Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • OB1Kenobii
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

Le délégué syndical

https://youtu.be/s4ADdV-HxIw

17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 19:14

Atmosphère plus qu'électrique en ce mardi matin devant le bureau de poste de Saint-Gaudens. Les grévistes attendaient des réponses concrètes de la veille. "Try again !" voilà comment se résumerait la journée d'aujourd'hui. Voilà pourtant presque un mois que la grève a débuté.

Dès notre arrivée, nous avons privatisé un peu plus le "parking public postal". Nous devions donner une autre gueule à notre mouvement pour ce 17 octobre. En effet, si nous n'avions pas entamé une grève, il aurait fallu tout chambouler dans le bureau, tout recommencer à zéro puisque dans le calendrier de la poste, c'était jour de mise en place de la nouvelle réorganisation. Nouveaux casiers de tri, transfert de l'activité d'Aspet, horaires collectives, autant de choses qui n'ont pas pris effet.

Note de la section :

Avant d'entamer le descriptif de la journée, nous tenions à remercier les camarades de SUD qui ont apporté beaucoup aux avancées d'aujourd'hui. Certains faits notés ci-après relèvent de leurs différentes interventions rejoignant complètement notre raisonnement, nous tenions à le souligner. Nous nous félicitons d'avancer collectivement et unitairement pour aboutir sur une sortie de conflit offrant aux postiers les meilleures chances d'effectuer leur travail dans les meilleures conditions possibles.

UN VIDE JURIDIQUE

Dès le début des négociations le représentant de la DSCC MPS a tenu à interpeller les OS intervenantes (CGT FAPT, SUD, FO) sur 3 évènements :

  • L'avenant permettant la continuité de la précédente réorganisation n'a pas été signé par FO ce qui a créé un "vide juridique". La DSCC attendait la signature du syndicat avant de mettre en place la nouvelle réorganisation. Or, pas de signature à l'avenant et la mise en place de la réorg était repoussée au 16 janvier (report obtenu dans les précédentes négos). Donc La Poste se retrouve dans ce qu'elle nomme un "vide juridique". Alors on fait quoi ? Etant dans une situation conflictuelle, le mieux est de laisser tel quel pour le moment.
  • Malheureusement, un bug informatique a eu lieu cette nuit et le nouveau plan de tri s'est mis en place (on accordera le bénéfice du doute...). Donc les facteurs travaillant ce jour ont découvert le nouveau tri alors que rien ne changeait pour eux. Comme si ça n'était pas assez, ils ont dû retrier. Dommage ! La Poste s'est engagé à remettre de l'ordre dans tout ça au plus vite.
  • Sur la proposition que nous avons fait la veille (tri sacoche facteurs guichetier), La Poste fit une contre-proposition : "D'accord pour expérimentation du 16 janvier au 24 avril mais, mise en oeuvre intégrale du projet passé cette date. Qu'avez-vous besoin en moyen matériel et humain pour faciliter la mise en place ?" ON NAGE EN PLEIN DELIRE !!! Ils nous refont la même qu'hier ! Rien n'avance, on tourne en rond de jour en jour sous prétexte que la DSCC ne veut pas créer de précédent (cf article du 16 octobre).

Aucune avancée depuis hier, on nous redonne du pas frais, un scandale ! Le numéro 1 de la DSCC étant en voyage à Rome, la CGT FAPT a demandé d'interpeller plus haut. Nous ne pouvons plus négocier dans ces conditions. Le personnel gréviste a pourtant fait un grand pas en avant pour débloquer la situation, la fierté d'un homme fait sombrer tous les autres dans le chaos ici à Saint-Gaudens.

 

DES NEGOS ENFLAMMEES

Le compte rendu a fait l'effet d'une bombe au sein des agents grévistes, le ton est monté, les esprits se sont échauffés. L'UL et l'inter-pro comme tous les jours à nos côtés, n'ont pas non plus apprécié la tournure des évènements, l'espace postal a été assiégé.

Le campement était décoré de ballons puisque paraît-il nous nous amusons, mais sur ces ballons apparaissaient des messages. "Pour le service public", "personnel en souffrance", "pour un vrai service de qualité", bref, des messages revendicatifs avant tout. L'idée était de retourner les accusations de La Poste contre elle-même.

S'en est suivi plusieurs audiences toute la journée. Le message est passé et le représentant de la DSCC sur place essayait de faire bouger les choses, en vain. La cellule de crise à Toulouse n'arrivait pas à faire entendre raison au pape... au Directeur Départemental pardon... qui est en Italie donc, d'où la confusion.

La contre proposition évolua malgré tout comme ceci : les facteurs de Saint-Gaudens prépare la sacoche des facteurs guichetier de St Go (du 16/01 au 24/04) ensuite viendraient s'ajouter les sacoches des facteurs guichetier d'Aspet et une tournée au pif jusqu'au 16/01/2020... L'idée était de ménager la chèvre et le chou. L'écriture d'un protocole a été suggérée. Mais bon, chou blanc ! Le personnel refuse à l'unanimité cette proposition plus que saugrenue, dénuée de sens et surtout profilant de l'inéquité. En clair c'est complètement irrationnel !

Aussi plusieurs points méritaient de s'y attarder dessus, comme par exemple ce qu'il allait advenir de la cabine d'Aspet. Nous avions besoin de détails supplémentaires mais aucune réponse puisque nous avions refusé la contre-proposition. Notre refus a froissé la Direction. C'est vrai qu'après des semaines de privation, nous ne sommes pas du tout froissés... On croit vraiment rêver.

On est typiquement dans le schéma du "un pas en avant et deux pas en arrière" ici. Le personnel s'est indigné vivement et la tension a atteint des sommets. Les nerfs ont été mis à rude épreuve, chacun encaisse le coup comme il le peut. Certains craquent...

 

SERVICE PUBLIC EN VOIE DE DISPARITION

Alors que le personnel apporte de quoi avancer, la DSCC bloque sans réel argument. Il ne faut pas créer de précédent, il ne faut pas que Saint-Gaudens donne des idées à d'autres bureaux... Quelle crédibilité pour la DSCC ? Ca n'est même pas pour des raisons techniques ou pécunières mais pour ne pas que notre lutte fasse jurisprudence, serve d'exemple. Est-ce comme cela que l'on doit se représenter les dirigeants d'une grosse boîte ? Des tyrans muselant leurs salariés pour ne pas qu'ils transmettent leur esprit de rébellion à d'autres ?

Nous n'en sommes pas là, nous voulons juste TRAVAILLER DANS LES MEILLEURES CONDITIONS POSSIBLES POUR ASSURER UN SERVICE DE QUALITE ! Mais La Poste voit juste qu'on pourrait donner des idées à d'autres... Cela prouve réellement que La Poste n'est pas dans la recherche d'amélioration des conditions de travail et encore moins dans l'amélioration de la qualité de service et par conséquent de la satisfaction client. C'est purement stratégique, compétitif, rentable, productif et ça écarte le principe même de répondre aux besoins de tous. Notre mission première est définitivement mise à mal et le service public finit d'être entâché par les ambitions destructrices de la finance.

Par dépit et surtout en dernière tentative de concession, l'ultime pas des grévistes envers La Poste avant d'entamer une poursuite juridique ou de durcir le conflit est de faire la sacoche des facteurs guichetier de Saint-Gaudens sur 18 mois puis récupérer celle des facteurs guichetier d'Aspet. Cela permettrait à la Direction Départementale de ne pas avoir de précédent puisque l'ensemble des facteurs acceptent une mise en place de la sacoche d'Aspet. C'était une volonté de dialogue encore une fois mais malheureusement le représentant sur place nous assura que cela allait être "difficilement vendable".

Nous attendions la réponse, et en effet, une fumée noire jaillit du smartphone de notre Secrétaire Départemental, la DSCC répondit par texto : "Pas d'information pour ce soir. Demain sera un autre jour".

Nous ne commenterons plus à partir d'ici.

 

La note en plus :

On y est, les esprits commencent aussi à s'échauffer chez les usagers. Quelques courageux ignorant ce qu'il se passe nous ont lancé des insultes en accélérant au feu de croisement devant le bureau.

MESSAGE A TOUS CEUX qui se sentent "otages" de notre mouvement. Rassurez-vous nous le sommes aussi puisque nous sommes nous-mêmes des usagers et doublement puisque nous perdons du salaire en étant gréviste. Avant de critiquer, venez faire un tour au stand on vous expliquera on pourra même vous offrir un café si jamais.

Merci de respecter ceux qui luttent pour le bien commun.

 

 

MOBILISONS PLUS, ELARGISSONS LE DEBAT

NOUS VIVONS TOUS LA MEME POLITIQUE DE DESTRUCTION AU SEIN DE L'ENTREPRISE PRIVEE COMME PUBLIQUE.

DEJA FLEURISSENT DES MOUVEMENTS DANS DES BOITES COMME MC DONALDS, BUT, CARREFOUR, HYPPOPOTAMUS, AMAZON ET BIEN D'AUTRES. SIGNE QUE TOUT LE MONDE PEUT PRETENDRE VOULOIR TRAVAILLER CORRECTEMENT !

RIEN N'EST FIGE, LE FUTUR C'EST NOUS QUI LE CREONS, APPROPRIONS-NOUS LE !

 

GREVE GENERALE !!!

Atelier street art
Atelier street art
Atelier street art
Atelier street art
Atelier street art
Atelier street art
Atelier street art
Atelier street art
Atelier street art
Atelier street art
Atelier street art
Atelier street art

Atelier street art

*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*
*Grève poste Saint-Gaudens et Aspet - la tension monte toujours plus*

Partager cet article

Repost0

commentaires