nous pourri la vie au quotidien, c'est le fric ! Ce sont les magnas de la finance qui jouent avec au détriment de l'humain ! Alors avant de vous en prendre à des militants, qui sont aussi, je vous le rappelle des hommes et des femmes avant tout, pensez-y à deux fois. Merci d'avance !

Le plus de la section : vous trouverez une sélection de liens utiles ci-joints vous permettant de mieux comprendre le pourquoi du comment :) bonne lecture !

Repost 0