Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 17:27

Ce qu'on nous dit :

 

Voici selon La Poste ce qu'est le projet facteur d'avenir...

"Le défi de services : Facteur, un métier d’avenir

Un grand programme pour les facteurs et les clientsUltime maillon de la chaîne du Courrier, le facteur est le garant de l’image de La Poste, de l’amélioration de la qualité de service et de la satisfaction de ses clients. 6 jours sur 7, les facteurs sont présents sur tout le territoire.  Dans le cadre de Cap Qualité Courrier, La Poste a lancé le programme Facteurs d’avenir qui modernise le métier de facteur grâce à un matériel ultramoderne, de nouveaux métiers et parcours professionnels (facteur d’équipe, facteur qualité ...) et une organisation du travail en équipe.

Le facteur d’aujourd’hui et de demain, encore plus proche de ses clients.

Outre la mission traditionnelle de distribution du courrier, le facteur est un acteur majeur dans le développement des nouveaux services de proximité, existants ou à inventer :

  • Les services d’aide au maintien à domicile pour les personnes isolées et fragilisées : Bonjour Facteur, un service de veille et d’alerte ; installation d’appareils de télé-assistance (en partenariat avec l’ADMR) ;  installation d’adaptateurs TNT (en partenariat avec France Télé Numérique ;

  • les services de portage : projet de portage de médicaments (convention à l’étude avec l’ordre des pharmaciens et le syndicat des pharmaciens), notamment.

  • La collecte d’informations : relevage de consommations des compteurs à gaz (contrat nationaux signés avec Butagaz et Totalgaz), recensement de la population expérimenté à Brest." (source : laposte.fr)

la-poste-2010.jpg 

Ce qu'on nous dit pas :

 

Maintenant l'envers du décor, la réalité des choses selon ceux qui le vivent au quotidien... 

Le projet instauré depuis 2007 dans quelques bureaux dits "pilotes" (expérimentaux), à mesure que nous avançons dans le temps devient catastrophique à la fois pour le personnel et les usagers qui subissent tous deux les dommages de celui-ci que nous pourrions qualifier de brouillon. Le but premier, la suppression de 40 000 emplois.

Facteur d'avenir c'est : la division d'un bureau en plusieurs équipes (mises en concurrence en vue de primes et tenues par des objectifs impossible à atteindre).

Pour mieux faire passer la pillule la Poste lance des promotions spontannées ouvertes à tous.

Nous obtenons donc :

- 1 ou plusieurs "facteurs d'équipe" (FE) à qui l'on attribue une tournée sécable (partageable lors des jours dits "faibles"), amené à effectuer des remplacements dans son équipe et lors d'absence "inopinée" à définition variable.

- 1 "facteur qualité" (FQ), sous-fifre de l'encadrement qui lui délègue pas mal de choses. Son rôle reste quand même très flou, on lui demande d'être hyper-polyvalent.

- Plusieurs facteurs, titulaires de tournée (pour l'instant). Nous distribuons notre tournée au complet les lundis / mardis (jours faibles) et une partie de celle-ci est assurée du mercredi au samedi par le FE (jours forts).

D'un bureau à l'autre, les règles changent, le travail de chacun est mal défini et surtout différent, chaque bureau a sa propre organisation. Le projet entrainant plusieurs restructurations successives (4 vagues en tout), la poste fait appel à un logiciel lui permettant de remanier les tournées de facteurs titulaires afin d'en supprimer et donc de les répartir sur les restantes pour privilégier "l'aspect comptable prenant le pas sur toute autre considération".

Ainsi la Poste crée la "sécabilité" : sur la semaine, on attribue une période de traffic courrier forte et une autre faible. Les jours faibles, les facteurs se répartissent par équipes la tournée du "facteur d'équipe", les jours forts on travaille normalement si on peut dire.

Un hic parmis tant d'autres, le calcul de la charge de travail ne tient plus compte de la réalité du terrain ni des besoins et attentes des usagers en terme de mission de service public mais se pose en notion de rentabilité. Malgré ce qu'elle nous dit, la Poste a délaissé le rôle social du facteur, l'a monnayé et rendu contractuel.

http://www.sudposte75.fr/local/cache-vignettes/L400xH291/d20060131_2-400x291-2d30f.jpgLes conditions de travail en deviennent pénibles, personne connaissant véritablement son rôle puisque l'encadrement se contredit perpétuellement suivant les restructurations ainsi on entretient le doute, la peur de fauter. De même la Poste ne nous donne pas les moyens d'effectuer correctement notre travail puisque nous sommes dans une "logique" de restriction de temps nécessaire à atteindre cet objectif, nous sommes dans l'optique de travailler plus, avec une charge de travail plus conséquente pour un temps de travail réduit à chaque restructuration.

 

Tract cgt-fapt du 27 janvier 2011 :  Un métier dévalorisé, des facteurs, des postiers qui souffrent...

(cf DOCUMENTATION)

Le ressenti d'une telle "organisation" se manifeste donc par une incompréhension totale du personnel et même des usagers (jamais le même facteur, beaucoup trop d'erreurs de distribution, réexpéditions non suivies, etc...). Certains d'entre nous pensent même que la situation est voulue. Quoi penser après tout puisque nous ne sommes pas écoutés ?

Nous voulons avant tout respecter les valeurs du métier mais pas dans ces conditions ni au détriment des usagers.

La Poste se sert de la bonne image du facteur, proche, altruiste à des fins de rendement pour créer des bénéfices et finalement l'image du postier telle que nous la connaissions est en train de ternir, de s'effacer à une vitesse incroyable et avec elle notre réputation dégringole en flèche et tout ça pour finir en bourse et profiter aux grands actionnaires.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - dans Quelques explications
commenter cet article

commentaires