Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 17:02

Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui

Martin Luther King

*Compte rendu de la Commission Executive du 10 mai 2016*

La Commission Exécutive Départementale s'est réunie pour débattre sur le contexte de régression sociale et de répression syndicale actuel.

La loi El Khomri au centre des débats, le 49.3 pointant le bout de son nez à l'Assemblée Nationale donne encore plus raison à nos convictions. En effet, employer une mesure aussi extrême que de passer en force une loi prouve bien que le Gouvernement n'est pas tranquille, que les mobilisations nationales lui font peur. C'est une menace supplémentaire qui démontre que nous avons raison. Il faut que chacun prenne conscience des enjeux !

Il faut savoir perdre un peu pour gagner plus ! L'implication des militants doit être à la hauteur, il est inconcevable de se contenter d'un accompagnement du moindre mal dans nos différents services. La Poste devance déjà la loi travail sur certains terrains : par exemple à Plaisance PPDC, le service arrière se voit confier un travail supplémentaire l'après-midi (la distribution des colis non boxable). Il en résulte donc une distribution tardive. La CGT FAPT n'est pas contre l'idée d'une distribution en deuxième présentation l'après-midi mais en terme de service public de qualité et dans le respect de l'emploi et des conditions de travail. L'embauche est donc primordiale. Le rabâchage de la baisse du trafic courrier n'est pas une fatalité, il existe des solutions, la CGT en est porteuse.

Au niveau des directions, La Poste ne sait même pas où elle va. Dans les différentes audiences représentatives, il ressort un sentiment de "pétoche" côté hiérarchie.

Le rapport de force créé depuis déjà plus de deux mois a prouvé son efficacité et a déjà fait bougé les choses sur la loi travail. Quelques avancées sont constatées mais cette réforme n'est tout de même ni amendable ni négociable. Plus de 71 % des français sont choqués par le recours au 49.3 (on se souvient de la tentative pour le CPE en 2006, nous l'avons fait tomber !). Les différentes mobilisations des salariés ont payé et doivent continuer de s'organiser jusqu'au retrait de cette loi et au-delà.

Construire un rapport de force de masse et durable. Côté Comminges, de nouvelles adhésions sont recensées depuis l'année dernière (conflit de juin 2015). Cela prouve encore le besoin de faire parti d'une unité et de faire valoir ses droits au sein d'un collectif. Malgré les tentatives du Gouvernement de démobiliser les salariés en usant et abusant en bon Etat totalitariste des forces de l'ordre contre le peuple, il se produit l'effet inverse escompté. Il est important que les militants engagés dans les différents services sensibilisent et ouvre au débat sur la loi travail. C'est notre responsabilité en tant que convaincus d'expliquer en quoi cette loi aura des effets néfastes et ce que cela changera pour les agents.

L'organisation des syndiqués est donc primordiale. La CGT est très bien représentée sur la plaque Comminges, elle ne manque pas de bras, il est donc vital que chacun apporte un peu de son temps afin de s'organiser au mieux. Il est bon de rappeler que la vie professionnelle influence fortement la vie privée : vivre dignement passe par ce que l'on peut obtenir par la lutte. Pour cela il faut savoir faire le lien entre ce que l'on vit au quotidien et ce que l'on peut faire collectivement. L'individualisme est à proscrire si on veut aboutir sur nos revendications.

La Poste joue l'anticipation sur la loi travail. C'est un fait, La Poste a toujours su y faire pour tiré le plus de profit. Le problème est qu'elle contourne sa mission première en procédant de la sorte. Il faut recentrer non seulement l'humain au sein de la boîte mais aussi le service public. L'anticipation la plus flagrante se constate sur les heures supplémentaires où La Poste remet en cause la hiérarchie des normes. L'intensification du travail est à mettre en corrélation avec l'augmentation des arrêts maladie, le manque d'effectif etc... Il est essentiel de repartir du contenu et de la finalité de notre métier afin de donner plus de crédit à ce que l'on fait et l'image que l'on en donne. L'amélioration du service public peut passer par une deuxième présentation l'après-midi comme cité plus haut. Il est aussi de la responsabilité de l'employeur d'améliorer le quotidien de ses salariés et de ne pas le dégrader.

Les réorganisations perpétuelles abrutissent et vident les têtes des agents, le but de La Poste est de faire rentrer ce processus dans les esprits, comme quoi il est légitime. Il n'en est rien !

La CGt est porteuse de progrès social et propose déjà des alternatives comme par exemple un plan santé au travail sur lequel elle travaille depuis des années.

Ne pas oublier, savoir prendre exemple. Les batailles passées l'ont prouvé, les avancées ne se sont pas obtenues par un claquement de doigt ! La volonté et l'implication des salariés a fait que cela soit possible. Il faut se remémorer par nos propres moyens comment les ouvriers sont partis de rien et ont obtenu beaucoup. Nous avons le pouvoir : le nombre, il faut savoir le mettre à profit ! Les différents conflits de nos collègues postiers en Haute-Garonne doivent aussi nous inspirer. Dans certains services, des AG se tiennent tous les jours, le rapport de force leur permet d'obtenir des heures et un étalement du courrier après des jours de grève par exemple.

Nous avons perdu énormément depuis des années du point de vue social. Le brouillonage médiatique et la diabolisation du mouvement syndical a porté ses fruits. Pour citer Malcom X : "Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment". C'est exactement le cas actuel ! L'individualisme prôné pour la réussite sociale, la méritocratie, est une aberration dans notre société consistant à plus ou moins écraser toute différence ou opposition. "Non, les braves gens n'aiment pas que l'on suive une autre route qu'eux" chantait Brassens. Comment alors déclencher une prise de conscience ? Simplement en informant au plus large dans nos services, faire comprendre que cette loi n'apportera que désolation dans notre métier. Pour nous comme pour les usagers.

La Poste doit répondre en terme d'emploi et de service public !

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Desman - Rohann - dans Compte rendu Communiqué CGT
commenter cet article
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 15:01

Posté le 19 avril 2016

Compte rendu de l’Assemblée Générale de l’IHS CGT Fapt du 15 mars 2016

Cette Assemblée Générale s’est dans une période où l’actualité est brûlante, quelques jours après une journée d’actions, le 9 mars 2016, qui, sans préjuger de l’avenir, restera dans l’histoire.

Elle était destinée à faire le bilan d’ activité de l’année écoulée, le point sur les projets en cours et proposer un programme d’initiatives et d’actions pour 2016, voire 2017. C’est aussi l’année du renouvellement du CA pour 3 ans.

Il y avait 40 présents et 200 procurations, ce qui démontre l’intérêt et la vitalité de notre association. La FNARH, LSR et LIBE PTT étaient présentes.

Un riche bilan d’ activité 2015

Celui-ci est représentatif de l’investissement collectif, Thérèse François, secrétaire générale, qui présentait le rapport introductif, a retraduit l’activité de 2015 et fait des propositions pour 2016, voire 2017, ainsi que des propositions pour le renouvellement du CA.

Elle a précisé que l’ activité de l’IHS est due en particulier aux très bons rapports qui existent entre l’IHS et la Fédération. Celle-ci nous sollicite d’ailleurs sur différents thèmes et initiatives (les soirées de l’été, les jeunes, etc…)

L’année 2015 a été marquée par les initiatives sur les 120 ans de la CGT et, à notre créneau, nous nous nous y sommes investis. Sans citer toutes les initiatives, elle a rappelé les principales, notamment la rencontre avec les bureaux régionaux de l’Île de France et des pays de Loire.

Notre participation au congrès fédéral à Marseille où ont été distribués un album photo et un document relatant les 16 années d’activité de l’IHS, et également un questionnaire afin de connaître les attentes des syndiqués vis à vis de l’ IHS.

A ce congrès ,Christian Mathorel a souligné que pour la fédération : « c’est un véritable atout pour les syndiqués de la fédération de pouvoir s’appuyer sur un IHS qui par son travail nous permet à partir du présent, de faire un retour sur l’histoire pour aider à débattre sur l’ actualité ».

Autre thème important, la formation syndicale : suite aux différentes rencontres avec le pôle formation de la fédération, l’étude de l’histoire de la fédération a été réintroduite.

Les soirées de l’été ont eu lieu, elles suscitent toujours un vif intérêt, le thème était « la place et le rôle des unions fédérales UFC et UFR » en présence des secrétaires départementaux.

Autre moment fort, notre participation aux journées d’études de l’IHS confédéral. Nous avons également participé aux journées de l’histoire de Blois sur le thème « Les Empires » ainsi qu’au colloque de la FNARH sur « les évolutions et améliorations des moyens de transports« avec une contribution d’André Brangeon sur l’évolution dans les PTT du transport de fond à travers les âges, une autre sur les moyens de locomotion dans les services techniques des télécoms après la guerre ainsi qu’une étude sur Victor Hugo et le télégraphe Chappe.

Il a été organisé une conférence sur les 70 ans de la sécurité sociale et les rapports conflictuels entre la Fédération et la mutuelle des PTT dans sa mise en place. Une brochure a été éditée.

Nous avons participé à la célébration du 70ème anniversaire de la fédération réunifiée au congrès de Limoges en décembre 1945, en collaboration avec la région de Limoges, les syndicats départementaux et l’IHS du Limousin CGT.

Bien évidemment notre journal « Le Relais » sort régulièrement, 4 numéros par an. Vous pouvez d’ailleurs y retrouver les comptes rendus des diverses initiatives citées.

Ce bilan permet à l’IHS de se renforcer tous les ans, de 334 adhérents en 1999 nous en sommes à 680 en 2015.

Thérèse François a livré nos propositions de tâches pour 2016, entre autres : les 11, 12, 13 mai, nous allons participer aux journées d’études de la FNARH sur le télégraphe CHAPPE, aux soirées de l’été, au collectif fédéral jeunes les 12 et 13 mai, les 21 et 22 juin au colloque de l’IHS mines et énergie sur la privatisation des services publics, aux initiatives sur les 80 ans du Front Populaire, aux journées d’études de l’IHS confédéral du 30 mai au 2 juin.

Et il y a bien sûr les livres qui sont en cours d’élaboration, ainsi qu’une vidéo présentant l’IHS, les raisons de sa création, son rôle, sa place dans la fédération.

Pour 2017, nous réfléchissons à une initiative pour le 8 mars avec la participation d’une historienne qui a travaillé sur les femmes aux PTT en utilisant nos archives.

Yvette Cros a rappelé la bonne santé de l’IHS tant du point de vue du nombre d’adhérents que financier.

Thérèse a enfin abordé les propositions concernant le nouveau Conseil d’Administration qui sera de 36 membres dont 12 femmes, avec des actifs et des membres de la direction fédérale.

Le débat

Suite à cette introduction, un débat a eu lieu , un débat sérieux et calme où des questions sont venues sur la formation des militants, comment intervenir dans les congrès départementaux à partir de leurs besoins, comment être plus efficace envers les jeunes, quels arguments leur apporter, comment transmettre l’envie de connaître l’histoire sociale de notre fédération et de la CGT.

Notre président Patrick Bourgeois est intervenu

Il a précisé « je voudrai vous dire un mot sur la proposition d’attribuer aux membres fondateurs de l’institut … le titre de membres de droit au CA, afin de mettre en valeur les acteurs qui ont, avec la direction fédérale de l’époque, permis de mettre en place cet outil efficace qu’est aujourd’hui l’IHS de la fédération. Serge Lottier a joué un rôle majeur dans cette aventure et c’est pourquoi nous proposons ce titre de « Président historique » à Serge, ce qualificatif est avant tout une marque de reconnaissance pour le travail accompli depuis plus de 15 ans. »

Patrick est revenu sur les axes de travail proposés au débat en précisant notamment sur la formation qu’après avoir rodé deux stages sur « l’histoire de la Fédération postale à la Fapt », une plaquette condensée de ce stage sera éditée.

  • Pour la soirée des jeunes des 12 et 13 mai : présentation et débat sur le thème l’histoire de la fédération. Yveline Jacquet assurera l’animation pour l’IHS.

  • Pour les soirées de l’été, reste à définir le thème, dans le cadre du 70ème anniversaire du statut des fonctionnaires en lien avec l’ actualité, nous allons proposer cette idée de partir de la réalité d’aujourd’hui pour revenir sur le statut des fonctionnaires.

  • Conférence en octobre sur la constitution des syndicats départementaux des PTT de la région parisienne, il y a 50 ans, en lien avec la réforme territoriale de l’époque, en collaboration avec l’IHS régionale interpro de l’ Île de France.

  • Colloque de l’IHS Mines énergie les 21 et 22 juin autour du 70ème anniversaire de la nationalisation d’ EDF-GDF. Nous participerons à une table ronde, ces journées sont ouvertes à tous et toutes.

  • Colloque de l’IHS confédéral les 24 et 25 novembre sur « la CGT à l’épreuve des crises 1970-1995 », avec une contribution d’ Alain Gautheron pour notre IHS.

Notre président a salué les partants du CA, en précisant qu’à partir de leurs spécificités personnelles, ils avaient contribué d’une façon ou d’une autre au travail collectif de l’institut, apportant chacun et chacune leurs connaissances de l’histoire de la Fédération.

L’assemblée générale s’est terminée par le vote du rapport d’ouverture, après la présentation du bilan financier par Yvette Cros et le quitus de la commission de contrôle, vote de ce bilan et enfin vote du nouveau conseil d’ administration qui a élu le bureau(1)1. Tous ces votes ont eu lieu à l’ unanimité.

Enfin il a été rappelé que l’animation et la gestion de l’institut demeurent sous la responsabilité du président en exercice avec les autres membres du bureau.

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Desman - Rohann - dans Compte rendu Actualité
commenter cet article
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 18:57
Nouveaux services, nouvelles formations pour les postiers !

Nouveaux services, nouvelles formations pour les postiers !

Depuis la mise en place de la réorganisation le 17 juillet dernier, il n’est pas rare de constater des difficultés, des problèmes et dysfonctionnements rencontrés par les agents de la distribution et du back-office.

Ce jour, la CGT FAPT était reçue pour discuter sur la situation bloquée, stressante et inacceptable que le personnel de Saint-Gaudens vit au quotidien.

Le personnel tout entier nous a fait part de ces difficultés notamment des dépassements horaires quotidiens, du manque d’effectif et des moyens pour assurer leur travail dans les meilleures conditions possibles. De notre côté nous avons fait part de notre sentiment au sujet de cette réorganisation, pour la CGT FAPT, il y a un « raté ». La direction nous affirme qu’elle est dans les clous, qu’elle garantit un 35h à chaque agent selon l’accord sur le régime de travail !

La Poste campe sur ses positions. Il n’y a pas de réel problème puisque les absences et postes vacants sont comblés par du CDD ou autres contrats. Même le renfort aux colis ne semble pas leur poser de souci, le travail est fait. Pourtant dans l’organisation, 1 seul facteur pourrait effectuer ce travail ! Nous proposons donc de maintenir une seconde tournée colis. La réponse tombe à côté… Ce que nous voyons c’est que La Poste cache la misère comme elle le peut et comme elle l’entend aux colis comme ailleurs.

La CGT FAPT a fait part de ses inquiétudes sur d’éventuels risques psycho-sociaux si cette situation alarmante perdurait. Nous dénonçons la différence entre le travail prescrit et le travail réel, celui que nous effectuons tous les jours et affirmons que la solution est de donner plus de moyens aux agents afin de détendre l’organisation. Cela passe évidemment par la question de l’emploi, celui-ci n’étant pas à la hauteur pour écouler la charge. Nous avons porté le fait que la baisse du courrier annoncée n’est pas aussi significative que prévue et donc que le prévisionnel est caduque. La CGT FAPT a fait la proposition d’augmenter la quotité de distribution de la tournée d’ajustement. Pour la CGT FAPT, le personnel de Saint-Gaudens est en perpétuelle réorganisation, La Poste ne respectant pas le délai de 24 mois entre deux réorganisations. La Poste ne laisse plus le temps aux agents de s’adapter. Nous pouvons nous poser la question si la direction ne met pas tout en œuvre dans les réorganisations pour que celles-ci se passent mal afin de rééquilibrer sans cesse !!!

Ce phénomène de bouleversement récurent use moralement et physiquement les agents. Quand nous abordons des problèmes organisationnels concrets tels que les jours faibles qui ne le sont pas forcément (écoulement de la PNA), la direction tourne autour du pot sans vraiment donner de réponses concrètes.

Nous sommes intervenus sur le relevé de décision qui était soumis à la signature du protocole de sortie de conflit. La direction semblait ne plus se souvenir de ses engagements, nous avons dû lui fournir un double car elle mettait notre parole en doute.

Au final, relevé de décision ou pas, la direction tranche et continue d’éviter le débat. Il est hors de question de parler emploi, moyens ou conditions de travail à résoudre dans l’urgence. Pour l’heure, ce sont tout de même 13 demandes de révision de tournée qui ont été transmises. La direction nous affirme qu’un suivi quotidien des heures de rentrée des tournées est fait, qu’un bilan de charge prendra effet fin mai (comptage etc…). Nous regrettons toutefois que ces comptages se fassent aussi tard alors que jusqu’à présent le trafic courrier était régulièrement élevé et que depuis la situation s’est pourrie. La CGT FAPT a exigé avant tout recomptage que soit donné à tous les facteurs le bilan technique de chaque tournée. La direction se renseignera auprès de la DSCC sur les documents à transmettre aux agents. Là aussi, nous pouvons nous interroger si la direction est en mesure de fournir ces données !

Le volant de remplacement est opérationnel. Des CUI et FORMAPOST seront recrutés prochainement. Mais pour le personnel, prochainement, cela ne répond pas à l’urgence de la situation.

Ce que la CGT FAPT analyse, c’est que La Poste tend à précariser un peu plus l’emploi au profit de quelques économies. Le recrutement des contrats pro ne sera pas forcément sur le site de Saint-Gaudens. La Poste profite de ces précaires pour économiser au max en ne comblant pas les postes vacants par de l’emploi stable. Nous exigeons que les CDD utilisés sur place puissent avoir une perspective d’avenir si tel est leur souhait. Cela passe par leur dé précarisation immédiate, soit par la transformation de leur CDD en CDI, soit par une formation avec au bout la certification d’être pris sur le site qu’ils désirent.

En ce qui concerne l’évolution au grade 1.3, là nous pouvons parler de positif, enfin... Les grades sont attribués à l’ancienneté à 3 agents du bureau. Un des agents concerné est en formation facteur guichetier. Si cet agent est retenu (et nous lui souhaitons), l’agent aura d’office ce grade. C’est pourquoi la CGT FAPT a fait la proposition à la direction d’une promotion supplémentaire. Là encore, la réponse est négative car la direction affirme devoir respecter l’accord signé avec FO !

Pour les divers dysfonctionnements et problèmes de véhicules rencontrés, la direction va faire le nécessaire. Cependant, La Poste est convaincue que le parc véhicule est assez conséquent et qu’il n’y a pas de problème au quotidien pour effectuer les tournées.

Enfin, la CGT FAPT a conclu sur la reconnaissance de la section syndicale sur le lieu de travail et a rappelé à la direction quelques règles en matière de droit syndical.

Repost 0
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 19:40

La réorganisation va porter sur l’ensemble du site de Saint-Gaudens et l’ensemble du site d’Aspet, 2 accords distincts vont être soumis à signature.

 

La Poste veut mettre en place des organisations de travail innovantes, distri bin, distri mixte, distri liss, nouveaux services…Obliger à la fusion dans le centre-ville de St Go. Supprimer les tournées 2RM. Modifier les plannings de congés.

 

La productivité attendu par La Poste est énorme, -0,42 pour Aspet et -2,08 pour Saint-Gaudens.

Le bilan n’est pas encore finalisé, des requêtes sont en cours.

 

Déclaration de la CGT :

 

La Poste repart sur une réorganisation sur ces sites, sans avoir fait un bilan contradictoire de la réorganisation. Avant de repartir sur une réorganisation :

 

* il faut faire le bilan de ce qui est positif et ce qui est négatif, le bureau est en difficulté par les absences récurrentes de personnels, les difficultés rencontrés dernièrement dans le service lié au mal être au travail. Si l’organisation FA ne correspond pas à un bon fonctionnement de l’organisation de travail, il faut arrêter ce mode de fonctionnement.

* Qu’est ce qui justifie une reprise de productivité aussi importante ?

* Ce qui est inquiétant dans ce dossier, c’est l’augmentation importante des arrêts maladies, des arrêts longs, pourquoi ?

* Que fait La Poste en lien avec la baisse de l’activité, -5% au courrier, -9% d’IP, -18% au colis, c’était déjà le cas en 2013, c’est pas normal, qu’est-ce que les responsables mettent en place pour récupérer ce trafic ?

* Les sites de St-Go et Aspet ne sont pas des sites saisonniers, le nombre de résidences secondaires fait baissé le taux de visite et pénalise les bilans de tournées, La Poste doit prendre en compte tous les PDI. La baisse du trafic, plus la baisse du taux de visite pénalise doublement le pesage des tournées.

* Comment allez-vous améliorer les conditions de travail des agents de Saint-Gaudens et Aspet ?

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Compte rendu
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 16:16

Le compte rendu en intégralité sur ce lien.

La

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Compte rendu
commenter cet article