Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 20:34
*Postiers en force pour un 23 juin revendicatif !*

Nous y sommes !

Les bureaux de Saint-Martory et Montréjeau sont en train d'éclater. Qui dit nouvelle réorganisation dit nouveaux problèmes, nouvelles contraintes, nouvelles revendications.

A Saint-Gaudens, lors du CHSCT du 22 juin, la direction a annoncé que la restitution des bilans des tournées est reportée à... septembre. Pourtant, La Poste s'était engagée à les remettre fin mai et, par la suite, de trouver des solutions au malaise créé depuis la dernière réorganisation de juin 2015. La faute à pas de chance ? Rien de cela, il fallait apporter une réponse à ce retard, et c'est une Factrice Qualité qui remporte le trophée selon la direction.

En effet, loin d'accuser formellement l'agent, la direction lâche toutefois que celle-ci a pris du retard du fait de ne pas travailler assez vite. De notre côté, on constate.

Non seulement il est impossible aux facteurs qualité d'effectuer pleinement leur fonction puisque le fonctionnement même du bureau pose problème. Ceux-ci sont souvent sollicités à remplacer des agents en maladie tout comme les nombreux CDD utilisés depuis juin 2015. Ainsi, pour assurer leur part de "qualité" au sein du service, cela relève du miracle. Il faut toutefois noter que les FQ aussi dépassent largement leurs heures de travail.

Voilà donc où nous en sommes. Remettre à septembre ce que les postiers attendent déjà depuis des mois augmente l'incompréhension pour l'ensemble des agents. La communication de la direction n'étant plus à la hauteur de ce qu'elle était il y a quelques années...

Nous pouvons d'ores et déjà nous questionner sur ce que révèlera La Poste en septembre, la prochaine réorganisation se profilant pour 2017.

Il va falloir se montrer déterminés et surtout organisés pour faire face à cette situation qui devient pour le moins critique.

Le mot de la section :

Demain 23 juin 2016 en dépit de toutes les provocations, attaques, atteintes aux libertés et droits constitutionnels des citoyens, la CGT se veut forte et offensive prête à en découdre devant un Gouvernement devenu illégitime et irresponsable.

A Saint-Gaudens nous en serons, comme d'habitude, pour défendre les intérêts de tous, les droits et libertés fondamentaux, l'économie locale, la région Comminges.

La section CGT FAPT Saint-Gaudens appelle les postiers qui lisent ces mots à informer autour d'eux, venir en masse Place Jean Jaurès pour manifester pour le retrait d'une loi refusée par la majorité de la population et aussi pour porter leurs revendications locales.

Il est désormais impossible de ne pas se rendre compte que le travail est soumis au dictat de la finance, maîtresse absolue couverte par les futures lois dictées par le MEDEF. Le Gouvernement est en mauvaise posture, il tremble, est à court d'argument et s'attaque donc lâchement aux opposants par des procédés maintenant dénoncés par beaucoup.

Unissons-nous plus que jamais, soyons maîtres de notre futur, ne laissons pas une minorité richissime dicter sa loi !

En suivant vous trouverez des liens permettant d'enrichir votre esprit critique et forger votre propre opinion. Car sachez-le, votre opinion compte ! Informez-vous correctement, éteignez vos téléviseurs !

  • Pensez aussi à vous syndiquer, c'est important : http://cgt.fr/Syndiquez-vous-en-ligne.html
  • Votation en ligne : http://www.cgt.fr/Votation-citoyenne-en-ligne.html
Repost 0
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 15:04
*Et ça continue encore et encore, à Montréjeau nouvelle réorg*

C'est au tour de Montréjeau de subir une nouvelle réorganisation.

La Poste a décidé de créer des "métiers d'avenir", deux positions facteur guichetier (1 à Barbazan et une à Pointis-de-Rivière). Par "créer" il faut comprendre : réorganiser les tournées de la distribution pour mettre en place ce système qui est largement utile à La Poste. Quid des remplacements sur ces positions ? Puisque nous déplorons déjà un manque d'effectif. Sans compter la différence de grade entre titulaire et remplaçant (2.1 et 1.2).

Le service public postal est maintenu dans ces villages mais la contrepartie est douloureuse pour l'emploi. De plus, une des demies tournées créées sera assurée le matin tandis que l'autre s'effectuera l'après-midi... et on parle de qualité de service ?

La création de ces positions de travail implique la suppression d'une tournée. Les départs en retraite, comme à l'accoutumée, ne sont pas remplacés. La charge de travail s'en retrouve augmentée pour un même salaire, un même temps de travail, une même usure des agents.

Pour le moment, les agents restent plus ou moins passifs par rapport à la réorganisation. Ils attendent de voir ce que donnera le côté pratique. La théorie c'est bien, mais à La Poste on a déjà pu prouver qu'elle avait ses limites. La différence entre travail prescrit et travail réel est un combat perpétuel.

La section CGT FAPT Comminges exige que les tournées soient calculées correctement. L'ordinateur ne remplace pas l'homme en distribution, il est donc essentiel d'accompagner les postiers en tournée pour retranscrire le travail réel, prendre en compte les "à côtés" : les difficultés techniques (matériel, circulation, mises à jour des cahiers, des listings etc...), environnementales (temps, routes etc...).

Il est vital que chacun s'inscrive dans le mouvement national, en Comminges nous avons le potentiel de faire le forcing, comment faire ?

Le nombre fait la force, en nous unissant, débattant et s'organisant ensemble, nous serons en capacité de faire aboutir nos revendications.

Même combat, mêmes problèmes, même direction : qu'attendons-nous pour agir ?

La section CGT FAPT Comminges reste mobilisée et à votre écoute. N'hésitez pas à nous contacter soit par l'intermédiaire des syndiqués soit par mail.

Vous avez le pouvoir, il serait bête de ne pas l'utiliser !

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - Desman - Rohann - dans Montréjeau Communiqué CGT Mobilisations - Lutte en Comminges
commenter cet article
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 19:54
*A Saint-Gaudens, la mobilisation doit continuer !*

Le rendez-vous incontournable et à ne pas manquer, ça se passe le 31 mars à l'appel des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL, FIDL.

La section CGT FAPT locale appelle les postiers commingeois à une journée d'action forte et unitaire. Le 31 mars est acté nationalement, des préavis locaux raisonneraient comme un symbole fort pour porter nos revendications.

La Poste n'a que trop abusé de notre résignation, rien ne l'empêche d'avancer dans le mauvais sens. Un rapport de force à la hauteur inversera la tendance, pour cela chacun doit comprendre quels sont les enjeux ! Informez-vous, débattez dans vos services !

La loi travail est une aubaine pour La Poste, elle contient tout ce qui peut lui faciliter la vie : plus de flexibilité, plus de précarité, plus de productivité pour plus de profits.

Au final ce sont les agents qui trinqueront encore une fois. C'est pourquoi il est essentiel de réagir. Les restructurations ne cesseront pas, les conditions de travail ne s'amélioreront pas, alors ne nous leurrons pas !

Rester inactif c'est approuver la stratégie de La Poste, c'est s'avouer vaincu d'avance et par conséquent se confirmer perdant.

Celui qui lutte a déjà tout gagné, pensez-y !

Rendez-vous le 31 mars dans les rues saint-gaudinoises.

Repost 0
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 21:17

Le 13 novembre, les élus CHSCT démareront leur enquête sur les conditions de travail en commençant par le bureau de Montréjeau.

L'organisation effective depuis avril 2014 a profondément impacté les agents du site. Colère, agressivité, stress quotidien accentuent un peu plus la tension ressentie depuis lors.

Avec la fin du "fini / parti", la qualité de service n'est plus là. Ce n'est ni plus ni moins qu'une punition de plus pour les postiers. La Poste s'entêtant à croire que son personnel n'est pas à la hauteur plutôt que de les écouter ou de recalculer leur charge de travail en fonction de la réalité du terrain. La productivité avant tout, les facteurs doivent assurer des tournées trop chargées et n'arrivent pas à les boucler dans les temps impartis. C'est scandaleux !

Ce sont tous les jours des tournées à découvert ou faites aux 3/4, les agents de Montréjeau en ont assez !

Agents et cadres sont à bout ! La situation est alarmante c'est pourquoi les agents de Montréjeau ont voulu montrer leur inquiétude et leur mécontentement lors du rassemblement prévu pour notre collègue.

Comme dit dans un précédent article, nous regrettons que cette action ne se soit pas organisée en intersyndicale en prenant le temps de réunir les personnels de tous les bureaux commingeois pour une action unitaire de masse.

Le CHSCT local continuera toutefois a faire son possible afin de prévenir ces gestes desespérés. Les élus ont décidé ensemble de faire le tour des différents bureaux de la distribution pour débattre avec le personnel sur leurs conditions de travail.

 

La note en plus :

Une mise au point s'impose ! Certains agents nous ont fait le reproche de ne pas avoir répondu présents pour le rassemblement... Nous n'entrerons pas dans les détails mais juste un rappel :

Ecouter et répondre aux agents, proposer des alternatives, recenser et poser des revendications avant de décider ensemble d'une action quelconque et de rencontrer la direction. C'est là qu'il faut aller si l'on veut créer un réel rapport de force et inverser la tendance. C'est impensable pour nous de faire autrement. "Rentrer dans le tas" c'est aller dans le mur !

A la CGT, ce n'est pas le responsable syndical qui décide pour les autres mais ce sont bien l'ensemble des syndiqués puis le personnel qui ont ce pouvoir, la décision est prise par le vote. C'est ça la démocratie.

Le responsable syndical, son job, c'est d'amener et de défendre les revendications du personnel devant la direction, il ne prend pas de décision sans consulter les agents au préalable.

Dans ce blog comme dans nos tracts ou pendant les visites de bureaux, nous ne cessons de répéter qu'il faut s'organiser en nombre pour aboutir sur nos revendications. Cela passe aussi par le rassemblement unitaire.

Ce sont là les valeurs de la CGT.

A méditer ...

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Montréjeau
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 21:31

La dernière réorganisation du bureau de Montréjeau est une catastrophe.

Les agents qui triaient bien plus longtemps que les 20 minutes de TG prévues ont exprimé leur colère et la réponse fut rapide : maintenant le TG est bien de 20 minutes mais les agents sont obligés de finir à l'heure !

Pour les plus rapides, c'est la punition, pour les moins rapides c'est un soulagement mais... au détriment de la distribution.

En effet les agents qui finissent avant 14 h doivent rester au bureau et effectuer quelques tâches, les autres qui rendent leurs comptes pour 14 h finissent leurs tournées juste ou rapportent du courrier.

Cela va de quelques lettres à quelques liasses de courrier. Je m'explique : un facteur assurant la distribution d'un gros village et de deux plus petits est obligé de ramener l'un ou l'autre de ces petits villages... La direction lui a proposé de lui donner des cours pour savoir quel courrier ramener... Où va t-on ?

La Poste encore une fois se dérobe devant ses multiples erreurs ! Au lieu de résoudre le problème par l'accompagnement sur place et la révision de la / les tournée(s) (calculées à la légère comparé à la réalité comme beaucoup d'autres) par rapport aux aléas et la réalité de terrain, La Poste n'hésite pas à outrepasser ses devoirs vis-à-vis de l'usagers !!!

Ainsi la direction peut se vanter au plus haut que tout va bien ici bas. Or il n'en est rien ! Les agents de Montréjeau ne croient plus en leurs supérieurs tout comme à Luchon, Aspet, Saint-Martory, Boulogne ou même ici à Saint-Gaudens. Chaque jour un nouveau problème mais les solutions ne fusent pas. C'est le système D comme débrouille mais là encore on peut dire D-sorganisation. La tension monte !

Nous avons la conviction, et nous en avons la preuve chaque jour, que les tournées de distribution sont bâclées dans un seul but : rentabilité. "Economies", c'est le mot qui revient le plus, nous ne sommes plus considérés comme des humains mais nous représentons des chiffres. La Poste ne se trompe pas, tant que le rapport de force n'y est pas, le rouleau compresseur avance et accélère les cadences ! A savoir que La Poste n'est pas déficitaire contrairement à ce que le matraquage médiatique peut affirmer...

Et encore une fois, l'usager en fait les frais ! En prenant du recul, on peut croire que La Poste le considère d'une drôle de manière : "Achetez nos produits, signez des contrats, on vous fera amener le courrier quand ça nous chante !"... no comment !

La CGT se bat depuis toujours pour les droits des salariés et des usagers. Nous devons continuer à nous battre ensemble pour faire aboutir nos revendications. Il faut poser le débat sur les cadences, lever le voile sur l'embauche. La Poste doit investir et doit être créatrice d'emplois pour faire face à la crise actuelle. Elle ne doit pas penser égoïstement qu'à elle ! Nous sommes les fondations sans lesquelles elle s'écroulerait et La Poste le sait, c'est pour cela qu'elle profite de l'image du facteur...

Posez vous un moment la question postier(e)s : si La Poste est déficitaire alors pourquoi toucherions nous une prime (ridicule) sur la répartition des bénéfices ? Nous mentirait-on à longueur de journée ?

Bref à Montréjeau tout comme ailleurs sur la plaque Comminges, les postiers sont usés, désabusés et consternés par la "sourde oreille" de La Poste.

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Montréjeau
commenter cet article
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 11:34

http://www.construisons-l-avenir.fr/medias/images/p434.jpgNous avons déposé une journée de liberté syndicale avec une collègue de Saint-Martory pour visiter le bureau de Montréjeau, prendre la tension, débattre avec les agents sur place.

Les postiers de Montréjeau font face à une restructuration courant avril et se questionnent.

"Comment va t-on être mangé ?", c'est la question principale !

Les agents sont venus vers nous pour nous parler des difficultés déjà rencontrées dans leur bureau et sur leurs tournées depuis la dernière restructuration. Ils nous ont fait part de leurs inquiétudes et de leurs préoccupations par rapport au vécu dans leur bureau.

Le malaise est bien installé ici aussi ! Les agents sont stressés voire déprimés, fatigués et usés par les restructurations déjà vécues.

Le problème est général en Comminges comme ailleurs. Nous sommes tous confrontés à la même situation. Notre lutte doit s'amplifier et devenir unitaire !

Les tensions sont accentuées par le manque d'effectif sur place. Des CDD sont placés sur des postes de facteurs en arrêt maladie et sur deux départs en retraite. La Poste augmente toujours un peu plus la précarisation de l'emploi et prétexte de nouvelles réorganisations pour limiter les embauches.

La dernière restructuration à Montréjeau comptait deux équipes (Nord - Sud). Celle que leur impose La Poste pour avril prévoit 3 équipes : 2 de 5 agents et 1 de 6 en intégrant le bureau de Barbazan. Les agents de Barbazan viendront faire le tri général le matin aux côtés des agents de Montréjeau et repartiront ensuite avec le courrier de leur bureau.

Les postiers de Montréjeau et de Barbazan ont massivement répondu à l'appel de notre organisation pour le rassemblement du 13 mars : 95 % de grévistes avec seulement les CDD et 2 titulaires présents dans le bureau.

Nous devons continuer à agir ensemble et élargir notre action à tout le Comminges.

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans Montréjeau
commenter cet article