Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 20:43

C'est ainsi que l'on peut décrire le climat de répression à l'encontre du syndicalisme.

Pour ne citer que cet exemple, prenez le cas des 8 condamnés de GOODYEAR...

L'Union Locale propose un rassemblement ce mardi 19 janvier au parc des expositions de Villeneuve de Rivière à partir de 17h30 pour afficher notre mécontentement lors des voeux du Sous Préfet a nos élus.

Pour la première fois depuis un demi siècle un gouvernement a demandé que soit requis des peines de prison ferme contre des syndicalistes pour avoir participer avec les salariés à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.

En même temps qu’ils préparent la suppression dans quelques mois de plus 1000 articles du Code du travail, Hollande, Valls et Macron ont décidé de déclencher une répression sans précédent des syndicalistes qui luttent dans les entreprises.

Avec les 8 condamnés de GOODYEAR l’exécutif veut faire un exemple.

Le gouvernement affiche sa volonté de mettre les Procureurs et les forces de polices aux services des grands groupes pour briser toute résistance à la destruction des emplois et de l’industrie.

Evidemment les militants de terrain en général et ceux de la CGT en particulier sont les plus touchés.

La CGT fait peur aux pouvoirs en place, ils cherchent à nous détruire à tous les niveaux... Ne nous laissons pas faire, unissons-nous plus que jamais !

La vidéo qui suit est le témoignage de Mickaël Wamen, ex GoodYear, représentant CGT condamné.

En attendant les élus pour les voeux du Sous-Préfet. Nombreux ont signé la pétition.

En attendant les élus pour les voeux du Sous-Préfet. Nombreux ont signé la pétition.

Repost 0
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 16:38
*9ème jour de grève des postiers de Saint-Gaudens, le personnel résiste !**9ème jour de grève des postiers de Saint-Gaudens, le personnel résiste !*
Le ras le bol continue !
Le ras le bol continue !

Au lendemain de notre rencontre avec la Direction Départementale Midi Pyrénées Sud, les négociations ont repris bon train ce matin.

Les agents de Saint-Gaudens attendent des réponses concrètes en terme d'emploi ! La direction locale doit leur apporter satisfaction.

Notre section a donc repris la discussion sur le noeud du problème. La porte reste fermée et la direction impose un choix aux grévistes : un quartier lettre (QL = tournée distribution courrier) ou un Facteur Qualité. Malgré notre argumentation, La Poste nous ressort indéfiniment sa leçon bien apprise.

Même discours qu'hier ! La Poste serait-elle en manque d'arguments ? Le personnel, lui, de par son expertise, lui prouve par A+B, calculs à l'appui que le maintien d'au moins 1 QL est possible et que cela permettrait par conséquent de détendre l'organisation du travail.

Pour ce qui est du maintien de la position de Facteur Qualité, les textes de Facteur d'Avenir prévoient à minima 1 FQ, 1 FE, 1 rouleur par équipe. La position de travail n'a pas à être négociée étant donné qu'elle fait déjà partie du plan organisationnel du bureau.

Nous exigeons que cette position de travail soit occupée par une personne physique et non par des "chiffres théoriques".

La durée du conflit perdure et l'insatisfaction des usagers monte en flèche. Il est important que tous comprennent qu'une qualité de service ne peut être rendue que si La Poste répond en matière d'emploi : surcharger les facteurs revient à saborder cette même qualité de service...

Nous attendons donc tous, autant les facteurs que les usagers, que La Poste daigne répondre favorablement aux attentes communes.

Avec toujours plus de signatures sur la pétition, les usagers prouvent que notre mouvement n'est pas anodin. Ils sont tout aussi soucieux du maintien d'un service public postal de qualité et de proximité dans le Comminges.

Demain, nouveau jour de marché, 10ème jour de grève, nous attendons encore plus de soutien pour peser sur nos revendications, sur le maintien de l'emploi et pour une réelle "satisfaction client". Une nouvelle journée de mobilisation nous attend, nous vous donnons rendez-vous sur le marché et nous participerons à la Vélorution (lien ici).

D'ores et déjà les postiers invitent usagers, postiers, élus, salariés du Comminges à rejoindre le rassemblement ce vendredi à partir de 16h devant le centre de distribution.

A demain

Pour la section locale CGT FAPT

Gilles FOURMENT

Repost 0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 18:54
Poste : le conflit se durcit

Publié le 08/06/2015 à 08:02

Société

Après quatre jours de grève, la mobilisation au sein de la Poste se renforce. «Nous comptons 74 % de grévistes à Saint-Gaudens» constate Gilles Fourment, responsable de la section locale CGT-FAPT. Mais au-delà de Saint-Gaudens, dans de nombreux bureaux de poste du Comminges commencent à naître des appels au soutien des grévistes de Saint-Gaudens, mais aussi des revendications propres visant à conserver un service public de qualité. Venus de Luchon, d'Aspet, de Montréjeau et de Saint-Béat, des postiers ont participé au rassemblement qui s'est déroulé samedi matin à la Poste de Saint-Gaudens. «La poste de Saint-Béat est fermée aujourd'hui samedi, avec 100 % de grévistes» souligne Gilles Fourment. Tout au long de la matinée, des usagers ont également signé la pétition lancée par la CGT-FAPT du Comminges pour défendre les emplois et au-delà le maintien de ce service public. Le maire, Jean-Yves Duclos, est venu à la rencontre des grévistes. Pour le syndicat Solidaires SUDPTT Comminges, «accepter la diminution des emplois à la poste c'est contribuer à l'augmentation du chômage et de la crise sociale que connaît le Comminges». Le mouvement est donc reconduit pour une durée illimitée, «dans l'attente d'une proposition décente de la direction».

La Dépêche du Midi

Repost 0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 18:24
compte rendu des négos après avoir eu (enfin) un protocole...

compte rendu des négos après avoir eu (enfin) un protocole...

7ème jour de grève, le compte n'y est pas
7ème jour de grève, le compte n'y est pas

Pour ce 7ème jour de grève, La Poste comptait sans doute que le mouvement s'essouffle et, ainsi que le conflit prenne fin sur pas grand chose.
Ce sont quand même quelques petites avancées obtenues (il faut le reconnaître), mais le noeud du problème reste sans réponse !
L'emploi ou plus exactement le maintien d'un poste de Facteur Qualité et d'un quartier lettre qui permettrait de détendre l'organisation de travail.
C'est principalement sur ce point que La Poste ne veut pas dialoguer et reste cloisonnée à un "non" ferme.
Pourtant les agents de Saint-Gaudens ne demandent pas la lune !
Un régime de travail a bel et bien été signé par une organisation syndicale mais les agents ont voulu faire remonter que cela ne pourrait marcher qu'avec le maintien d'au moins deux positions. Rappelons que ce sont 6 positions de travail supprimées à partir du mois de juillet...
Néanmoins, la direction est revenu sur quelques points, ça n'est pas encore décent mais ce sont quand même des avancées pour le personnel qui est toujours à plus de 70 % en grève :
- pas de semaines bleues à partir du 17 juillet au 31 août afin de faciliter la mise en place de la réorganisation, puis la direction nous a assuré que d'octobre à décembre il n'y en aura pas non plus... Le personnel souhaite la neutralisation complète de ces semaines bleues.
- pas de pause méridienne pour les positions distribution et colis. Un bon recul mais les autres agents concernés ne la souhaitent pas non plus, alors...
- la position Facteur d'Equipe en MRP, mais si pas d'absence inopinée, renfort sur 1 voire plusieurs tournées
- la transformation de la position à temps partiel à 35 h. Sur la demande de l'agent concerné, après vérification de ses aptitudes, poste sur l'établissement. C'est une bonne avancée en terme de déprécarisation encore faut il voir comment La Poste compte l'intégrer aux moyens de remplacement.
- le contrat pro, toujours pareil...
- création selon le découpage de 2 ou plusieurs tournées ville répondant à la satisfaction client (magasins, entreprises etc...). La CGT demande que + de 50 % des tournées initiales soient conservés pour ne pas démonter un agent de son quartier lettre.
La direction s'est engagée sur un relevé de décision. Si nous confirmions notre retour au travail ce jour et que la CGT signait un protocole de fin de conflit, la direction s'engageait à ne décompter que 5 jours de grève sur le mois de juin et donnait 1 RC à chaque agent pour passer le trafic restant avant ce samedi 13 juin. Cependant, petit problème, pour obtenir le protocole, il fallait d'abord signer...
Après discussion avec sa hiérarchie à plusieurs reprises (plusieurs interruptions de séance), la direction nous a enfin donné ce protocole afin de pouvoir en débattre avec les agents grévistes, il était temps !
Mais résultat, 16h15, le compte n'y est pas pour les agents. On tourne toujours autour du fond du problème, les postiers ne comptent pas lâcher sur si peu !
Il y a certes quelques avancées notables mais les grévistes ont choisi de reconduire le mouvement à demain.
Côté direction, la réponse est punitive : on repart de zéro ! Tout ce qui était acté n'est plus.
Nous ne souhaitons pas un pourrissement du conflit pour notre part. La Poste continue à faire la sourde oreille mais de notre côté nous sommes tout aussi fermes ! Malgré le fait que La Poste dise que nous sommes des experts dans notre métier, elle continue à nous mettre à l'écart dans ses réorganisations. Notre expertise n'est purement que "consultative".
Nous entendions pourtant les "avancées" proposées, nous ne restons pas fermés au débat, mais notre lutte est basée sur le maintien de l'emploi.
Les agents en grève depuis 7 jours espèrent pouvoir rapidement reprendre leurs activités, nous le rappelons, une grève ne se fait pas par plaisir.
Il en va de la compréhension de chacun pour faire évoluer les choses : nous attendons toujours plus le soutien des usagers, des élus commingeois afin de faire valoir la sauvegarde d'un vrai service public de qualité et de proximité. Pour cela il faut que La Poste réponde en terme d'emploi.
Jusqu'à présent, La Poste nous parle satisfaction client alors que justement, beaucoup d'usagers soutiennent notre mouvement et toujours plus encore (plus de 700 signatures sur la pétition fournie sur place, nous attendons les chiffres de celles que nous avons diffusées) et sont soucieux de garder leurs facteurs.
La solidarité parle, aujourd'hui la section CGT locale des SIVOM nous a transmis un message de soutien.
Quand la CGT FAPT avance le fait que maintenir l'emploi serait la solution pour répondre aux attentes communes, La Poste se ferme.
Nous vous invitons donc à venir toujours plus nombreux signer la pétition devant le bureau de poste, discuter avec les grévistes pour mieux comprendre le mouvement et interpeler la direction afin de lui poser la question de l'emploi sur Saint-Gaudens.

A noter : à partir de demain La Poste met en place un service parallèle dans certaines communes. Des CDD ont été embauchés et des cadres assurent aussi la continuité en plus des agents non grévistes, nous l'espérons dans le respect du droit de grève. Pour tout renseignement adressez vous directement au bureau de poste.

Pour la section locale CGT FAPT
GILLES FOURMENT

*7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !**7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !**7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !*
*7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !*
Repost 0
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 13:10
Intervention du Secrétaire Départemental de la CGT FAPT 31

Intervention du Secrétaire Départemental de la CGT FAPT 31

5ème jour de grève, 8h du mat
5ème jour de grève, 8h du mat

Aujourd'hui, toujours 74 % des postiers étaient devant le bureau de poste. A ce mouvement sont venus se rajouter ceux des postiers d'Aspet, de Montréjeau, de Saint-Béat (à 100 % en grève) et de Luchon qui ont souhaité venir nous apporter leur soutien.
Nombreuses signatures se sont rajoutées sur la pétition. Les usagers comprennent notre mobilisation et nous encourage à ne pas baisser les bras. Beaucoup ont spontanément fait des dons pour la caisse de solidarité ou sont venus directement pour signer la pétition. Nous comptons plus de 1000 signatures.
Les agents des bureaux de la plaque cités plus haut venus nous soutenir ont pu échanger avec nous sur les différents problèmes rencontrés dans nos services. Nous avons tous les mêmes attentes, La Poste ne les prend pas en compte et c'est dans cette optique que les collègues étaient venus protester à nos côtés avec détermination. "Ce que nous souhaitons c'est que La Poste arrête de nous surcharger d'année en année parce que notre mission première s'en trouve bâclée. Comment arriver à assurer la totalité de notre charge de travail alors que les temps impartis sont moindres ? C'est impossible on n'est pas des robots !"
La Poste a totalement laissé de côté son humanité. Ce qu'il faut c'est faire du chiffre !
Le Maire de Saint-Gaudens est venu pour que l'on lui donne plus de précisions en ce qui concerne notre mouvement. Il nous a assuré son soutien et interpellera prochainement la direction comme il l'avait déjà fait pour nos collègues guichetiers en réorganisation il y a 1 an.
Depuis le début du conflit, nous avons aussi le soutien de collègues retraités et de l'inter-pro ce qui nous réchauffe le coeur et prouve bien le besoin de conserver l'emploi à La Poste.
Le but étant de montrer à La Poste que nous attendons tous plus que des négociations sur un régime de travail. Pour tous l'important c'est l'emploi ! En s'engageant à garder l'emploi dans les bureaux du Comminges, La Poste répondrait réellement aux attentes de chacun. Que ce soit sur les conditions de travail pour les postiers ou un vrai service public postal de qualité et de proximité pour les usagers.
A noter aussi que nos collègues guichetiers soutiennent fortement le mouvement. Aujourd'hui encore certains d'entre eux nous ont porté de quoi manger par exemple.

Fort de cet élan de solidarité, le personnel a décidé de reconduire son action dès lundi. Notre section locale CGT FAPT autour de ses syndiqués s'organisera pour de nouvelles actions et nous les proposerons à l'ensemble du personnel.
Le mouvement prend de l'ampleur, les postiers de la plaque réalisent peu à peu que nous pourrons aboutir qu'ensemble sur nos revendications. Les collègues venus nous soutenir réfléchissent déjà à un cahier revendicatif et débattront dès lundi dans leurs services sur la suite des évènements.
Ce samedi 06 juin 2015, les postiers de Saint-Gaudens n'ont pu rencontrer la direction.
Il en faudra plus pour nous déstabiliser car le soutien que l'on nous apporte de part et d'autre renforce toujours plus notre détermination. Nous ne lâcherons pas !

Nous avons une pensée toute particulière à un collègue qui nous manque mais qui apprécie de "découvrir la hauteur de mobilisation de la distribution" et qui ne peut malheureusement pas se déplacer pour le moment. Pour finir de le citer : "Cette lutte est un réconfort ! Mettre le hola sur des conditions de travail qui se dégradent, c'est faire avancer toute la société dans le bon sens".
Nous pensons à lui nous aussi et lui assurons que nous ne reprendrons le travail qu'une fois que La Poste répondra réellement aux attentes de tous !

Pour la section locale CGT FAPT
GILLES FOURMENT

*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
Repost 0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 17:45
4ème jour de grève pour les postiers, on tient le coup !

4ème jour de grève pour les postiers, on tient le coup !

*4ème jour de grève des postiers de St Gaudens, le conflit se durcit !*

En ce 4ème jour de grève, le conflit se durcit ! Nous sommes renforcés par l'arrivée de 2 grévistes de plus (1 facteur colis et 1 agent back office).
Nous comptons donc 74 % de grévistes. Les agents commencent à réaliser que c'est peut être maintenant ou jamais pour faire remonter leur mécontentement.
Nous avons été interpelés par la direction et sommes allés la rencontré pour lui faire part de notre décision collégiale.
Celle-ci nous présente à nouveau les mêmes points que depuis mercredi, autant dire qu'elle reste fermée au dialogue et floue sur les "avancées" qu'elle nous propose. Sauf que le personnel n'est pas dupe et commence à s'interroger quant au sérieux des réponses de la direction...
Nous ne craquerons pas pour autant, au contraire, cela nous renforce toujours un peu plus et la solidarité du groupe est inébranlable.
Qui plus est, l'élan de solidarité spontané des usagers nous incite à aller plus loin, et pour eux comme pour nous. En effet, ce matin, beaucoup d'usagers sont venus d'eux mêmes signer la pétition. Preuve que la population soutien notre mouvement. Et ce n'est pas fini !

Pendant la matinée, nous sommes allés rencontrer les collègues d'Aspet et de Saint-Martory malgré l'avertissement de la direction et les avons interpelés à l'extérieur des locaux. Nous leur avons fait part de ce que nous vivons et leur avons demandé de réfléchir à une action commune pour samedi ou ultérieurement sachant que nous sommes touchés par les mêmes problèmes au quotidien dans notre travail.
A notre retour, nous sommes allés voir ce que la direction avait à nous proposer... toujours pareil. Bref nous n'avons pas cherché à comprendre, un collègue retraité nous avait préparé une paella, nous sommes donc partis manger. Tant que la direction s'obstine à camper sur ses positions, nous ne lâcherons pas !

Déjà plusieurs collègues d'Aspet, de Luchon et de Montréjeau ont décidé de se déplacer demain matin pour être à nos côtés, soutenir notre mouvement et porter leurs revendications propres. C'est d'ores et déjà une victoire de plus pour les facteurs de Saint-Gaudens !
Le bureau de Saint-Béat entamera une grève dès demain.
Les collègues des bureaux de Luchon, Barbazan et Montréjeau encouragent la mobilisation. Certains d'entre eux nous ont rejoint dans l'après midi pour le verre de l'amitié et apporter leur soutien.
Enfin, plusieurs camarades de l'Union Locale CGT représentée par B. Ducasse et E. Aubagne nous ont encore apporté leur soutien.
Une caisse de solidarité est disponible pour ceux qui souhaitent nous aider pécuniairement. Cela fait déjà 4 jours, cela commence à être dur mais pour nous cela ne change rien car le conflit prend une toute autre envergure et s'amplifie sur la plaque Comminges et nous comptons ne pas nous arrêter là.

Le personnel et la section CGT FAPT locale appuyée par celle du département continuera son action dès demain.
Un rassemblement est prévu pour 10h. Nous avons convié le Maire et son Conseil Municipal afin de leur demander d'interpeler la direction. Il en va de rappeler que La Poste à un devoir de mission publique et doit donner les moyens à ses agents de l'assurer dans les meilleures conditions. C'est en terme d'emploi forcément qu'elle pourra répondre aux attentes de chacun, pour un service public postal présent dans tout le Comminges, de qualité et de proximité.

Nous donnons donc rendez-vous à tous demain matin pour continuer à venir signer la pétition et montrer à La Poste que nous sommes tous attachés à notre service public.
Nous le répétons, nous sommes soucieux de reprendre le travail le plus vite possible. Nous sommes donc dans l'attente d'une proposition décente de La Poste.

Pour la section locale CGT FAPT
GILLES FOURMENT

Repas de l'amitié

Repas de l'amitié

Les collègues de Montréjeau et Barbazan à nos côtés, merci à eux !

Les collègues de Montréjeau et Barbazan à nos côtés, merci à eux !

Repost 0
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 16:12
Un moment de convivialité avec les usagers et camarades de la CGT.

Un moment de convivialité avec les usagers et camarades de la CGT.

3ème jour de grève
3ème jour de grève

C'est le troisième jour de grève pour les facteurs de Saint-Gaudens. Toujours avec 66 % des effectifs en mobilisation devant le bureau de poste.
Nous sommes allé rencontrer la direction pour voir si elle avait réfléchi à des avancées...
Rien ! La Poste ne lâche pas non plus ce qui nous motive d'autant plus encore à nous accrocher et à unir nos forces. Nous sommes décidé à aller plus loin encore.
Aujourd'hui, jour de marché, le personnel accompagné de notre section CGT FAPT Locale et Départementale, a distribué des tracts à la population et invité les usagers à venir nombreux signer la pétition établie ensemble la veille.
Nous avons recueilli pas loin de 500 signatures pour un premier jour. Nous continuerons cette action demain et invitons encore les usagers et les élus du Saint-Gaudinois à venir signer cette pétition. Nous remercions d'ailleurs ceux-ci pour leur accueil et leur soutien !
A noter que des camarades CGT de l'inter-pro (EDF, HOPITAL, SIVOM, COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BOULOGNE entre autres) sont venus apporter leur soutien à notre mouvement ainsi que d'ancien facteurs de la PDC.
Un délégué de SUP PTT est venu se joindre au mouvement et nous avons débattu à la question d'amplifier l'action sur la plaque commingeoise.
Nous revendiquons un vrai service public postal de qualité et de proximité, le maintien du savoir faire des facteurs, un service rendu à l'usager efficace et humain...
La Poste ne veut pas parler emploi, ce sont tout de même plusieurs positions de travail qui sont supprimées pour un souci de seule productivité !
Par cela, La Poste dégrade un peu plus les conditions de travail des postiers et cela impacte sur le service rendu à l'usager comme vous avez déjà pu le constater depuis plusieurs années : fermeture de petits bureaux de poste, réorganisations incessantes supprimant de l'emploi, ouvertures des guichets incompréhensibles voire inexistantes, généralisation des tournées à découvert (non effectuées) etc...
En ce qui concerne les négociations de ce jour, La Poste se moque réellement de nous : la direction a juste mis par écrit le protocole (4 points sur 13) qu'elle nous avait présenté la veille (chose qu'elle avait refusé de faire hier à la fin des négociations).
Le personnel se sent floué mais ne compte pas en rester là.
L'intégralité des grévistes a voté la reconduction du mouvement pour demain et envisage déjà un rassemblement samedi matin en invitant les collègues de la plaque à venir apporter leur soutien vu que nous sommes tous concernés par les réorganisations à répétition de La Poste. Certains le vivent, d'autres l'ont vécu et d'autres encore vont le vivre ! Nous devons unir nos forces, c'est l'occasion de montrer que comme à Balma, le combat abouti à des victoires !

Nous donnons donc rendez-vous à tous demain afin de participer à un moment de convivialité à nos côtés. Et par cela venir nombreux signer la pétition pour un vrai service public postal de qualité et de proximité.

Préparation

Préparation

Merci aux stagiaires !!!

Merci aux stagiaires !!!

Repost 0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 20:15

Le 18 mai est une date représentant un grand tournant pour le bureau de Saint-Gaudens.

C’est avec incompréhension et indignation que le personnel apprend que le syndicat élu majoritairement sur la plaque Comminges,rsonnel apprend que FO a signé le projet avec accord proposé par La Poste et ce, sans consulter l’ensemble des postiers.

Les négociations avaient pourtant bien commencé : à l’initiative de notre section, nous avons proposé aux autres O.S. de faire une audience commune (tenue le 22 avril) par rapport au projet de réorganisation du bureau de Saint-Gaudens en vue de porter les revendications du personnel.

A la demande des agents, nous étions partis, dans les grandes lignes, sur un scénario avec un RTT toute les quatre semaines comprenant un lundi puis un samedi, le samedi sans sécabilité, le refus unanime de la pause méridienne, le comblement du troisième FQ et du rouleur de l’équipe 1, le maintien de l’emploi au service arrière et à la PNA etc…

Le minimum négocié ne convient pas au personnel et les postiers ont donc exprimé le souhait d’amplifier les négociations… La signature de l’accord a coupé net l’herbe sous le pied des agents et l’accord en lui-même ne correspond pas aux négociations engagées par la CGT et portées par la majorité du personnel. C’est inadmissible ! La démocratie doit parler, le personnel ne comprend pas le manque de communication de certaines O.S. et s’interroge.

Les O.S. oppositaires à la signature de l’accord sans réelles avancées pour le personnel ne représentent pas les 50% nécessaires au retrait du projet. Pourtant le personnel a décidé de ne pas subir.

Notre section porte la voix de l’ensemble du personnel dans cette nouvelle pétition en exigeant que leurs revendications doivent être prises en compte non seulement par la Direction mais aussi par les organisations syndicales.

Nous n’acceptons pas cette décision unilatérale de la part d’une organisation syndicale quelle qu’elle soit qui plus est si elle se vante « syndicat de tous les postiers ».

En reprenant quelques mots : « la productivité attendue par La Poste sur cette réorganisation est conséquente ! Moins 3 positions de travail… Pourquoi alors signer un accord avec un tel niveau de productivité ? Parce qu’avec ou sans accord, La Poste supprime le même nombre de tournées ».

La CGT ne signe un accord que lorsqu’elle obtient des avancées, des acquis et ça n’est pas le cas actuellement bien au contraire.

Nous dénonçons aussi la stratégie de la direction qui vise une productivité à outrance et impose la pause méridienne à 5 positions de travail, créé un poste de facteur guichetier dévalorisé et ouvert à la plaque.

Alors pourquoi ne pas signer cet accord ? Parce qu’en imposant un tel niveau de productivité, La Poste dégrade un peu plus les conditions de travail des postiers et ne tient absolument pas compte de leurs revendications.

Par le biais des promotions et de n’imposer la pause méridienne qu’à 5 positions de travail, La Poste joue la carte du « moindre mal » et de la division.

Le fait de signer cet accord va à l’encontre des décisions collectives prises en Assemblée Générale avec l’ensemble du personnel à nos côtés.

Le fait est que cette signature approuve que les postiers ne travaillent pas assez, qu’il faut donc les « occuper » un peu plus comme le rabâche la Direction.

En fin de compte, signer cet accord revient à aller dans le sens de La Poste, dire oui aux cadences infernales imposées et faire fi des attentes de l’ensemble des postiers qui se plaignent déjà d’être à bout et craignent « d’y laisser la peau ».

C’est pourquoi notre section et le personnel disent majoritairement non à cet accord !

Nous voulons que nos revendications soient entendues.

Pour cela nous signons la pétition !

Repost 0
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 18:58

Les reprises d’emplois, la dégradation des conditions de travail, les tournées à découvert, la fatigue cumulée, les nouveaux services ainsi que les lubies et manipulations en tout genre de La Poste exaspèrent les agents du bureau de Saint-Gaudens.

La Poste nous tire vers le bas pendant qu’elle s’engraisse… STOP !

Ce ne sont pas les postier(e)s ou leur travail qui coûtent cher contrairement à ce que l’on essaye de nous faire croire, c’est la rémunération du capital. Tous les jours nous créons des richesses, il est par conséquent légitime que nous exigions une réelle qualité de vie au travail. La réorganisation à venir ressentie trop néfaste et destructrice par la majorité des agents n’a pas lieu d’être sans une réelle participation des principaux acteurs que sont les postier(e)s. On nous bassine avec la baisse du trafic courrier mais le travail quotidien réel des agents n’est pas pris en compte. Les dépassements horaire et les doubles vacations nous laissent à penser à du travail dissimulé.

Tout est prétexte à casser l’emploi, le personnel conteste et veut être entendu !

Pour cela, le personnel de Saint-Gaudens propose les conditions suivantes à la Direction :

  • Du point de vue des effectifs :
  • Le comblement du poste Facteur Qualité EQ1 et le comblement du poste de rouleur sur l’EQ1. En outre un comblement de tous les postes à la réorganisation
  • Le maintien des agents du back office / PNA et de la distribution
  • Un volant de remplacement à la hauteur
  • La CDIsation des anciens CDD
  • Du point de vue de l’organisation du travail :
  • La non-prise en compte de l’estimation du trafic courrier 2017
  • La suppression de la pause méridienne majoritairement rejetée
  • La suppression des semaines bleues (droit aux congés pour tous par le recrutement de saisonniers)
  • La suppression du poste de facteur guichetier jugé dévalorisé (grade 2.1 ???) et perte d’un emploi. La promotion ne devrait concerner que le bureau de Saint-Gaudens.
  • Le samedi en RTT sans sécabilité
  • Une meilleure gestion du planning (respect droit aux congés pour tous, mandats, temps partiels etc…)
  • Une compensation globale systématique et immédiate pour tout dépassement ou tournée à découvert
  • La compensation des agents ayant assuré les tournées colis (tous n’ont pas été compensés)
  • La prise en compte du temps réel en tournée : La Poste est hors la loi et met en danger ses agents (découpage). Le personnel demande qu’un expert de La Poste leur montre comment assurer leur tournée dans les temps impartis dans le respect de la sécurité routière. Cela passe par un équilibrage juste des tournées.
  • La prise en compte (quantification) des nouveaux services
  • La compensation des agents pour la nouvelle réorganisation (préjudice subi = accompagnement social à la hauteur).
  • Autres revendications :
  • Une gestion du matériel efficace et préventive
  • Prise en compte de l’entretien et prise en charge véhicule
  • Prise en compte réelle du carnet de commission
  • L’équité pour tous
  • Reconnaissance des mérites : départ en retraite incognito
  • La remise à niveau du local syndical (matériel, doc etc…) pour le bon fonctionnement du droit syndical.

La Poste doit s’engager à respecter nos conditions puisqu’elle se vante de placer les agents au cœur du débat par des groupes de travail ou par le « dialogue social ».

Les postier(e)s de Saint-Gaudens n’en peuvent plus, sont usés et n’arrivent plus à suivre les cadences infernales imposées. Fatigue, maladies et problèmes physiques sont en augmentation. Il faut rappeler qu’il en va de la responsabilité de la direction de protéger la santé mentale et physique de ses employés. Qu’en est-il ?

Pour cela, nous exigeons que nos revendications soient prises en compte pour la réorganisation prévue courant juillet.

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Pétitions Saint-Gaudens
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 16:01

suicide_poste_blog_02_thumb.jpgAssez de drames : il faut des actes

Suicides, souffrance au travail et mal vie, pour arrêter cette spirale infernale, il est urgent de remettre l’Humain au cœur de l’organisation.


- L’arrêt ou le gel des restructurations, réorganisations dans tous les métiers qui ne visent que la rentabilité ;
- L’ouverture sans délai de véritables négociations nationales sur l’organisation, les conditions, le contenu et la finalité du travail à la Poste ;
- La reconstitution de véritables réseaux de ressources humaines de proximité et de santé – sécurité au travail
- L’application d’une véritable politique de prévention, de santé et sécurité au travail
- L’arrêt des pressions, répressions, à l’origine de la souffrance au travail
- L’arrêt des suppressions de postes et d’emplois systématiques dans le cadre des restructurations, des fermetures de bureaux de poste ou services
- Une politique managériale basée sur le respect des individus.
Pour sortir la pétition en nombre cliquez ici !
Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Pétitions
commenter cet article