Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 18:50
Communiqués CGT FAPT

Préavis de grève de 24 h pour la journée du 31 mars couvrant les personnels de La Poste

Posté le 21 mars 2016

Dans le cadre de la journée d’action, nationale, interprofessionnelle et unitaire du 31 mars 2016, notre Fédération dépose un préavis de grève de 24h, pour la journée du 31 mars 2016, afin de couvrir tous les arrêts de travail qui seront décidés par les personnels de La Poste quel que soit leur statut : fonctionnaire, agent contractuel de droit public ou privé, cadre et non cadre, ainsi que tout personnel appelé à exercer une activité professionnelle au sein des services dans la période. Pour les régimes de travail, cycliques ou assimilés, il prendra effet à partir du mardi 29 mars 2016, dès la prise de service des brigades de nuit, au samedi 02 avril 2016, fin de service.

Cette initiative vise à s’opposer au projet de loi relatif aux droits du travail et à exiger l’ouverture de négociations pour faire progresser le droit du travail dans l’entreprise par notamment :

  • Le maintien et renforcement de la hiérarchie des normes et de la constitutionnalisation du principe de faveur qui se doit également d’être respecté entre les conventions et accords collectifs eux-mêmes. La négociation collective doit garantir les moyens pour la participation effective des salariés à la détermination de leurs conditions de travail ; les accords dérogatoires n’ont pas lieu d’être
  • Des libertés syndicales reconnues et de droits nouveaux d’intervention et d’expression pour les Représentants Syndicaux et les salariés, une consolidation du rôle des Institutions Représentatives du Personnel (Comité Technique, CHSCT, CAP/CCP…), l’arrêt immédiat de toute obligation de dépôt de préavis de grève
  • L’instauration du principe majoritaire des accords
  • Un nouveau statut du travail salarié avec des droits attachés à la personne et transférables d’une entreprise à l’autre
  • La durée légale du travail doit être réduite à 32h en jour et 28h en nuit, avec au minimum, le maintien des salaires et la création d’emplois nécessaires
  • Le contingent d’heures supplémentaires et leur niveau de majoration doivent être fixés sans possibilité de dérogation défavorable par accord collectif
  • Un droit à la déconnexion doit être instauré, afin d’encadrer l’usage des nouvelles technologies d’information et de communication dans l’organisation du travail et respecter l’équilibre vie privée/vie professionnelle
  • Une augmentation de salaire immédiate permettant de rattraper et d’augmenter le pouvoir d’achat, l’attribution du 13ème mois, un véritable dispositif de déroulement de carrière transparent par l’accès à la promotion et une égalité salariale femmes/hommes sur la base : « à travail égal, salaire égal »
  • La création d’emplois et le remplacement de tous les départs (retraites, départs anticipés, mutations…), l’amélioration des conditions de travail
  • Une stratégie d’investissement productif, de recherche et développement
  • Le développement de l’activité et des technologies sur tout le territoire garantissant le droit à la communication

Le maintien et développement du Service Public Postal à partir de l’unicité de La Poste et de la complémentarité de ses activités, avec création de nouveaux emplois en nombre pour assurer une distribution 6 jours/7 avec 2 jours de repos hebdomadaires pour les personnels ; le respect du J+1 afin de tendre au H+, notamment par le maintien et la création a minima d’un centre de tri (multi-activités si nécessaire) par département et de Bureaux de Poste de quartier. Ce qui passe nécessairement par l’arrêt immédiat de tous projets de fermeture ou de réduction des horaires d’accueil des usagers et l’embauche en CDI à temps complet de tous contrats précaires.

La grosse augmentation de l'indice de la fonction publique... pour calmer les humeurs :)

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Rohann - dans Préavis de grève Communiqué CGT INFOBUREAU
commenter cet article
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 20:47
*Vers un nouveau conflit à la poste de St Go ?*

Tout d'abord la section locale au nom du personnel gréviste souhaite remercier tous ceux qui ont apporté leur soutien soit par leur présence, leur motion de soutien, la signature de la pétition et leur soutien pécunier. Un bon mois après l'important mouvement social des postiers de Saint-Gaudens, le mécontentement gronde à nouveau dans le bureau.

- Nous avons rencontré l'Inspection du Travail ce mercredi afin de dénoncer la dégradation des conditions de travail du personnel à la Poste de Saint-Gaudens de par la mise en place d'une nouvelle réorganisation (17 juillet) et les divers dysfonctionnements rencontrés au niveau du CHSCT local.

- Le personnel a souhaité que nous demandions audience auprès de la direction pour répondre à certaines questions notamment sur le non respect du protocole de sortie de conflit. Le compte n'y est pas ! La Poste fait l'anguille et rabâche son discours bien appris qu'elle tenait lors des précédentes négociations.
Ce que nous constatons : au lieu des 20 Quartiers Lettres engagés, nous n'en comptons que 19... En plus de prédire l'avenir, La Poste joue aussi au magicien !
Lors de l'audience, beaucoup de tensions ont refait surface. La direction s'était pourtant engagée à tout faire pour faciliter la mise en place de la réorganisation mais comment faire alors que nous ne sommes techniquement pas prêts ? (étiquetage des nouveaux casiers, mise à jour des cahiers de tournée, aucune formation sur les tournées modifiées etc...). De plus, le jour de mise en place, tout l'encadrement n'a pas jugé bon de répondre présent à nos côtés malgré nous avoir assurer un accompagnement psychologique. Nous avons dû faire un rappel à l'ordre pour que la direction tienne ses engagements, nous l'avons fait en délégation de masse.

- En cette période de congés estivale, il n'était pas judicieux de réorganiser le bureau. Nous étions en sous effectif et n'avons pu nous mettre à jour dans la matinée pour beaucoup d'entre nous. Certains quartiers de Saint-Gaudens n'ont pas été desservis de ce fait. Nous avons fait notre possible par conscience professionnelle mais le stress engendré a fait débordé le vase. C'est la pire des réorganisations vécue par le personnel. Pour exemple : des cdd engagés sur les congés de collègues sont envoyés à l'aventure sur les nouvelles tournées créées. Les tournées scooter supprimées passées en 4 roues motrice récupèrent les colis et la pub le problème est que sans formation, comment voulez vous que des saisonniers assurent une fonction ? La Poste ne semble pas s'en soucier en tout cas ! Preuve, une fois de plus que le courrier n'est pas une priorité et que la satisfaction client passe au second plan.

- La mise en place de la réorg est datée au 17 juillet après signature de l'accord par l'organisation syndicale majoritaire sur la plaque. Le problème est que le basculement au TCD (Tri Complet Distribution en petit format) ne s'effectuera que le 21... avant cette date nous sommes obligés de perdre plus de temps au tri général que nous n'avons pas encore assimilé.

- Nous relevons aucune logique dans le découpage des tournées : il y a trop d'incohérences, plusieurs facteurs se croiseront tous les jours sur un même village, des rues ou des quartiers voire feront plusieurs centaines de mètres de haut le pied pour se rendre dans un quartier alors qu'un autre facteur passe à proximité, ce qui n'était pas (ou peu) le cas auparavant. Cette réorganisation se résume à compresser pour compresser : c'est à dire répondre aux objectifs fixés par la Direction Midi Pyrénées Sud pour des questions de productivité. L'expertise des facteurs n'est pas prise en compte à sa juste valeur. La Poste voit en nous des tricheurs, des râleurs et nous assène de "ça ne se passerait pas comme ça dans le privé !", sauf que, rappelons le, La Poste est devenu S.A. depuis plusieurs années. Il faut comprendre que celle-ci prend ce qui l'arrange du public comme du privé.

- On nous parle de qualité de service, qu'elle sera t-elle avec cette nouvelle réorganisation ? Moindre nous pouvons vous l'assurer ! Alors que beaucoup d'usagers se plaignent (à juste titre) de retard de courrier, d'erreurs récurrentes ou de non distribution pure, il faudra s'attendre à une dégradation plus importante. Les tournées sont surchargées, en tant qu'experts du terrain nous pouvons affirmer que nous ne pourrons assurer nos tournées dans les temps impartis. Ou alors cela passera par du bâclage en se dépêchant ou en mettant notre sécurité en danger. Quand on pose la question, la direction répond : "vous n'avez qu'à finir à l'heure et ramener ce qu'il vous reste..." allons, un peu de sérieux !

- Ce 17 juillet, beaucoup d'agents étaient particulièrement stressés, en colère, à bout et écoeurés. Nous avons le sentiment d'être envoyés au casse-pipe. Deux tournées n'ont pas été assurées entièrement, pour toutes les autres, ce sont plusieurs parties qui n'ont pas été desservies (les mises à jour par exemple). Nous n'avons trié que très peu de courrier le matin et pour beaucoup, l'heure de fin de service de 13h50 était largement dépassée, certains n'étant toujours pas rentrés vers les 16h sans avoir mangé.

- Ainsi nous avons décidé à l'unanimité de profiter du préavis national de SUD du samedi afin de faire valoir notre mécontentement. Nous nous mettrons au point à ce moment là pour la suite mais nous pouvons d'ores et déjà envisager une nouvelle mobilisation de masse.


Nous n'avons pas le coeur à rire, nous avons déjà perdu beaucoup pécuniairement mais quand il s'agit de faire respecter nos droits ou exiger de meilleures conditions de travail afin de rendre un réel service de qualité à l'usager, nous nous donnons la peine d'aller jusqu'au bout.
Nous sommes tout autant pénalisés, usagers comme postiers par de tels mouvements de grève (nous attendons aussi du courrier important qu'on se le dise) mais quand il le faut, nous en faisons une priorité, et ce, par conscience professionnelle.
Le travail actuel du facteur n'est en rien comparable à celui d'il y a une dizaine d'années. Nous devons préserver notre mission de service public afin de répondre aux attentes de tous, La Poste s'éloigne de ses engagements pour s'en mettre plus dans les poches.
C'est pourquoi,demain, nous nous tiendrons à nouveau devant le bureau de Saint-Gaudens dès la prise de service.

Repost 0
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 16:38
*9ème jour de grève des postiers de Saint-Gaudens, le personnel résiste !**9ème jour de grève des postiers de Saint-Gaudens, le personnel résiste !*
Le ras le bol continue !
Le ras le bol continue !

Au lendemain de notre rencontre avec la Direction Départementale Midi Pyrénées Sud, les négociations ont repris bon train ce matin.

Les agents de Saint-Gaudens attendent des réponses concrètes en terme d'emploi ! La direction locale doit leur apporter satisfaction.

Notre section a donc repris la discussion sur le noeud du problème. La porte reste fermée et la direction impose un choix aux grévistes : un quartier lettre (QL = tournée distribution courrier) ou un Facteur Qualité. Malgré notre argumentation, La Poste nous ressort indéfiniment sa leçon bien apprise.

Même discours qu'hier ! La Poste serait-elle en manque d'arguments ? Le personnel, lui, de par son expertise, lui prouve par A+B, calculs à l'appui que le maintien d'au moins 1 QL est possible et que cela permettrait par conséquent de détendre l'organisation du travail.

Pour ce qui est du maintien de la position de Facteur Qualité, les textes de Facteur d'Avenir prévoient à minima 1 FQ, 1 FE, 1 rouleur par équipe. La position de travail n'a pas à être négociée étant donné qu'elle fait déjà partie du plan organisationnel du bureau.

Nous exigeons que cette position de travail soit occupée par une personne physique et non par des "chiffres théoriques".

La durée du conflit perdure et l'insatisfaction des usagers monte en flèche. Il est important que tous comprennent qu'une qualité de service ne peut être rendue que si La Poste répond en matière d'emploi : surcharger les facteurs revient à saborder cette même qualité de service...

Nous attendons donc tous, autant les facteurs que les usagers, que La Poste daigne répondre favorablement aux attentes communes.

Avec toujours plus de signatures sur la pétition, les usagers prouvent que notre mouvement n'est pas anodin. Ils sont tout aussi soucieux du maintien d'un service public postal de qualité et de proximité dans le Comminges.

Demain, nouveau jour de marché, 10ème jour de grève, nous attendons encore plus de soutien pour peser sur nos revendications, sur le maintien de l'emploi et pour une réelle "satisfaction client". Une nouvelle journée de mobilisation nous attend, nous vous donnons rendez-vous sur le marché et nous participerons à la Vélorution (lien ici).

D'ores et déjà les postiers invitent usagers, postiers, élus, salariés du Comminges à rejoindre le rassemblement ce vendredi à partir de 16h devant le centre de distribution.

A demain

Pour la section locale CGT FAPT

Gilles FOURMENT

Repost 0
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 18:37

Le conflit perdurant sur Saint-Gaudens, lors du 8ème jour de grève, notre section locale avait décidé de rencontrer Monsieur le Sous-Préfet afin de lui demander d'interpeler la direction en tant que représentant de l'Etat. Nous avons porté à sa connaissance notre souci de ne pas voir le conflit se pourrir, notre souhait de pouvoir reprendre au plus vite notre travail mais que pour ça, La Poste doit répondre par le maintien de l'emploi.

Il est essentiel pour l'économie locale que La Poste donne des moyens aux facteurs afin d'assurer un service de qualité et de proximité. Cela passe par un service public fonctionnel répondant aux attentes des usagers, des entreprises et commerces et donc nécessite le maintien de l'emploi en Comminges..

En ce jour de 9ème jour de grève, les postiers ont décidé tôt ce matin qu'une délégation de syndiqués et de sympathisants rejoignent les postiers de la PDC de Plaisance du Touch afin d'interpeler la Direction Départementale dans l'optique de porter plus haut les revendications du personnel et exiger que celles-ci soient réellement entendues.

Un groupe de grévistes est resté sur place et ont recueilli des signatures de plus.

Avant de partir sur Toulouse, nous avons constaté que La Poste avait confié des missions de grévistes aux CDD (ou intérimaires) embauchés pendant le conflit. Le subterfuge est bien réfléchi : La Poste fait du remplacement en cascade. C'est-à-dire que sous couvert de l'embauche de précaires sur des positions d'agents en maladie ou en congés, elle leur donne des "petites tâches" en privilégiant la distribution de courrier ou d'objets essentiellement pour les entreprises et commerces au détriment des particuliers qui représentent un intérêt lucratif moindre..

La direction a fait appel à un huissier de justice afin de vérifier que nous n'empêchions pas ce personnel dans sa mission de travail. De notre côté nous avons été interpeler l'Inspection du Travail afin qu'elle intervienne dans le conflit en cours : le Code du Travail interdit et condamne l'embauche d'intérimaire sur des positions de travail grévistes. Nous lui avons signalé que nous souhaitions reprendre le travail dans les meilleures conditions possibles et que cela passe par donner les moyens nécessaires aux facteurs en matière d'emploi.

Vers 11h , nous sommes partis sur Toulouse. Une délégation de 10 agents ont rejoint les collègues de Plaisance. Lors de l'audience à la Direction Départementale, nous avons pu apporter des précisions sur les négociations en cours et par cela faire remonter nos revendications, le noeud du problème étant le maintien de 2 positions de travail.

La Direction Départementale nous a fait comprendre que ce qui nous était proposé localement était déjà très bien... Pourtant nous avons porté à sa connaissance certaines difficultés rencontrées depuis les précédentes réorganisations (une dizaine de tournées ont été supprimées) et que venir sur place n'était pas anodin. C'est dire que le conflit a pris une autre envergure et que le personnel attend des réponses concrètes. Les élus départementaux CGT FAPT, encore mis à mal, ont défendu les intérêts des postiers et incité La Poste à prendre en compte l'expertise de ses employés.

Notre section a certifié que les décisions du personnel ne sont pas prises à la légère et que cela passe par un vote à chaque fois (syndiqués et non syndiqués).

Au final, la Direction Départementale de La Poste s'est engagée à discuter sur certains points avec les Directions Locales. Le mot de la fin étant que les négociations reprendront dès demain matin et que nous devrions rester ouverts aux propositions de notre direction.

Pour les grévistes au complet, La Poste parle de satisfaction client alors elle doit répondre aux attentes communes. Les usagers, par leurs signatures, soutiennent fortement notre mouvement.

Demain nous verrons ce que l'on nous propose mais il s'agit de ne pas se moquer de nous !

Nous donnons encore une fois rendez-vous à tous à partir de demain matin afin d'échanger avec les grévistes. Cette mobilisation doit se terminer sur du positif pour tous !

Venez signer la pétition, faites la circuler dans vos services !

Pour la section locale CGT FAPT

GILLES FOURMENT

Repost 0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 18:54
Poste : le conflit se durcit

Publié le 08/06/2015 à 08:02

Société

Après quatre jours de grève, la mobilisation au sein de la Poste se renforce. «Nous comptons 74 % de grévistes à Saint-Gaudens» constate Gilles Fourment, responsable de la section locale CGT-FAPT. Mais au-delà de Saint-Gaudens, dans de nombreux bureaux de poste du Comminges commencent à naître des appels au soutien des grévistes de Saint-Gaudens, mais aussi des revendications propres visant à conserver un service public de qualité. Venus de Luchon, d'Aspet, de Montréjeau et de Saint-Béat, des postiers ont participé au rassemblement qui s'est déroulé samedi matin à la Poste de Saint-Gaudens. «La poste de Saint-Béat est fermée aujourd'hui samedi, avec 100 % de grévistes» souligne Gilles Fourment. Tout au long de la matinée, des usagers ont également signé la pétition lancée par la CGT-FAPT du Comminges pour défendre les emplois et au-delà le maintien de ce service public. Le maire, Jean-Yves Duclos, est venu à la rencontre des grévistes. Pour le syndicat Solidaires SUDPTT Comminges, «accepter la diminution des emplois à la poste c'est contribuer à l'augmentation du chômage et de la crise sociale que connaît le Comminges». Le mouvement est donc reconduit pour une durée illimitée, «dans l'attente d'une proposition décente de la direction».

La Dépêche du Midi

Repost 0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 18:24
compte rendu des négos après avoir eu (enfin) un protocole...

compte rendu des négos après avoir eu (enfin) un protocole...

7ème jour de grève, le compte n'y est pas
7ème jour de grève, le compte n'y est pas

Pour ce 7ème jour de grève, La Poste comptait sans doute que le mouvement s'essouffle et, ainsi que le conflit prenne fin sur pas grand chose.
Ce sont quand même quelques petites avancées obtenues (il faut le reconnaître), mais le noeud du problème reste sans réponse !
L'emploi ou plus exactement le maintien d'un poste de Facteur Qualité et d'un quartier lettre qui permettrait de détendre l'organisation de travail.
C'est principalement sur ce point que La Poste ne veut pas dialoguer et reste cloisonnée à un "non" ferme.
Pourtant les agents de Saint-Gaudens ne demandent pas la lune !
Un régime de travail a bel et bien été signé par une organisation syndicale mais les agents ont voulu faire remonter que cela ne pourrait marcher qu'avec le maintien d'au moins deux positions. Rappelons que ce sont 6 positions de travail supprimées à partir du mois de juillet...
Néanmoins, la direction est revenu sur quelques points, ça n'est pas encore décent mais ce sont quand même des avancées pour le personnel qui est toujours à plus de 70 % en grève :
- pas de semaines bleues à partir du 17 juillet au 31 août afin de faciliter la mise en place de la réorganisation, puis la direction nous a assuré que d'octobre à décembre il n'y en aura pas non plus... Le personnel souhaite la neutralisation complète de ces semaines bleues.
- pas de pause méridienne pour les positions distribution et colis. Un bon recul mais les autres agents concernés ne la souhaitent pas non plus, alors...
- la position Facteur d'Equipe en MRP, mais si pas d'absence inopinée, renfort sur 1 voire plusieurs tournées
- la transformation de la position à temps partiel à 35 h. Sur la demande de l'agent concerné, après vérification de ses aptitudes, poste sur l'établissement. C'est une bonne avancée en terme de déprécarisation encore faut il voir comment La Poste compte l'intégrer aux moyens de remplacement.
- le contrat pro, toujours pareil...
- création selon le découpage de 2 ou plusieurs tournées ville répondant à la satisfaction client (magasins, entreprises etc...). La CGT demande que + de 50 % des tournées initiales soient conservés pour ne pas démonter un agent de son quartier lettre.
La direction s'est engagée sur un relevé de décision. Si nous confirmions notre retour au travail ce jour et que la CGT signait un protocole de fin de conflit, la direction s'engageait à ne décompter que 5 jours de grève sur le mois de juin et donnait 1 RC à chaque agent pour passer le trafic restant avant ce samedi 13 juin. Cependant, petit problème, pour obtenir le protocole, il fallait d'abord signer...
Après discussion avec sa hiérarchie à plusieurs reprises (plusieurs interruptions de séance), la direction nous a enfin donné ce protocole afin de pouvoir en débattre avec les agents grévistes, il était temps !
Mais résultat, 16h15, le compte n'y est pas pour les agents. On tourne toujours autour du fond du problème, les postiers ne comptent pas lâcher sur si peu !
Il y a certes quelques avancées notables mais les grévistes ont choisi de reconduire le mouvement à demain.
Côté direction, la réponse est punitive : on repart de zéro ! Tout ce qui était acté n'est plus.
Nous ne souhaitons pas un pourrissement du conflit pour notre part. La Poste continue à faire la sourde oreille mais de notre côté nous sommes tout aussi fermes ! Malgré le fait que La Poste dise que nous sommes des experts dans notre métier, elle continue à nous mettre à l'écart dans ses réorganisations. Notre expertise n'est purement que "consultative".
Nous entendions pourtant les "avancées" proposées, nous ne restons pas fermés au débat, mais notre lutte est basée sur le maintien de l'emploi.
Les agents en grève depuis 7 jours espèrent pouvoir rapidement reprendre leurs activités, nous le rappelons, une grève ne se fait pas par plaisir.
Il en va de la compréhension de chacun pour faire évoluer les choses : nous attendons toujours plus le soutien des usagers, des élus commingeois afin de faire valoir la sauvegarde d'un vrai service public de qualité et de proximité. Pour cela il faut que La Poste réponde en terme d'emploi.
Jusqu'à présent, La Poste nous parle satisfaction client alors que justement, beaucoup d'usagers soutiennent notre mouvement et toujours plus encore (plus de 700 signatures sur la pétition fournie sur place, nous attendons les chiffres de celles que nous avons diffusées) et sont soucieux de garder leurs facteurs.
La solidarité parle, aujourd'hui la section CGT locale des SIVOM nous a transmis un message de soutien.
Quand la CGT FAPT avance le fait que maintenir l'emploi serait la solution pour répondre aux attentes communes, La Poste se ferme.
Nous vous invitons donc à venir toujours plus nombreux signer la pétition devant le bureau de poste, discuter avec les grévistes pour mieux comprendre le mouvement et interpeler la direction afin de lui poser la question de l'emploi sur Saint-Gaudens.

A noter : à partir de demain La Poste met en place un service parallèle dans certaines communes. Des CDD ont été embauchés et des cadres assurent aussi la continuité en plus des agents non grévistes, nous l'espérons dans le respect du droit de grève. Pour tout renseignement adressez vous directement au bureau de poste.

Pour la section locale CGT FAPT
GILLES FOURMENT

*7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !**7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !**7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !*
*7ème jour de grève, des avancées mais le compte n'y est pas !*
Repost 0
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 13:10
Intervention du Secrétaire Départemental de la CGT FAPT 31

Intervention du Secrétaire Départemental de la CGT FAPT 31

5ème jour de grève, 8h du mat
5ème jour de grève, 8h du mat

Aujourd'hui, toujours 74 % des postiers étaient devant le bureau de poste. A ce mouvement sont venus se rajouter ceux des postiers d'Aspet, de Montréjeau, de Saint-Béat (à 100 % en grève) et de Luchon qui ont souhaité venir nous apporter leur soutien.
Nombreuses signatures se sont rajoutées sur la pétition. Les usagers comprennent notre mobilisation et nous encourage à ne pas baisser les bras. Beaucoup ont spontanément fait des dons pour la caisse de solidarité ou sont venus directement pour signer la pétition. Nous comptons plus de 1000 signatures.
Les agents des bureaux de la plaque cités plus haut venus nous soutenir ont pu échanger avec nous sur les différents problèmes rencontrés dans nos services. Nous avons tous les mêmes attentes, La Poste ne les prend pas en compte et c'est dans cette optique que les collègues étaient venus protester à nos côtés avec détermination. "Ce que nous souhaitons c'est que La Poste arrête de nous surcharger d'année en année parce que notre mission première s'en trouve bâclée. Comment arriver à assurer la totalité de notre charge de travail alors que les temps impartis sont moindres ? C'est impossible on n'est pas des robots !"
La Poste a totalement laissé de côté son humanité. Ce qu'il faut c'est faire du chiffre !
Le Maire de Saint-Gaudens est venu pour que l'on lui donne plus de précisions en ce qui concerne notre mouvement. Il nous a assuré son soutien et interpellera prochainement la direction comme il l'avait déjà fait pour nos collègues guichetiers en réorganisation il y a 1 an.
Depuis le début du conflit, nous avons aussi le soutien de collègues retraités et de l'inter-pro ce qui nous réchauffe le coeur et prouve bien le besoin de conserver l'emploi à La Poste.
Le but étant de montrer à La Poste que nous attendons tous plus que des négociations sur un régime de travail. Pour tous l'important c'est l'emploi ! En s'engageant à garder l'emploi dans les bureaux du Comminges, La Poste répondrait réellement aux attentes de chacun. Que ce soit sur les conditions de travail pour les postiers ou un vrai service public postal de qualité et de proximité pour les usagers.
A noter aussi que nos collègues guichetiers soutiennent fortement le mouvement. Aujourd'hui encore certains d'entre eux nous ont porté de quoi manger par exemple.

Fort de cet élan de solidarité, le personnel a décidé de reconduire son action dès lundi. Notre section locale CGT FAPT autour de ses syndiqués s'organisera pour de nouvelles actions et nous les proposerons à l'ensemble du personnel.
Le mouvement prend de l'ampleur, les postiers de la plaque réalisent peu à peu que nous pourrons aboutir qu'ensemble sur nos revendications. Les collègues venus nous soutenir réfléchissent déjà à un cahier revendicatif et débattront dès lundi dans leurs services sur la suite des évènements.
Ce samedi 06 juin 2015, les postiers de Saint-Gaudens n'ont pu rencontrer la direction.
Il en faudra plus pour nous déstabiliser car le soutien que l'on nous apporte de part et d'autre renforce toujours plus notre détermination. Nous ne lâcherons pas !

Nous avons une pensée toute particulière à un collègue qui nous manque mais qui apprécie de "découvrir la hauteur de mobilisation de la distribution" et qui ne peut malheureusement pas se déplacer pour le moment. Pour finir de le citer : "Cette lutte est un réconfort ! Mettre le hola sur des conditions de travail qui se dégradent, c'est faire avancer toute la société dans le bon sens".
Nous pensons à lui nous aussi et lui assurons que nous ne reprendrons le travail qu'une fois que La Poste répondra réellement aux attentes de tous !

Pour la section locale CGT FAPT
GILLES FOURMENT

*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
*5ème jour de grève à la PDC de Saint-Gaudens, un grand soutien extérieur*
Repost 0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 08:39
*La Gazette du Comminges, mercredi 03 juin*
Repost 0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 17:34

mardi 17 juin 2014

Notre Fédération dépose un préavis de grève de 24 heures afin de couvrir tous les arrêts de travail qui seront décidés dans les bureaux, services et centres de La Poste pour la journée du jeudi 26 juin 2014. Ce préavis concerne l’ensemble des personnels, fonctionnaires, contractuels de droit public ou privé, cadres ou non cadres. Pour les régimes de travail, cycliques ou assimilés, il prendra effet à partir du mardi 24 juin 2014, début du service des brigades de nuit, au samedi 28 juin, fin de service des brigades de nuit.

Cette décision s’inscrit dans le cadre de la journée interprofessionnelle d’actions du 26 juin 2014. Le gouvernement n’entend pas changer de cap : il s’entête dans ses politiques d’austérité en octroyant toujours plus de cadeaux aux grandes entreprises sans contre partie en matières d’emploi, d’augmentation de salaires, de lutte contre la précarité et le chômage, et en réduisant toujours plus les moyens de l’action publique.

La Poste, en tant que second employeur après l’État, a une responsabilité sociale à prendre dans cette relance et dans la création d’emplois. A l’opposé de sa stratégie actuelle, elle a besoin d’une politique économique et sociale au service exclusif de la population et des entreprises. La Poste a la responsabilité et les moyens, de répondre aux besoins de droits et garanties améliorées et de haut niveau aux postières et postiers.

Vous dites vouloir « construire ensemble un avenir pour chaque postier ». Pour la CGT, cela passe par l’ouverture urgente de véritables négociations sur les 4 chantiers suivants :

 l’organisation, le contenu, la finalité et les conditions du travail,

 les emplois, les droits et garanties des salariés,

 les salaires, le pouvoir d’achat, le social d’entreprise,

 la démocratie et le droit de revendiquer.

Cela passe aussi par l’arrêt des réorganisations, restructurations qui suppriment des emplois, qui dégradent le service rendu et remettent en cause la santé du personnel.......

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Préavis de grève
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 21:06

Fédération Nationale des Salariés du Secteur
des Activités Postales et de Télécommunications
Syndicat Départemental du Secteur des Activités
Postales de Haute Garonne

Toulouse, le 06 mars 2014,


A Monsieur le Directeur de la DOTC Midi-Pyrénées Sud
Objet : dépôt de préavis de grève pour la journée du 13 mars à la PDC de Saint Gaudens.
Notre organisation dépose un préavis de grève local de 24 heures pour la journée du 13 Mars 2014 à partir de 00h, couvrant l’ensemble des personnels de la PDC de Saint Gaudens, fonctionnaires, contractuels de droit privé ou public, cadres et employés, pour tous les régimes de travail, y compris cycliques et assimilés.


Ce préavis est motivé par les revendications suivantes :


- Suppression des 3 semaines bleues supplémentaires cette année
- La compensation des plis électoraux à la hauteur de 1 h pour 60 plis.
- La RTT régulée et fixe pour l’ensemble des agents
- La suppression des 3 fiches apports comme objectif pour la notation 2014
- Le volant de remplacement à 25%
- Le respect de la poignée de la PNA et le paiement d’une 2ème poignée lorsque les 460 grammes sont dépassés

 

Pour le syndicat départemental CGT FAPT 31 AP,

Romain Boillon

 

Le préavis en pièce jointe ici

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Préavis de grève
commenter cet article