Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CGTFAPT-Comminges
  • CGTFAPT-Comminges
  • : Face à la privatisation de la Poste, il y a urgence de relancer une activité syndicale offensive dans les bureaux de poste du Comminges pour gagner sur nos revendications. Un débat riche et interactif est nécessaire, c'est le but de ce blog. Postières, postiers débattons ensemble sans tabou !
  • Contact

  • Obi wan Kenobii - Desman - Rohann
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers.
Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr
www.facebook.com/CgtCommingesposte
  • Militants postiers syndiqués CGT du Comminges. Avec ce blog, nous avons voulu donner un moyen pratique d'informations profitant autant aux postiers qu'aux usagers. Contact : cgtcomminges-poste@hotmail.fr www.facebook.com/CgtCommingesposte

Se syndiquer à la CGT.

Se syndiquer à la CGT c'est exprimer la volonté de ne pas rester isolé(e), d'être actreur(trice) de son avenir et de vouloir faire évoluer les choses dans le bon sens, l'Humain.

Se syndiquer à la CGT c'est dire non à la politique ultra-libérale actuelle ne visant que ses seuls profits, c'est défendre nos services publics, nos salaires, nos valeurs, travailler dans de meilleures conditions.

Se syndiquer à la CGT c'est obtenir un rapport de force afin d'inverser la tendance et faire respecter nos droits.

Vous avez décidé de vous syndiquer :

  • informez-vous auprès des militants CGT (pour le site de Saint-Gaudens et bureaux rattachés)
  • écrivez-nous si vous avez des questions (rubrique contact à gauche ou par mail à l'adresse : cgtcomminges-poste@hotmail.fr)
  • demandez le bulletin d'adhésion.

La grève, c'est quoi ?

 

 

13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 14:19

Alors que les congès d'été ne sont pas terminés pour tous les agents, à Saint-Gaudens, la direction annonce déjà la prochaine restructuration pour juillet 2015.

Les agents commingeois sont fatigués des semaines bleues cumulées servant à La Poste à ne pas embaucher de CDD pour les remplacements des agents en vacances. Son argument principal, et qu'elle n'hésite pas à rabâcher, étant que les semaines bleues sont mises en place par rapport à la baisse du trafic courrier... Sauf que ! Personne n'est dupe, et force est de constater jour après jour que ces semaines bleues ne visent qu'à réaliser des économies pour La Poste.

En effet, suivant les équipes d'un même bureau, les semaines fixées ne sont pas les mêmes et, qui plus est, La Poste n'hésite pas à jongler avec le comblement des tournées : à ce titre on a pu constater des tournées couvertes 1 jour sur 2 ou laissées à découvert par manque d'effectif. Seuls deux agents peuvent prétendre à la même période de congés afin de limiter l'embauche de CDD.

Ce sont donc les facteurs qui doivent assumer la double distribution le lendemain. C'est aberrant ! Les facteurs sont usés, écoeurés de cette désorganisation et le font entendre dans chaque bureau mais en vain.

Le problème c'est que La Poste a des objectifs et s'y tient ! Il est évident que les économies passent avant le bien être de ses agents, c'est ce que ressentent de plus en plus ceux-ci maintenant. "On ne nous écoute pas", "ils s'en fichent", "on n'est bon qu'à en faire plus pour la rentabilité", "y en a marre !", "combien de tournées vont ils encore supprimer ?", "je suis fatigué, j'en peux plus de tout ça !", (etc...) c'est ce que nous confient les collègues lorsque nous discutons ensemble et ne parlons pas de ce qu'en pensent les usagers...

Résultat, c'est l'hécatombe ! Que ce soit à Saint-Gaudens comme à Saint-Martory ou ailleurs, les agents tombent comme des mouches. Déjà deux "burn out", et c'est pas fini ! Si La Poste s'obstine à s'aborder la santé de ses agents, il ne faudra pas alors s'étonner d'aboutir à des extrêmes...

Le trafic courrier a bien repris depuis début septembre et pourtant on continue à nous bassiner avec la baisse constante de celui-ci, sans compter le calcul absurde de son pourcentage qui laisse à rire tous les agents : exemple tout bête pendant un jour dit faible, nous devons assurer une partie en plus de notre tournée? Petit problème, on voit que le boulot est très conséquent et pourtant on nous annonce 80 % de trafic afin de justifier la distribution de cette partie dite sécable,, ainsi nous ne sommes pas compensés. Au contraire, un jour fort où le trafic est censé être considérable, on nous annonce du 108 % alors que nous nous rendons bien compte qu'il y en a beaucoup moins que pour le jour faible... Comment cela se fait-il ? On n'est pas au loto, on ne donne pas des chiffres au hasard, c'est scandaleux ! Surtout qu'il faut se battre corps et âme pour obtenir une moindre compensation, ce qui a été le cas à Saint-Gaudens en cette semaine du 08 septembre 2014.

Le rapport de force est notre seule arme contre cette dérision.

Il est temps de poser une alerte sur les risques que peut entrainer la sourde oreille de La Poste !

Les agents sont en détresse, ils souffrent. Le retour de congés est pénible et à peine ont ils repris que les nerfs sont menés à rude épreuve. Assez !

La Poste ne peut pas continuer à parler bien être au travail en ignorant ce qu'il s'y passe réellement ou en faisant fi de ne pas le savoir. Nous ne sommes que des hommes et des femmes voulant travailler dans de bonnes conditions et pour un bon salaire comme tout autre salarié.

La prochaine restructuration sera un nouveau tournant pour les postiers : multiplication des tâches (le facteurs devient commercial, pourra faire des constats pour des assurances, informateur pour la voirie, livreur de courses / produits régionaux à domicile ou même guichetier), changement radical d'organisation du travail (un facteur par exemple, se fera livrer le courrier de son village à domicile et desservira celui-ci voire le village voisin ou encore une équipe traitera le courrier dans la matinée pour que d'autres aillent le distribuer dans la foulée : effectifs divisés au possible).

Un beau programme pour le portefeuille des hauts dirigeants et des actionnaires, un désastre social et humain pour les principaux acteurs, les postiers et les usagers.

Il est temps d'inverser la vapeur, le gouvernement en place s'y était engagé ! Rappelons leur qu'un service public de qualité et de proximité se doit de respecter les attentes des postiers ainsi que celles des usagers. Nous y sommes tous attachés et déplorons de ne pas être entendus par les politiques comme par la direction de La Poste.

A croire que l'opinion populaire ne compte pas pour tous ces gens là... à méditer !

Partager cet article

Repost 0
Published by Obi wan Kenobii - MachoManN - dans INFOBUREAU
commenter cet article

commentaires