Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 17:48
France 3, 9ème jour de grève des facteurs de Saint-Gaudens

Les facteurs du bureau de distribution de Saint-Gaudens poursuivent leur grève entamée le 2 juin pour dénoncer une nouvelle organisation du travail. Les négociations avec la direction ont achoppé ce mercredi matin

Les facteurs titulaires du bureau de distribution du courrier de Saint-Gaudens sont en grève depuis 9 jours. Ce mouvement, lancé pour protester contre une nouvelle organisation du travail, était encore suivi ce mercredi par 75 % des facteurs titulaires, selon le syndicat CGT.


Les grèvistes dénoncent une suppression de "4 à 7 positions de travail" qui impliquerait une distribution plus tardive du courrier dans les villages desservis. Ils réclament le "maintient de 2 des positions de travail supprimées". Les négociations avec la direction de la poste ont achoppé sur ce point mercredi matin.

Cette dernière explique que "dans un contexte de baisse de 20% des volumes de courrier à traiter sur Saint-Gaudens entre 2013 et 2015", la nouvelle organisation du travail "garantit que les facteurs travaillent 35h pour 35h de rémunération". Selon elle, cette organisation garantit également "que tous les facteurs permanents de Saint-Gaudens gardent leur emploi sur place".

Une nouvelle réunion de négociations devait se tenir mercredi en début-d'après-midi.

source sur ce lien

Repost 0
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 16:38
*9ème jour de grève des postiers de Saint-Gaudens, le personnel résiste !**9ème jour de grève des postiers de Saint-Gaudens, le personnel résiste !*
Le ras le bol continue !
Le ras le bol continue !

Au lendemain de notre rencontre avec la Direction Départementale Midi Pyrénées Sud, les négociations ont repris bon train ce matin.

Les agents de Saint-Gaudens attendent des réponses concrètes en terme d'emploi ! La direction locale doit leur apporter satisfaction.

Notre section a donc repris la discussion sur le noeud du problème. La porte reste fermée et la direction impose un choix aux grévistes : un quartier lettre (QL = tournée distribution courrier) ou un Facteur Qualité. Malgré notre argumentation, La Poste nous ressort indéfiniment sa leçon bien apprise.

Même discours qu'hier ! La Poste serait-elle en manque d'arguments ? Le personnel, lui, de par son expertise, lui prouve par A+B, calculs à l'appui que le maintien d'au moins 1 QL est possible et que cela permettrait par conséquent de détendre l'organisation du travail.

Pour ce qui est du maintien de la position de Facteur Qualité, les textes de Facteur d'Avenir prévoient à minima 1 FQ, 1 FE, 1 rouleur par équipe. La position de travail n'a pas à être négociée étant donné qu'elle fait déjà partie du plan organisationnel du bureau.

Nous exigeons que cette position de travail soit occupée par une personne physique et non par des "chiffres théoriques".

La durée du conflit perdure et l'insatisfaction des usagers monte en flèche. Il est important que tous comprennent qu'une qualité de service ne peut être rendue que si La Poste répond en matière d'emploi : surcharger les facteurs revient à saborder cette même qualité de service...

Nous attendons donc tous, autant les facteurs que les usagers, que La Poste daigne répondre favorablement aux attentes communes.

Avec toujours plus de signatures sur la pétition, les usagers prouvent que notre mouvement n'est pas anodin. Ils sont tout aussi soucieux du maintien d'un service public postal de qualité et de proximité dans le Comminges.

Demain, nouveau jour de marché, 10ème jour de grève, nous attendons encore plus de soutien pour peser sur nos revendications, sur le maintien de l'emploi et pour une réelle "satisfaction client". Une nouvelle journée de mobilisation nous attend, nous vous donnons rendez-vous sur le marché et nous participerons à la Vélorution (lien ici).

D'ores et déjà les postiers invitent usagers, postiers, élus, salariés du Comminges à rejoindre le rassemblement ce vendredi à partir de 16h devant le centre de distribution.

A demain

Pour la section locale CGT FAPT

Gilles FOURMENT

Repost 0
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 18:37

Le conflit perdurant sur Saint-Gaudens, lors du 8ème jour de grève, notre section locale avait décidé de rencontrer Monsieur le Sous-Préfet afin de lui demander d'interpeler la direction en tant que représentant de l'Etat. Nous avons porté à sa connaissance notre souci de ne pas voir le conflit se pourrir, notre souhait de pouvoir reprendre au plus vite notre travail mais que pour ça, La Poste doit répondre par le maintien de l'emploi.

Il est essentiel pour l'économie locale que La Poste donne des moyens aux facteurs afin d'assurer un service de qualité et de proximité. Cela passe par un service public fonctionnel répondant aux attentes des usagers, des entreprises et commerces et donc nécessite le maintien de l'emploi en Comminges..

En ce jour de 9ème jour de grève, les postiers ont décidé tôt ce matin qu'une délégation de syndiqués et de sympathisants rejoignent les postiers de la PDC de Plaisance du Touch afin d'interpeler la Direction Départementale dans l'optique de porter plus haut les revendications du personnel et exiger que celles-ci soient réellement entendues.

Un groupe de grévistes est resté sur place et ont recueilli des signatures de plus.

Avant de partir sur Toulouse, nous avons constaté que La Poste avait confié des missions de grévistes aux CDD (ou intérimaires) embauchés pendant le conflit. Le subterfuge est bien réfléchi : La Poste fait du remplacement en cascade. C'est-à-dire que sous couvert de l'embauche de précaires sur des positions d'agents en maladie ou en congés, elle leur donne des "petites tâches" en privilégiant la distribution de courrier ou d'objets essentiellement pour les entreprises et commerces au détriment des particuliers qui représentent un intérêt lucratif moindre..

La direction a fait appel à un huissier de justice afin de vérifier que nous n'empêchions pas ce personnel dans sa mission de travail. De notre côté nous avons été interpeler l'Inspection du Travail afin qu'elle intervienne dans le conflit en cours : le Code du Travail interdit et condamne l'embauche d'intérimaire sur des positions de travail grévistes. Nous lui avons signalé que nous souhaitions reprendre le travail dans les meilleures conditions possibles et que cela passe par donner les moyens nécessaires aux facteurs en matière d'emploi.

Vers 11h , nous sommes partis sur Toulouse. Une délégation de 10 agents ont rejoint les collègues de Plaisance. Lors de l'audience à la Direction Départementale, nous avons pu apporter des précisions sur les négociations en cours et par cela faire remonter nos revendications, le noeud du problème étant le maintien de 2 positions de travail.

La Direction Départementale nous a fait comprendre que ce qui nous était proposé localement était déjà très bien... Pourtant nous avons porté à sa connaissance certaines difficultés rencontrées depuis les précédentes réorganisations (une dizaine de tournées ont été supprimées) et que venir sur place n'était pas anodin. C'est dire que le conflit a pris une autre envergure et que le personnel attend des réponses concrètes. Les élus départementaux CGT FAPT, encore mis à mal, ont défendu les intérêts des postiers et incité La Poste à prendre en compte l'expertise de ses employés.

Notre section a certifié que les décisions du personnel ne sont pas prises à la légère et que cela passe par un vote à chaque fois (syndiqués et non syndiqués).

Au final, la Direction Départementale de La Poste s'est engagée à discuter sur certains points avec les Directions Locales. Le mot de la fin étant que les négociations reprendront dès demain matin et que nous devrions rester ouverts aux propositions de notre direction.

Pour les grévistes au complet, La Poste parle de satisfaction client alors elle doit répondre aux attentes communes. Les usagers, par leurs signatures, soutiennent fortement notre mouvement.

Demain nous verrons ce que l'on nous propose mais il s'agit de ne pas se moquer de nous !

Nous donnons encore une fois rendez-vous à tous à partir de demain matin afin d'échanger avec les grévistes. Cette mobilisation doit se terminer sur du positif pour tous !

Venez signer la pétition, faites la circuler dans vos services !

Pour la section locale CGT FAPT

GILLES FOURMENT

Repost 0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 18:54
Poste : le conflit se durcit

Publié le 08/06/2015 à 08:02

Société

Après quatre jours de grève, la mobilisation au sein de la Poste se renforce. «Nous comptons 74 % de grévistes à Saint-Gaudens» constate Gilles Fourment, responsable de la section locale CGT-FAPT. Mais au-delà de Saint-Gaudens, dans de nombreux bureaux de poste du Comminges commencent à naître des appels au soutien des grévistes de Saint-Gaudens, mais aussi des revendications propres visant à conserver un service public de qualité. Venus de Luchon, d'Aspet, de Montréjeau et de Saint-Béat, des postiers ont participé au rassemblement qui s'est déroulé samedi matin à la Poste de Saint-Gaudens. «La poste de Saint-Béat est fermée aujourd'hui samedi, avec 100 % de grévistes» souligne Gilles Fourment. Tout au long de la matinée, des usagers ont également signé la pétition lancée par la CGT-FAPT du Comminges pour défendre les emplois et au-delà le maintien de ce service public. Le maire, Jean-Yves Duclos, est venu à la rencontre des grévistes. Pour le syndicat Solidaires SUDPTT Comminges, «accepter la diminution des emplois à la poste c'est contribuer à l'augmentation du chômage et de la crise sociale que connaît le Comminges». Le mouvement est donc reconduit pour une durée illimitée, «dans l'attente d'une proposition décente de la direction».

La Dépêche du Midi

Repost 0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 18:24
compte rendu des négos après avoir eu (enfin) un protocole...

compte rendu des négos après avoir eu (enfin) un protocole...

7ème jour de grève, le compte n'y est pas
7ème jour de grève, le compte n'y est pas

Pour ce 7ème jour de grève, La Poste comptait sans doute que le mouvement s'essouffle et, ainsi que le conflit prenne fin sur pas grand chose.
Ce sont quand même quelques petites avancées obtenues (il faut le reconnaître), mais le noeud du problème reste sans réponse !
L'emploi ou plus exactement le maintien d'un poste de Facteur Qualité et d'un quartier lettre qui permettrait de détendre l'organisation de travail.
C'est principalement sur ce point que La Poste ne veut pas dialoguer et reste cloisonnée à un "non" ferme.
Pourtant les agents de Saint-Gaudens ne demandent pas la lune !
Un régime de travail a bel et bien été signé par une organisation syndicale mais les agents ont voulu faire remonter que cela ne pourrait marcher qu'avec le maintien d'au moins deux positions. Rappelons que ce sont 6 positions de travail supprimées à partir du mois de juillet...
Néanmoins, la direction est revenu sur quelques points, ça n'est pas encore décent mais ce sont quand même des avancées pour le personnel qui est toujours à plus de 70 % en grève :
- pas de semaines bleues à partir du 17 juillet au 31 août afin de faciliter la mise en place de la réorganisation, puis la direction nous a assuré que d'octobre à décembre il n'y en aura pas non plus... Le personnel souhaite la neutralisation complète de ces semaines bleues.
- pas de pause méridienne pour les positions distribution et colis. Un bon recul mais les autres agents concernés ne la souhaitent pas non plus, alors...
- la position Facteur d'Equipe en MRP, mais si pas d'absence inopinée, renfort sur 1 voire plusieurs tournées
- la transformation de la position à temps partiel à 35 h. Sur la demande de l'agent concerné, après vérification de ses aptitudes, poste sur l'établissement. C'est une bonne avancée en terme de déprécarisation encore faut il voir comment La Poste compte l'intégrer aux moyens de remplacement.
- le contrat pro, toujours pareil...
- création selon le découpage de 2 ou plusieurs tournées ville répondant à la satisfaction client (magasins, entreprises etc...). La CGT demande que + de 50 % des tournées initiales soient conservés pour ne pas démonter un agent de son quartier lettre.
La direction s'est engagée sur un relevé de décision. Si nous confirmions notre retour au travail ce jour et que la CGT signait un protocole de fin de conflit, la direction s'engageait à ne décompter que 5 jours de grève sur le mois de juin et donnait 1 RC à chaque agent pour passer le trafic restant avant ce samedi 13 juin. Cependant, petit problème, pour obtenir le protocole, il fallait d'abord signer...
Après discussion avec sa hiérarchie à plusieurs reprises (plusieurs interruptions de séance), la direction nous a enfin donné ce protocole afin de pouvoir en débattre avec les agents grévistes, il était temps !
Mais résultat, 16h15, le compte n'y est pas pour les agents. On tourne toujours autour du fond du problème, les postiers ne comptent pas lâcher sur si peu !
Il y a certes quelques avancées notables mais les grévistes ont choisi de reconduire le mouvement à demain.
Côté direction, la réponse est punitive : on repart de zéro ! Tout ce qui était acté n'est plus.
Nous ne souhaitons pas un pourrissement du conflit pour notre part. La Poste continue à faire la sourde oreille mais de notre côté nous sommes tout aussi fermes ! Malgré le fait que La Poste dise que nous sommes des experts dans notre métier, elle continue à nous mettre à l'écart dans ses réorganisations. Notre expertise n'est purement que "consultative".
Nous entendions pourtant les "avancées" proposées, nous ne restons pas fermés au débat, mais notre lutte est basée sur le maintien de l'emploi.
Les agents en grève depuis 7 jours espèrent pouvoir rapidement reprendre leurs activités, nous le rappelons, une grève ne se fait pas par plaisir.
Il en va de la compréhension de chacun pour faire évoluer les choses : nous attendons toujours plus le soutien des usagers, des élus commingeois afin de faire valoir la sauvegarde d'un vrai service public de qualité et de proximité. Pour cela il faut que La Poste réponde en terme d'emploi.
Jusqu'à présent, La Poste nous parle satisfaction client alors que justement, beaucoup d'usagers soutiennent notre mouvement et toujours plus encore (plus de 700 signatures sur la pétition fournie sur place, nous attendons les chiffres de celles que nous avons diffusées) et sont soucieux de garder leurs facteurs.
La solidarité parle, aujourd'hui la section CGT locale des SIVOM nous a transmis un message de soutien.
Quand la CGT FAPT avance le fait que maintenir l'emploi serait la solution pour répondre aux attentes communes, La Poste se ferme.
Nous vous invitons donc à venir toujours plus nombreux signer la pétition devant le bureau de poste, discuter avec les grévistes pour mieux comprendre le mouvement et interpeler la direction afin de lui poser la question de l'emploi sur Saint-Gaudens.

A noter : à partir de demain La Poste met en place un service parallèle dans certaines communes. Des CDD ont été embauchés et des cadres assurent aussi la continuité en plus des agents non grévistes, nous l'espérons dans le respect du droit de grève. Pour tout renseignement adressez vous directement au bureau de poste.

Pour la section locale CGT FAPT
GILLES FOURMENT

*7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !**7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !**7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !*
*7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !*
Repost 0
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 13:10
Intervention du Secrétaire Départemental de la CGT FAPT 31

Intervention du Secrétaire Départemental de la CGT FAPT 31

5ème jour de grève, 8h du mat
5ème jour de grève, 8h du mat

Aujourd'hui, toujours 74 % des postiers étaient devant le bureau de poste. A ce mouvement sont venus se rajouter ceux des postiers d'Aspet, de Montréjeau, de Saint-Béat (à 100 % en grève) et de Luchon qui ont souhaité venir nous apporter leur soutien.
Nombreuses signatures se sont rajoutées sur la pétition. Les usagers comprennent notre mobilisation et nous encourage à ne pas baisser les bras. Beaucoup ont spontanément fait des dons pour la caisse de solidarité ou sont venus directement pour signer la pétition. Nous comptons plus de 1000 signatures.
Les agents des bureaux de la plaque cités plus haut venus nous soutenir ont pu échanger avec nous sur les différents problèmes rencontrés dans nos services. Nous avons tous les mêmes attentes, La Poste ne les prend pas en compte et c'est dans cette optique que les collègues étaient venus protester à nos côtés avec détermination. "Ce que nous souhaitons c'est que La Poste arrête de nous surcharger d'année en année parce que notre mission première s'en trouve bâclée. Comment arriver à assurer la totalité de notre charge de travail alors que les temps impartis sont moindres ? C'est impossible on n'est pas des robots !"
La Poste a totalement laissé de côté son humanité. Ce qu'il faut c'est faire du chiffre !
Le Maire de Saint-Gaudens est venu pour que l'on lui donne plus de précisions en ce qui concerne notre mouvement. Il nous a assuré son soutien et interpellera prochainement la direction comme il l'avait déjà fait pour nos collègues guichetiers en réorganisation il y a 1 an.
Depuis le début du conflit, nous avons aussi le soutien de collègues retraités et de l'inter-pro ce qui nous réchauffe le coeur et prouve bien le besoin de conserver l'emploi à La Poste.
Le but étant de montrer à La Poste que nous attendons tous plus que des négociations sur un régime de travail. Pour tous l'important c'est l'emploi ! En s'engageant à garder l'emploi dans les bureaux du Comminges, La Poste répondrait réellement aux attentes de chacun. Que ce soit sur les conditions de travail pour les postiers ou un vrai service public postal de qualité et de proximité pour les usagers.
A noter aussi que nos collègues guichetiers soutiennent fortement le mouvement. Aujourd'hui encore certains d'entre eux nous ont porté de quoi manger par exemple.

Fort de cet élan de solidarité, le personnel a décidé de reconduire son action dès lundi. Notre section locale CGT FAPT autour de ses syndiqués s'organisera pour de nouvelles actions et nous les proposerons à l'ensemble du personnel.
Le mouvement prend de l'ampleur, les postiers de la plaque réalisent peu à peu que nous pourrons aboutir qu'ensemble sur nos revendications. Les collègues venus nous soutenir réfléchissent déjà à un cahier revendicatif et débattront dès lundi dans leurs services sur la suite des évènements.
Ce samedi 06 juin 2015, les postiers de Saint-Gaudens n'ont pu rencontrer la direction.
Il en faudra plus pour nous déstabiliser car le soutien que l'on nous apporte de part et d'autre renforce toujours plus notre détermination. Nous ne lâcherons pas !

Nous avons une pensée toute particulière à un collègue qui nous manque mais qui apprécie de "découvrir la hauteur de mobilisation de la distribution" et qui ne peut malheureusement pas se déplacer pour le moment. Pour finir de le citer : "Cette lutte est un réconfort ! Mettre le hola sur des conditions de travail qui se dégradent, c'est faire avancer toute la société dans le bon sens".
Nous pensons à lui nous aussi et lui assurons que nous ne reprendrons le travail qu'une fois que La Poste répondra réellement aux attentes de tous !

Pour la section locale CGT FAPT
GILLES FOURMENT

*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
Repost 0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 17:45
4ème jour de grève pour les postiers, on tient le coup !

4ème jour de grève pour les postiers, on tient le coup !

*4ème jour de grève des postiers de St Gaudens, le conflit se durcit !*

En ce 4ème jour de grève, le conflit se durcit ! Nous sommes renforcés par l'arrivée de 2 grévistes de plus (1 facteur colis et 1 agent back office).
Nous comptons donc 74 % de grévistes. Les agents commencent à réaliser que c'est peut être maintenant ou jamais pour faire remonter leur mécontentement.
Nous avons été interpelés par la direction et sommes allés la rencontré pour lui faire part de notre décision collégiale.
Celle-ci nous présente à nouveau les mêmes points que depuis mercredi, autant dire qu'elle reste fermée au dialogue et floue sur les "avancées" qu'elle nous propose. Sauf que le personnel n'est pas dupe et commence à s'interroger quant au sérieux des réponses de la direction...
Nous ne craquerons pas pour autant, au contraire, cela nous renforce toujours un peu plus et la solidarité du groupe est inébranlable.
Qui plus est, l'élan de solidarité spontané des usagers nous incite à aller plus loin, et pour eux comme pour nous. En effet, ce matin, beaucoup d'usagers sont venus d'eux mêmes signer la pétition. Preuve que la population soutien notre mouvement. Et ce n'est pas fini !

Pendant la matinée, nous sommes allés rencontrer les collègues d'Aspet et de Saint-Martory malgré l'avertissement de la direction et les avons interpelés à l'extérieur des locaux. Nous leur avons fait part de ce que nous vivons et leur avons demandé de réfléchir à une action commune pour samedi ou ultérieurement sachant que nous sommes touchés par les mêmes problèmes au quotidien dans notre travail.
A notre retour, nous sommes allés voir ce que la direction avait à nous proposer... toujours pareil. Bref nous n'avons pas cherché à comprendre, un collègue retraité nous avait préparé une paella, nous sommes donc partis manger. Tant que la direction s'obstine à camper sur ses positions, nous ne lâcherons pas !

Déjà plusieurs collègues d'Aspet, de Luchon et de Montréjeau ont décidé de se déplacer demain matin pour être à nos côtés, soutenir notre mouvement et porter leurs revendications propres. C'est d'ores et déjà une victoire de plus pour les facteurs de Saint-Gaudens !
Le bureau de Saint-Béat entamera une grève dès demain.
Les collègues des bureaux de Luchon, Barbazan et Montréjeau encouragent la mobilisation. Certains d'entre eux nous ont rejoint dans l'après midi pour le verre de l'amitié et apporter leur soutien.
Enfin, plusieurs camarades de l'Union Locale CGT représentée par B. Ducasse et E. Aubagne nous ont encore apporté leur soutien.
Une caisse de solidarité est disponible pour ceux qui souhaitent nous aider pécuniairement. Cela fait déjà 4 jours, cela commence à être dur mais pour nous cela ne change rien car le conflit prend une toute autre envergure et s'amplifie sur la plaque Comminges et nous comptons ne pas nous arrêter là.

Le personnel et la section CGT FAPT locale appuyée par celle du département continuera son action dès demain.
Un rassemblement est prévu pour 10h. Nous avons convié le Maire et son Conseil Municipal afin de leur demander d'interpeler la direction. Il en va de rappeler que La Poste à un devoir de mission publique et doit donner les moyens à ses agents de l'assurer dans les meilleures conditions. C'est en terme d'emploi forcément qu'elle pourra répondre aux attentes de chacun, pour un service public postal présent dans tout le Comminges, de qualité et de proximité.

Nous donnons donc rendez-vous à tous demain matin pour continuer à venir signer la pétition et montrer à La Poste que nous sommes tous attachés à notre service public.
Nous le répétons, nous sommes soucieux de reprendre le travail le plus vite possible. Nous sommes donc dans l'attente d'une proposition décente de La Poste.

Pour la section locale CGT FAPT
GILLES FOURMENT

Repas de l'amitié

Repas de l'amitié

Les collègues de Montréjeau et Barbazan à nos côtés, merci à eux !

Les collègues de Montréjeau et Barbazan à nos côtés, merci à eux !

Repost 0
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 16:12
Un moment de convivialité avec les usagers et camarades de la CGT.

Un moment de convivialité avec les usagers et camarades de la CGT.

3ème jour de grève
3ème jour de grève

C'est le troisième jour de grève pour les facteurs de Saint-Gaudens. Toujours avec 66 % des effectifs en mobilisation devant le bureau de poste.
Nous sommes allé rencontrer la direction pour voir si elle avait réfléchi à des avancées...
Rien ! La Poste ne lâche pas non plus ce qui nous motive d'autant plus encore à nous accrocher et à unir nos forces. Nous sommes décidé à aller plus loin encore.
Aujourd'hui, jour de marché, le personnel accompagné de notre section CGT FAPT Locale et Départementale, a distribué des tracts à la population et invité les usagers à venir nombreux signer la pétition établie ensemble la veille.
Nous avons recueilli pas loin de 500 signatures pour un premier jour. Nous continuerons cette action demain et invitons encore les usagers et les élus du Saint-Gaudinois à venir signer cette pétition. Nous remercions d'ailleurs ceux-ci pour leur accueil et leur soutien !
A noter que des camarades CGT de l'inter-pro (EDF, HOPITAL, SIVOM, COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BOULOGNE entre autres) sont venus apporter leur soutien à notre mouvement ainsi que d'ancien facteurs de la PDC.
Un délégué de SUP PTT est venu se joindre au mouvement et nous avons débattu à la question d'amplifier l'action sur la plaque commingeoise.
Nous revendiquons un vrai service public postal de qualité et de proximité, le maintien du savoir faire des facteurs, un service rendu à l'usager efficace et humain...
La Poste ne veut pas parler emploi, ce sont tout de même plusieurs positions de travail qui sont supprimées pour un souci de seule productivité !
Par cela, La Poste dégrade un peu plus les conditions de travail des postiers et cela impacte sur le service rendu à l'usager comme vous avez déjà pu le constater depuis plusieurs années : fermeture de petits bureaux de poste, réorganisations incessantes supprimant de l'emploi, ouvertures des guichets incompréhensibles voire inexistantes, généralisation des tournées à découvert (non effectuées) etc...
En ce qui concerne les négociations de ce jour, La Poste se moque réellement de nous : la direction a juste mis par écrit le protocole (4 points sur 13) qu'elle nous avait présenté la veille (chose qu'elle avait refusé de faire hier à la fin des négociations).
Le personnel se sent floué mais ne compte pas en rester là.
L'intégralité des grévistes a voté la reconduction du mouvement pour demain et envisage déjà un rassemblement samedi matin en invitant les collègues de la plaque à venir apporter leur soutien vu que nous sommes tous concernés par les réorganisations à répétition de La Poste. Certains le vivent, d'autres l'ont vécu et d'autres encore vont le vivre ! Nous devons unir nos forces, c'est l'occasion de montrer que comme à Balma, le combat abouti à des victoires !

Nous donnons donc rendez-vous à tous demain afin de participer à un moment de convivialité à nos côtés. Et par cela venir nombreux signer la pétition pour un vrai service public postal de qualité et de proximité.

Préparation

Préparation

Merci aux stagiaires !!!

Merci aux stagiaires !!!

Repost 0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 16:45
2ème jour de grève
2ème jour de grève

Aujourd'hui deuxième jour de grève ( + de 66% de la distri), nous avons porté à la direction une contre proposition avec plusieurs revendications travaillées avec le personnel gréviste. La direction ne lâche rien et s'obstine à se braquer par rapport aux attentes des agents.

La discussion ne menait à rien, La Poste ne compte pas répondre en terme d'emploi et donc conditions de travail, c'est inacceptable !
Nous avons donc pris la décision de reconduire la grève à demain, jeudi 03 juin, jour de marché afin de pouvoir sensibiliser les usagers par du tractage et la signature d'une pétition.
Nous défendons nos conditions de travail et un service postal de qualité et de proximité pour nos usagers. L'accord en lui même ne répond en rien à des avancées pour les uns comme pour les autres. La Poste vise une productivité à outrance et ne compte pas revenir sur quoi que ce soit.
Aujourd'hui, en fin d'audience, la direction s'est engagée à "répondre" sur quatre points :

- embaucher 3 CDD pour faciliter la mise en place de la réorganisation pour les trois équipes de la distribution du 17 juillet au 8 août (pas de sécabilité donc sur cette période)
- créer 2 tournées ou plus centre ville dans le découpage par rapport à la satisfaction client, ce qui répond à la revendication de distribuer le courrier entreprise / commerçant en premier et ainsi :
- réintégrer le temps de pause des 20 minutes à la tournée ville qui n'a donc plus la pause méridienne
- former à partir de septembre 1 CDD en contrat pro qui sera recruté sur le site de Saint-Gaudens et non Saint-Martory après son cursus (nous demandons par contre son embauche sèche).

Ces 4 points ne répondent en rien au gros des revendications du personnel. C'est simplement faciliter la mise en place de sa réorganisation et faire ce dont elle s'était déjà engagée avant notre préavis : la formation du CDD se serait faite quand même, c'est de la mauvaise foi et il suffisait de réfléchir logiquement pour une distribution gros U matinale, ce qui aurait pu être fait avant... On se moque de nous !
La direction nous a demandé de reprendre le travail ce jour (16h00) afin que l'on puisse bénéficier d'un engagement écrit de sa part. C'est scandaleux !

Les agents sont donc encore plus motivés de continuer le mouvement engagé ce 2 juin. La Poste se moque de nous et ne s'en cache pas nous sommes prêts à aller loin pour dénoncer son manque d'humanité à notre égard et au delà à l'égard des usagers.
Nous sommes tous indignés de cette attitude et c'est pourquoi nous demandons à tous les élus et usagers du Saint-Gaudinois de participer au rassemblement prévu jeudi 04 juin à partir de 11 heures.
Nous rappelons que l'un de nos collègues à tenté de mettre fin à ses jours sur notre lieu de travail, La Poste l'a oublié il faut croire !

Nous sommes soucieux de pouvoir recommencer à travailler dans les meilleures conditions possibles afin de pouvoir assurer un vrai service public p
ostal de qualité et de proximité pour tous.

Pour la section CGT FAPT de Saint-Gaudens
Gilles Fourment

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Mobilisations - Lutte en Comminges Saint-Gaudens
commenter cet article
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 08:39
*La Gazette du Comminges, mercredi 03 juin*
Repost 0